Accès pro Mon Argus®

L'argus sur le podium des 24h du Nürburgring !

L'argus sur le podium des 24h du Nürburgring ! - Jour 1 - Bienvenue dans l'Enfer Vert

Au volant de la 208 GTi n°215 du team Peugeot Sport, notre journaliste Mathieu Sentis finit 3ème de sa catégorie et participe au triplé Peugeot lors des 24h du Nürburgring . Les conditions météo extrêmes ont marqué cette édition 2013. Récit d'une expérience unique de 24h...ou presque !

Page 1Jour 1 - Bienvenue dans l'Enfer Vert 

L'argus sur le podium des 24h du Nürburgring !
Sélectionné dans le cadre de la 208 GTi Racing Expérience, notre journaliste Mathieu Sentis était sur la grille de départ dimanche 19 mai des 24h du Nürburgring au sein du team Peugeot Sport.

Engagées dans la catégorie SP2T (moins de 1 600 cm3 turbo essence), les trois 208 GTi étaient spécialement préparées pour cette épreuve d’endurance… la plus dure au monde. Et elle n’a pas failli à sa réputation !
 
Sur la 208 GTi n° 215, Mathieu partageait le volant avec des pilotes d’autres nations eux aussi sélectionné par le projet 208 GTi Racing Experience : l’anglais Bradley Philipot, l’allemand Stephan Epp et l’espagnol Gonzalo Martin de Andres.


17h00. Départ !
L'argus sur le podium des 24h du Nürburgring !Plus de 150 équipages  s’élancent sur le circuit du Nürburgring qui comprend la terrible Nordschleife (boucle nord) pour cette épreuve : 20,83 km de long, 33 virages à gauche, 40 à droite ! Cette épreuve mythique et difficile est la plus populaire en Allemagne. 300 000 spectateurs sont amassés le long du circuit.
 

En tête, les Audi R8, Mercedes SLS et BMW Z4 bataillent. En milieu de peloton, les trois 208 GTi profitent de leur préparation (300 ch, 990 kg) pour tirer leur épingle du  jeu face aux Mini, leurs plus féroces adversaires sur cette épreuve dans leur catégorie.

L'argus sur le podium des 24h du Nürburgring !
 
Mathieu assiste au départ depuis les stands. C’est le pilote allemand de l’équipage qui a pris le départ. Normal, il connaît la Nordschleife comme le fond de sa poche…
La piste est sèche mais le temps menaçant. Après hésitations, les voitures sont parties en pneus slicks.


20h00. Attente
Les relais s’enchaînent. Toujours pas de pluie, alors qu’elle est attendue depuis le départ. Les 208 GTi n° 208 et 216 occupent la tête de leur catégorie, devant une Mini. La n°215 est quatrième. Mathieu observe la course, l’attente est longue : c’est sa première expérience en endurance. Il doit être le dernier relayeur et prendre le volant vers 21h00, avant la nuit… et peut être la pluie.

L'argus sur le podium des 24h du Nürburgring !

20h47. Pluie
Ça y est, plusieurs parties du circuit sont détrempées. L’activité est d’un coup intense dans les stands pour passer les pneus pluie. Peugeot a bien anticipé : c’est l’anglais de l’équipe qui est au volant… Nordschleife ou Yorkshire, même combat ! La pluie allonge le relais. Mathieu n’est toujours pas appelé pour se préparer.

L'argus sur le podium des 24h du Nürburgring !
22h02. Graviers !
Panique à la radio, la 208 est dans un bac à graviers juste après le dépassement d'une Mini avec laquelle elle bataillait. Au même moment Mathieu attend la voiture, le changement devait s’opérer au tour suivant. La pression monte d’un cran…


22h15. Bienvenue en enfer
La 208 réussi à revenir au stand. Inspection, elle n’a rien ! C’est à Mathieu de jouer. Il fait nuit noire et il tombe des cordes à ne pas mettre un marin dehors, alors un pilote…  Mathieu garde son sang-froid, s'engouffre dans la voiture : bienvenue dans l’enfer vert de la Norschleife. Les conditions sont dantesques !
L'argus sur le podium des 24h du Nürburgring !

 
22h44. Drapeau rouge !
Il tombe des sceaux d’eau, c’est Holiday on Ice sur la piste, les 24h du Nürburgring sont fidèles à leur réputation, mais la direction de course juge la situation trop dangereuse : arrêt immédiat de l’épreuve.L'argus sur le podium des 24h du Nürburgring !
 
Mathieu arrive au stand : « On n’y voyait rien ! Au delà de 100 km/h c'était un rideau blanc devant le pare-brise. Impossible de conduire.  Je suivais quatre voitures. Je suis déçu c’est court mais un peu soulagé car on est en aquaplaning tout le temps ».  La majorité des pilotes salue la sage décision de la direction de course.
 
C’est « Full service » pour toutes les voitures : pneus, essence, disques de freins. Le stand est exiguë, c’est la cohue, mais les mécaniciens travaillent dans la bonne humeur. Bravo à eux !
 

Actu auto

Sport

Commentaires (2)
Partager cet article

Mots clés

Commentaires

Caméra Auto

www.les-mini-cameras.com -

On se retrouve là-bas l'Argus !

Si vous ne visualisez pas correctement le code, cliquez-ici   

YES !

MAXreportage -

Super résumé, limpide ! Bravo L'Argus. On vous attend maintenant pour les 24 H du MANS.

Si vous ne visualisez pas correctement le code, cliquez-ici   

Votre commentaire

Si vous ne visualisez pas correctement le code, cliquez-ici   
La Cote Argus®

Calculez la Cote Argus de votre voiture en 2 minutes !

Calculer ma Cote Argus

Recevez notre newsletter !

Nos articles vous intéressent ? Abonnez-vous !

Articles récents

L'argus aux 12H de Zandvoort en Peugeot 208 GTi de 300 ch !

Après les 24H du Nürburgring 2013, L'argus a participé aux 12H de Zandvoort 2014, au volant d'une des deux terrifiantes 208 GTi du Team Altran. Verdict ? Une victoire, deux autos sur le podium, mais une concurrence imprévue et un crash à moins d'une heure de l'arrivée ! Bienvenue dans une course mouvementée...
Nos partenaires
L'argus aux 12H de Zandvoort en Peugeot 208 GTi de 300 ch !
Peugeot fera son retour sur le Dakar en 2015