Vous êtes ici :

Le diesel dans le collimateur

Le diesel dans le collimateur

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a officialisé le fait que les émissions de particules dues au diesel étaient cancérogènes. Une porte ouverte enfoncée ?

Ce n’est qu’une officialisation, mais elle a fait grand bruit : « Après une semaine de rencontres avec des experts internationaux, le centre internationale de recherche sur le cancer (CIRC), qui fait partie de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), a aujourd’hui classé les émissions des moteurs diesels comme cancérogènes pour l’homme » a fait savoir un communiqué de l’OMS. Une affaire loin d’être nouvelle, puisque le CIRC considérait depuis 1988 les émissions des moteurs à gazole comme « probablement cancérogènes ».

Dans le milieu médical, certains ont applaudi cette annonce tant attendue : « Ma réaction, c’est enfin ! » s’est emporté le docteur Halimi, secrétaire général de Santé Environnement France, une association regroupant 2500 praticiens ; « on sait depuis très longtemps que le diesel est un mauvais choix sanitaire et que cette politique publique est une erreur » continue le médecin.

Du côté des constructeurs en revanche, difficile de trouver un sourire. Il faut dire que le ministère de l’écologie parle de « 42 000 morts prématurées en France » à cause des particules émises par le diesel, le chauffage et l’industrie. Si PSA « ne conteste pas » l’étude et ses conclusions, le constructeur en profite aussi pour rappeler « qu’il est urgent de renouveler le parc automobile » puisque les véhicules en cause sont ceux dénués de filtres à particules !

A l’heure actuelle, la France est en contentieux avec la cour européenne de justice car trop de collectivités dépassent régulièrement les niveaux de particules réglementaires.
 
Partager cet article
Commentaires
Voir tous les commentaires (68)
un pseudo libre

Il n'y a pas d'AMG diesel ;-)

un pseudo libre

Le FAP n'arrête que les grosses particules et les moyennes mais les plus fines elles y échappent car elles sont inférieures à 1 micron je crois et se régénèrent encore en plus en sortant du pot d'échappement, et toutes ces particules se retrouvent dans nos poumons, il y a rien à faire, le diesel sera toujours dangereux ! c'est pour cela qu'il faut l'interdire le plus vite possible pour réduire le nombre de décès par an lié à ces particules fines mortelles pour l'homme ! De plus pour que le filtre à particules fonctionne il faut que le moteur ai chauffé à une certaines températures autrement il reste inefficace ! Donc moi je dis le FAP c'est de la connerie, ça ne vaut rien et puis ça s'encrasse vite étant donné que le gazole est tellement sale, gras, l'huile de pétrole qui brûle y a rien de plus dégueulasse toute façon ! Moi je dis STOP au diesel !

un pseudo libre

Bonjour, comment faudra-t-il expliquer à tous ceux qui croient que les FAP (ou DPF) sont sensationnels qu'on leur a menti ? Tous les FAP piègent temporairement les particules visibles et après régénération (brulage à 450°C chez PSA avec utilisation de la cérine hyper toxique, 650°C chez les autres) tous les 500 km environ) les rejettent dans l'atmosphère sous une forme non visibles à l'oeil nu ! Ces rejets (micro particules) sont comprables à l'amiante, et pénètrent très loin dans les bronches. Si vous tenez un tant soit peu à la santé de vos enfants, renseignez vous sur le fonctionnement des FAP. Et là, vous serez effrayés. Cordialement

Réagir à cet article
Envoi en cours
Annonces auto
136 401 voitures
L'argus  en kiosque
Nouveau
A Lire aussi
Recevez notre newsletter !

Nos articles vous intéressent ? Abonnez-vous !