Vous êtes ici :

Le D-Max enfin à l'essai

Le D-Max enfin à l'essai

Les catastrophes de 2011 au Japon, son pays d'origine, et en Thaïlande, son pays de production, ont retardé l'arrivée du nouveau D-Max en Europe. Le voilà enfin, plus moderne et plus grand qu'auparavant. Essai de ce pick-up bien placé en prix avec son diesel de 163 ch.

Méconnu du grand public, Isuzu est un acteur majeur du véhicule industriel. Aux côtés de ses utilitaires et camions, la marque japonaise s’est spécialisée dans le pick-up (400000 unités produites par an). Elle commercialise aujourd’hui son nouveau D-Max en France, via un réseau de 70 distributeurs sous la responsabilité de l’importateur MIDI.

Nouvelle cabine profonde


Impossible de se tromper entre les deux générations du pickup. Le nouveau venu est plus grand de 27 cm, son style est plus valorisant, et son habitacle abandonne l’austérité de l’ancien modèle qui datait de 2004.



Disponible en trois carrosseries, le D-Max fera l’essentiel de ses ventes avec la version cabine profonde (voir ci-dessous), qui s’offre pour la première fois des portes arrière à ouverture inversée bien pratiques pour accéder aux petits sièges.



Les habitués du D-Max seront heureux de constater que l’espace à bord a progressé, surtout sur la version double cabine, et les professionnels apprécieront l’allongement des bennes de 3,5 à 14 cm selon les versions.

Côté mécanique, l’Isuzu se contente désormais d’un seul moteur diesel 2.5 à double turbo (163 ch et 400 Nm), accouplé à une boîte manuelle à six rapports ou à une boîte automatique à cinq rapports (option à 1 140 € HT). Plus sobre que l’ancien bloc de même puissance (7,4 l/100km contre 8,4 l en cycle mixte), ce moteur gagne en discrétion sur la route, et sa vigueur dans les bas régimes participe à l’agrément de conduite. Il est plus décevant une fois lancé, à cause de rapports de boîte trop longs (boîte mécanique), au point que le sixième rapport est difficile à tenir, même sur l’autoroute.

Charger, tracter et franchir


Mais ce D-Max est de toute façon construit pour autre chose que les longs voyages. Son truc à lui, c’est de charger, tracter, et passer n’importe quel obstacle. Sur ces derniers points, il est roi.

Sa benne accepte jusqu’à 1080 kg de charge, on peut atteler une remorque freinée de 3000 kg, et il se joue sans mal des terrains les plus défoncés grâce à sa transmission 4x4 en - clenchable, sa gamme de vitesses courtes et sa garde au sol appropriée (22,5 cm).

Mais surtout, c’est sa robustesse qui rassure l’acquéreur. Isuzu profite là de son expérience dans le véhicule industriel pour sur-dimensionner toutes les pièces de son DMax, qu’il annonce pour un usage de 500000 km.

Si la concurrence a pour elle l’avantage d’un réseau de distribution plus étendu et d’une notoriété de marque supérieure (Toyota Hilux, Nissan Navara et Volkswagen Amarok, notamment), le D-Max garde pour lui l’atout du rapport prix / équipements. Par exemple, sa version de coeur de gamme Space cab en finition Solar généreusement dotée est tarifée 25200 € HT (30 139 € TTC).



Un positionnement compétitif, au point qu’Isuzu France a enregistré 1 200 commandes de son nouveau D-Max alors qu’il n’était pas encore arrivé en France. C’est maintenant chose faite, avec le retour de la production à un rythme normal dans l’usine thaïlandaise de la marque.


Notre avis

ON AIME
  • Les tarifs
  • La charge utile
  • La benne plus longue

ON REGRETTE
  • Les reprises sur route
  • L'équipement en finition Satellite
  • L'inconfort à vide
Partager cet article
À lire aussi
Mots clés
Commentaires
Voir tous les commentaires (7)
quentin.laramee736

Moi aussi je viens d'acquérir un d'max solar spécial 2,5L tout option chez Volvo AVIGNON, il est franchement après que j'ai pu esseillé tout les conçurent loin d'être ridicule il est parfait pour travailler et sortir en famille et surtout on sent que la bête est solide. Je recommande malgrais l'arrivée imminente du 1,9L qui pour moi sera bien faible pour tracter du poids...

64gege64

surtout ne vous arretez pas fuyez

jean-michel13319

nouveau propriétaire d'un D Max solar special depuis le mois de février je suis très agréablement surpris. bien finis agréable. a conduire , bonne reprise, c'est le concessionnaire d’Avignon qui me l'a vendu ( Suède Provence Automobile) excellent garage très professionnel et commerçant. un petit moins sur le Bluetooth pas intégré d'origine ( mais ça viendra ) jean michel

Réagir à cet article
Envoi en cours
Annonces auto
136 282 voitures
L'argus  en kiosque
Nouveau
Recevez notre newsletter !

Nos articles vous intéressent ? Abonnez-vous !