Accès pro Mon Argus®
Vous êtes ici :

La Peugeot 207 5p. 1.4 HDi 70 Active face à la Volkswagen Polo 5p. 1.6 TDI 75 Confortline

La Peugeot 207 5p. 1.4 HDi 70 Active face à la  Volkswagen Polo 5p. 1.6 TDI 75 Confortline
La Peugeot 207 1.4 HDi 70 Active face à la Volkswagen Polo 1.6 TDI 75 Confortline.

Quand la Polo cinquième du nom fait son apparition, la star du segment prend peur et passe par la case restylage. Mais les efforts de la 207 seront-ils suffisants ?

Peugeot 207 5p. 1.4 HDi 70 Active

  • Diesel,
  • 70 ch
  • bonus de 700 €,
  • disponible
  •  16 650


Volkswagen Polo 5p. 1.6 TDI 75 Confortline

  • Diesel
  • 75 ch
  • bonus de 700 €,
  • lancement en septembre
  •  16 490


La Peugeot 207 1.4 HDi 70 Active face à la Volkswagen Polo 1.6 TDI 75 Confortline. D. M. La Peugeot 207 5p. 1.4 HDi 70 Active face à la  Volkswagen Polo 5p. 1.6 TDI 75 Confortline


Comparer une 207 à une Golf ? Drôle d'idée ! ». L'intervention de ce passant est légitime. Et erronée, en l'occurrence. Ne lui jetons pas la pierre : avec sa fa

ce avant sérieuse, sa nervure

de flanc saillante et

son allure compacte, la nouvelle Polo ressemble à sa grande soeur, et donc, gagne en prestance. C'est aussi le but de la 207, au travers d'un restylage tout récent. Mais pour le moment, sa discrétion laisse de marbre la curiosité des piétons...


Une fourmi généreuse

La remarque de notre passant aurait pu se prolonger dans l'habitacle de l'allemande : plastiques impeccables, claquement de portière sourd, la Polo semble plus haut de gamme que sa catégorie ne le laisse supposer. Mais comme souvent hélas, l'ambiance reste austère, hormis la nuit tombée, lorsque les afficheurs centraux se parent d'un éclairage bleu vif.


En face, la 207 conserve ses qualités et ses défauts, puisque rien n'a changé au restylage. Avec un pare-brise plus horizontal, la sensation d'espace est meilleure. Le haut de la planche de bord reste bien fabriqué, tandis que le bas et les contre-portes paraissent moins cossus. Surtout, et malgré la présence d'un nouvel autoradio plus intuitif, la dotation de série est bien moins fournie qu'à bord de la Polo.


Silence ou vivacité ?

Malgré sa générosité en termes d'équipement, la Polo ne rogne pas sur la technologie : elle fait appel au moderne 1.6 TDI à injection directe, en remplacement de l'agressif 1.4 à trois cylindres. Les progrès sont réels : bon niveau sonore et vibratoire, souplesse accrue à très bas régime.


En face, le 1.4 HDi prend un petit coup de vieux. Les claquements à froid subsistent, comme les tremblements au-dessous de 1 500 tr/min, ou le bruit plus lancinant sur longs trajets. Cela dit, et malgré ses valeurs de puissance et de couple inférieur, il conserve l'avantage en termes de performances. Comment ? Grâce un à étagement plus court, qui sauve les meubles sur route. Sur ce point, la Polo souffre davantage : avec une 4e vitesse aussi longue que la 5e de la 207, elle peine en reprises. Et n'affiche pas une consommation moindre, car le conducteur garde plus souvent le pied au plancher.


Dure 207

C'est dommage, car la Polo se débrouille bien par ailleurs : le confort est meilleur, la direction précise, le comportement rassurant. Il n'a certes pas le dynamisme de la Peugeot, plus incisive et efficace en virages. Mais à ce niveau de puissance, là n'est pas la priorité.

 


Bilan. La nouvelle Polo fait fort : elle est plus moelleuse, silencieuse, mieux finie et mieux équipée que la 207. Seuls ses rapports de boîte, trop longs, la rendent moins à l'aise sur route. Un défaut qui ne profite pas à la Peugeot, dont le restylage n'a fait évoluer ni le confort, ni l'équipement, ni l'agrément d'un diesel qui commence à dater...

Commentaire (0)

Mots clés

Votre commentaire

Si vous ne visualisez pas correctement le code, cliquez-ici   

À lire aussi

La Cote Argus®

Calculez la Cote Argus de votre Peugeot en 2 minutes !

Calculer la Cote Argus de ma Peugeot 207

Recevez notre newsletter !

Nos articles vous intéressent ? Abonnez-vous !

Articles récents

Essai comparatif : Smart Forfour II vs Renault Twingo III

Même plateforme technique, même mécanique et même architecture intérieure : les Smart Forfour II et Renault Twingo III jouent les s½urs jumelles. Que reste-t-il alors pour les départager ? Réponse dans notre essai comparatif.
Nos partenaires
Essai Ford Mondeo SW TDCi 180 : mieux que la Peugeot 508 SW restylée ?
Essai comparatif : Smart Forfour II vs Renault Twingo III
Essai comparatif : Mini Cooper 5 portes vs Audi A1 Sportback