Vous êtes ici :

La nouvelle 308 e-HDi à l'essai

La nouvelle 308 e-HDi à l'essai

La 308 a pris des vacances. Elles lui ont fait beaucoup de bien : visage rafraîchi, calme olympien dans les encombrements. Merci au restylage, et au nouveau système Stop & Start...

Page 1La nouvelle 308 e-HDi à l'essai 

Peugeot 308

1.6 e-HDi
  • Diesel
  • 112 ch
  • Bonus de 400 €
  • A partir de 23 600 €
 
 
Assister à une conférence de presse chez un constructeur, c’est la promesse d’apprendre de nouveaux termes. Celle organisée autour de la 308 restylée n’a pas dérogé à la règle.
Désormais, on sait que Peugeot est devenu spécialiste des véhicules « volumiques » (308 SW, 3008 ou 5008), et que la nouvelle face avant de la 308 est moins « clivante » qu’auparavant. En français ? L’ensemble phare-calandre, devenu moins agressif, plaira au plus grand nombre. Le but est atteint, même si la couleur noire de notre modèle d’essai cachait en partie cette qualité.
 
L’évolution arrière est plus timide : seul un jonc chromé apparaît entre les feux. En langage marketing, on appelle peut-être cela de « l’enjolivement pondéré » ?


Après l’esthétique, la technique. Ici, pas de termes étranges mais des évolutions bien réelles, visant à réduire le sacro-saint niveau d’émissions de CO2 : poids en baisse de 25 kg en moyenne (la roue de secours disparaît, certains isolants deviennent plus légers), nouveaux pneus à ultra basse résistance au roulement, coefficient de pénétration dans l’air amélioré. Et, sur cette version e-HDi, un nouveau système Stop & Start évolué capable de couper le moteur en dessous de 20 km/h.
 

Le meilleur système Stop & Start du marché


 
Les premiers kilomètres s’effectuent en ville, pour tester le fonctionnement du système à basse vitesse. L’impératif : se mettre au point mort sous 20 km/h, embrayage relâché. Le HDi ne s’arrête donc plus uniquement au feu rouge, mais aussi à l’approche des ronds-points ou dans une circulation en accordéon.  

 
A l’usage, l’agrément culmine : aucune vibration à la coupure du moteur, redémarrage très rapide, peu de contraintes liée à la température extérieure ou à l’utilisation des équipements de bord. S’il fait froid (- 5°C minimum) ou si la climatisation fonctionne par temps chaud, le « e-booster » (sorte de grosse batterie) permet de laisser le moteur arrêté pendant plusieurs minutes. La concurrence ne peut en dire autant.
 
 

Le conducteur est séduit, les passagers aussi


 


 En dehors des villes, la 308 continue de séduire. Le léger allongement du rapport de pont n’altère pas la vigueur des relances, le HDi reste discret en toutes circonstances, et le comportement routier ne pâtit pas des nouveaux pneus à faible résistance au roulement (un point qu’il faudra vérifier sur chaussée humide). Sur sol sec,la direction précise, le train avant mordant et les mouvements de caisse bien contenus servent l’agrément de conduite. Pas l’antidérapage : livré de série, il se déclenche avant même que le conducteur n’ait senti de perte d’adhérence.  

 
En dépit d’un confort un peu ferme à basse vitesse,la 308 n’oublie pas de soigner ses passagers, grâce à des places arrière assez accueillantes et un volume de coffre correct. La finition Allure, à 25 200 €, agrémente encore les voyages : deux buses d’aération apparaissent à l’arrière, tandis qu’un grand toit vitré panoramique (option à 550 € sur Active) améliore la sensation d’espace depuis la banquette.

 
 

Plus chère, mais mieux équipée qu'auparavant


 


Affichée à 23 600 €, la 308 e-HDi 110 Active s’achète 850 € plus cher que l’ancienne Premium. Cela est justifié : en plus du brillant système Stop & Start, cette version dispose des jantes en alliage de série (en option à 400 € auparavant), et d’un bonus de 400 € (l’ancienne demeurait en zone neutre).  
Voilà qui place la 308 en bonne position pour retrouver sa place de leader sur le marché français, désormais occupée par la Renault Mégane. Mais la partie ne sera pas facile : la Citroën C4, sortie en octobre 2010, la Ford Focus, apparue en mars 2011, et la célèbre Volkswagen Golf restent de sérieuses rivales... à découvrir plus en détail en page suivante.
 
 
Bilan Le petit monde des compactes a beaucoup évolué ces derniers temps, et la 308, apparue en 2007, pouvait sembler dépassée face à ses récentes rivales. Ce n’est plus le cas : système Stop & Start agréable, dessin modernisé et consommations réduites  s’ajoutent aux qualités intrinsèques de cette Peugeot bien née. Un restylage réussi.
 

 
- Voir les équipements de la 308 e-HDi Active
- Voir la fiche technique de la 308 e-HDi Active
Partager cet article
À lire aussi
Mots clés
Commentaires
Voir tous les commentaires (26)
un pseudo libre

peugeot 308 est vraiment manifique

un pseudo libre

Vraiment pas le TOP , je n'arrive pas à m'y faire , en cas de démarrage d'urgence ou en côte danger Depuis que je l'ai déconnecté je consomme 0,5 le de moins en fait un gadget

un pseudo libre

Peugeot 308 HDI 110 BV5 féline 45000 km Embrayage + volant moteur cassé. Anormal pour ce genre de véhicule. Prise en charge par Peugeot de 40% des frais de réparation. Facture supérieure à 1000€ . Je suis furieux.

Réagir à cet article
Envoi en cours
Annonces auto
169 902 voitures
L'argus  en kiosque
Nouveau
Recevez notre newsletter !

Nos articles vous intéressent ? Abonnez-vous !