Vous êtes ici :

La Clio 4 "premier prix" à l'essai

La Clio 4 "premier prix" à l'essai

Avec sa ligne réussie, la nouvelle Clio vous a tapé dans l'œil. Mais avec moins de 14 000 € en poche, le choix est mince : 1.2 75 ch à essence et finition de base obligatoires ! Choix malin ou maladroit ?



Renault Clio

1.2 16v Authentique
Essence
75 ch
13 700 €


Lorsqu’une voiture nous fait envie, le réflexe est souvent le même : configurer le modèle de ses rêves sur le site web du constructeur.

Celui de la Clio IV nous invite à cocher ce qui suit : un diesel de 90 ch, pour allier bonnes performances et basse consommation ; une finition Dynamique, pour profiter d’un équipement moderne et d’une belle présentation ; deux options sympathiques, comme la superbe peinture rouge flamme (570 €) et le toit vitré associé aux vitres arrière surteintées (600 €).

A la lecture du tarif hélas, le sourire s’éteint doucement : 21 070 € ! Retour à la réalité : notre modèle d’essai, affiché 13 700 €, arbore moteur, finition et présentation les plus modestes.
 


Basique


Livrée en finition Authentique, la Clio IV n’a plus la même bouille : rétroviseurs et poignées de portes sont en plastique brut, de simples enjoliveurs couvrent les roues de 15 pouces, et les chromes brillent… par leur absence.


Même aspect basique, à bord. Le fameux écran tactile disparaît, la climatisation manuelle (1 000 €) et l’autoradio Bluetooth (300 €) deviennent optionnels. Cela dit, le reste de la dotation est honnête (six airbags, antidérapage ESP, régulateur de vitesse, rétros chauffants et vitres avant électriques).
 

Et si la planche de bord se montre plus triste, elle devient aussi plus homogène : en finition haute, le contraste est plus frappant entre les plastiques inférieurs, bas de gamme, et ceux de la console centrale, laquées et cerclés de chrome.



Souffle au cœur


Pour serrer son tarif, la petite Renault récupère l’ancien moteur 1.2 16v de 75 ch à essence, apparu sous le capot de la Clio… 2.

Face au moderne
trois cylindres turbo de 90 ch, il avoue donc quelques complexes sur le papier, et en réalité : relances molles, élan brisé dans les côtes et bruit lancinant sur autoroute (à 130 km/h, le moteur tourne à 4 000 tr/min) le destinent à un usage urbain.

Là-bas, il séduit par sa souplesse, correcte, et son agréable douceur au ralenti et à faible régime. Mais il n’y est toujours pas parfait : de légers à-coups apparaissent dans une circulation en accordéon.


C’est dommage car malgré l’absence de système Stop & Start ou de récupération d’énergie au freinage sur cette version, la consommation reste raisonnable : en usage mixte, il est possible de tabler sur une moyenne de 7,5 l aux 100 km, voire un peu moins à doux rythme. Mais voilà l’une des seules qualités de ce 1.2 16v...
 

Bilan. Ce moteur d’entrée de gamme cantonne la Clio à la ville... où elle n’est pas la plus à l’aise (gabarit imposant, angle-morts importants). Dès lors, mieux vaut s’orienter vers deux autres déclinaisons pour rendre à la Clio sa polyvalence :

- le dCi 75 ch, affiché à 15 800 € bonus compris. D’après nos calculs, il devient rentable à partir de 51 800 km.

- le TCe 90 ch, affiché 16 700 € bonus compris (il n’est pas disponible en finition Authentique). A finition équivalente Expression, ce moteur à essence, plus sobre, devient rentable à partir de 64 200 km.

En matière de finition, le niveau Expression est plus recommandable : climatisation, GPS, écran tactile, USB et bluetooth de série rendront la Clio IV plus agréable au quotidien, et plus apte à trouver preneur sur le marché de l’occasion.
 
On a aimé
Le tarif attractif
La consommation correcte
Le silence du moteur au ralenti

On a regretté
Les performances sur route
Le bruit du moteur sur autoroute
La dotation, inégale






 
Partager cet article
À lire aussi
Mots clés
Commentaires
Voir tous les commentaires (33)
matt.stunter712

Connaissez-vous le mot "agrément"? Plus de puissance ne veux pas forcément dire rouler vite. Par contre ça peut vouloir dire plus agréable (ne pas avoir besoin d'accélérer tout le temps à fond pour doubler ou s'insérer, ne pas être à 4 000 tours minutes sur l'autoroute et faire de longs trajets dans un vacarme insupportable...), et ça peut même se traduire par une consommation inférieure: en excluant la RS, le 1.2 16v est le moteur annoncé par Renault avec la consommation et la pollution les plus élevées...

un pseudo libre

1.2 16v 75 cv c une kata pour la clio 4, comme en dit chez nous clio 4 avec un seche-cheveau a la place du moteur.

un pseudo libre

1.2 16v 75 cv c une kata pour la clio 4, comme en dit chez nous clio 4 avec un seche-cheveau a la place du moteur.

Réagir à cet article
Envoi en cours
Annonces auto
169 972 voitures
L'argus  en kiosque
Nouveau
Recevez notre newsletter !

Nos articles vous intéressent ? Abonnez-vous !