Vous êtes ici :

La Renault Kwid transformée en Art Car

Renault Kwid Art Car
Cette Renault Kwid unique a servi de support au peintre franco-indien Sen Shombit qui lui appliqué le thème de la Ville Enigmatique selon la technique du "gestrisme" qu'il a lui-même créée.

Un artiste franco-indien expose depuis deux jours une drôle de Renault Kwid. Il s'agit d'une version « Art Car » de la petite citadine au losange, peinturlurée sur le thème de la Ville Enigmatique. L'occasion de découvrir en Europe celle qui n'est commercialisée que sur certains marchés émergents.

Depuis le 10 décembre 2016 se tient à Barbizon (Seine-et-Marne) l’exposition Désorde* qui met à l’honneur les travaux de Sen Shombit, un peintre français d’origine indienne.

Celui-ci est le créateur du « gesturisme », un courant d’expression picturale qui place le geste comme élément fondateur de toute création.

S’exprimant sur toutes sortes de support, Sen Shombit a notamment utilisé comme « toile » un symbole des relations franco-indiennes : la Kwid, la petite citadine que le constructeur au losange commercialise en Inde et au Brésil.

 

Créée à Chennai, exposée à Barbizon

C’est au Centre de Design de Renault à Chennai que la Kwid a été peinturlurée selon le thème de la Ville Enigmatique. L'auto sera présentée au milieu d’autres créations comme des toiles que les spectateurs peuvent arranger selon leur gré pour créer leur propre perspective. Ce qui sera plus difficile à faire avec la Kwid, gageons-en.

Renault Kwid Art Car
L'artiste au travail...


Pas de lancement en Europe

Si cette version Art Car de la Renault Kwid mélange des inspirations françaises et des inspirations indiennes, il n’en est pas de même d’un point de vue commercial.

Alors qu’on pouvait supposer que cette citadine à très bas coût serait introduite sur le marché européen, peut-être sous la marque Dacia, il n’en sera finalement rien.

Renault Kwid Art Car
Renault Kwid Art Car
Renault Kwid Art Car
Renault Kwid Art Car

Remise aux normes Euro 6 pour le moteur, renforcement de la structure de caisse en vue du passage au crash-test Euro NCAP, ajout de l’ESP et du capteur de pression des pneus TPMS, etc. : l’équation économique ayant conduit au lancement de la Kwid en Inde (elle y est vendue l’équivalent de 3 500 euros) ne pourrait pas être valable sur le vieux continent.

A défaut de pouvoir l’acheter, on peut au moins l’admirer…

 

*Désorde. Centre culturel Marc Jacquet, rue Théodore Rousseau, 77630 Barbizon
Du samedi 10 décembre 2016 au mardi 27 décembre 2016, 10h/18h
Entrée gratuite

Partager cet article
À lire aussi
Mots clés
Soyez le premier à réagir
Envoi en cours
L'argus  en kiosque
Nouveau
Recevez notre newsletter !

Nos articles vous intéressent ? Abonnez-vous !

Recevez par e-mail toutes les infos de Renault