Accès pro Mon Argus®
Vous êtes ici :

Le nouveau Classe B à l'essai

Le nouveau Classe B à l'essai -

Le succès du premier Classe B le prouve : il existe une place pour un monospace compact haut de gamme. Dès lors ? Son remplaçant l'est encore davantage !

Mercedes Classe B

180 CDI

  • Diesel
  • 109 ch
  • De 27 400 à 35 200 €



Dîtes « monospace compact ». Peugeot, Renault ou Citroën vous répondent modularité, rangements, miroirs de surveillance. Chez Mercedes, on pense d’abord… Mercedes : image de marque, présentation, technologie. Le pari du premier Classe B, seul monospace compact premium du marché, était osé. Il a pourtant fonctionné, et particulièrement chez nous : la France a absorbé 10 % des 700 000 unités produites.

La recette plaît ? Mercedes la renforce ! A l’extérieur, le «B» muscle sa ligne, s’allonge de 9 cm et perd 5 cm en hauteur. A bord, il joue la carte sportive : assise plus basse, volant à trois branches, planche de bord percée d’aérateurs façon SLK ou SLS. Tant pis pour les rangements, toujours rares, ou les surfaces vitrées, sans générosité. Une orientation plus «berline», qui se retrouve sur le plan dynamique.

Le nouveau Classe B à l'essai
 

En nets progrès


Terminés, direction «collante», train avant paresseux et roulis prononcé en virages. S’il n’affiche pas l’agilité d’un Scénic, le nouveau Classe B ne transforme plus les cols de montagne en corvée. Paradoxalement, les suspensions garantissent plus de moelleux, même si une meilleure absorption des petites irrégularités et une sellerie moins ferme auraient amélioré le confort sur longs trajets.

Le nouveau Classe B à l'essai

Pour appuyer ces progrès, Mercedes dégaine une gamme de moteurs inédits, en essence et en diesel. La fiche technique ne le trahit guère, du moins pour notre modèle d’essai : 109 ch, comme auparavant. Le 180 CDI, qui passe de 2.0 à 1.8 l de cylindrée, est pourtant transfiguré : souplesse à bas régime, maitrise des vibrations et insonorisation atteignent un excellent niveau.Le nouveau Classe B à l'essai

La consommation elle, en baisse de 0,8 l aux 100 km, dépasse rarement les 6 l aux 100 km à l’ordinateur de bord. Les rapports supérieurs très longs n’y sont pas étrangers, et altèrent un peu les relances lorsque le véhicule est chargé ou en côte. Un défaut moins marqué sur la version à boite robotisée, très recommandable (voir en bas du texte)
 

Le culte de l’option


Plus agréable à conduire, le Classe B accueille aussi mieux ses passagers. A l’arrière, la place aux jambes devient très généreuse, mais la banquette reste taillée pour deux : place centrale dure, tunnel de servitude imposant. Quant à la modularité disponible (banquette coulissante sur 14 cm, siège avant passager rabattable et trappe à skis pour 700 €), elle figure dans la liste des options ! Et n’est pas la seule...
 
Le nouveau Classe B à l'essai Le nouveau Classe B à l'essai

 A entendre Mercedes, le Classe B est moins cher qu’auparavant. Cela se vérifie en égalisant les équipements : Bluetooth, prise USB, écran couleur, système d’alerte anti-collision et anti sommeil sont de série dès la finition Classic. La caméra de recul dès la seconde, les phares bi-xénon dès la troisième.
 
Le nouveau Classe B à l'essai Le nouveau Classe B à l'essai

Mais en creusant un peu, il apparaît que des rangements ou les antibrouillards restent optionnels, que la climatisation devient automatique seulement sur le quatrième niveau (à 35 200 € !) ou que la prise USB ne peut fonctionner sans l’option adéquate (comprenant l’interface et un jeu de câble), à 250 €. Le Classe B est plus sûr, plus agréable à conduire, mieux présenté, mieux équipé. Vous ne vouliez pas non plus qu’il soit donné ?
 
Bilan
Confort, insonorisation,  présentation, espace à bord, équipement, sobriété : le nouveau Classe B progresse en tous points. La modularité inchangée (et en option !) et le tarif toujours très élevé pour la catégorie ne devraient pas contrarier son succès : la clientèle de l’ancien ne lui en avait pas tenu rigueur...

On aime
L'équipement enrichi... (*)
L'espace à l'arrière
L'agrément de conduite et le confort en progrès

On regrette
(*)...mais qui conserve des lacunes
La sellerie trop ferme
Les relances timides
Les tarifs

Le nouveau Classe B à l'essai
 
Une boîte à double embrayage au printemps
Autrefois uniquement disponible avec une boîte à variation continue, le Classe B inaugure une toute nouvelle transmission robotisée à double embrayage et sept rapports. Facturée 1 950 €, elle améliore significativement l’agrément deLe nouveau Classe B à l'essai conduite, grâce à un fonctionnement très doux quel que soit le mode sélectionné.

Un peu moins rapide qu’une DSG Volkswagen en mode manuel, elle se montre mieux gérée en mode automatique : la position Economy n’abuse pas des bas régimes, le mode Sport des hauts régimes. Les consommations restent quasi-identiques à celle des versions à boîte mécanique.
Commentaires (22)

Mots clés

Commentaires

siege avant inconfortable

cricri -

on sent une pièce métallique côté de l'assise et le concessionnaire ne peut rien faire ? Bravo la qualité Mercedes.

Si vous ne visualisez pas correctement le code, cliquez-ici   

tirez pas sur l'ambulance!!

arlain17 -

Arretez les critiques sur les mécaniques RENAULT,qui en fin de compte n'ont pas plus de problémes qu'une opel ,ford,BM ou..........Mercedez.Lisez les revues autos et vous verrez que toutes les marques sont logées àla méme enseigne.Ce serait marrant si RENAULT mettait un moteur Mercedez dans certaine de leur voiture,j'aimerais voir alors les commentaires!!!! NOTE:Les Nissan" NOTE et TINO" alimentés par des moteurs Renault Sont tré fiables.

Si vous ne visualisez pas correctement le code, cliquez-ici   

LOUPIO51 -

Les moteurs diesel sont ceux de la classe C!!! ( info l' A.M. de novembre dernier)

Si vous ne visualisez pas correctement le code, cliquez-ici   

moteurs renault?????

rugolva -

un moteur renault sur une mercedes!!mais c'est nimporte quoi j'ai eu de renault pdt 30ans et une class A depuis 2004 225000KM pas une panne que les vidanges depuis 2006 je ne vai jamais chez le concessionnaire mercedes qui est un escort elle tourne comme une horloge consomme jamais d'huile ni d'eau 2 amortisseurs changés c'est tout à comparé aux renault tjrs en panne joint de culasse courrois de distrib hs, système de refroisissement fuiteux, cardans failbes, je pensais acheter une B je vais prendre une Q3ou un e Honda quiest encore plus top que mercos

Si vous ne visualisez pas correctement le code, cliquez-ici   

TESYS -

Pour répondre à Christian80 : "je crois qu'il n'y aura qu'un 4 cylindres diésel d'origine renault, retravaillé par MB, en entrée de gamme. Mais pas de version essence. Et il y aura un Mercedes cityvan sur la base du prochain Kangoo next year !" Voilà la réponse que me fait un insider de la DG MERCEDES France. C'est plus clair comme ça je pense.

Si vous ne visualisez pas correctement le code, cliquez-ici   

Votre commentaire

Si vous ne visualisez pas correctement le code, cliquez-ici   

À lire aussi

La Cote Argus®

Calculez la Cote Argus de votre Mercedes-Benz en 2 minutes !

Calculer la Cote Argus de ma Mercedes-Benz Classe B

Recevez notre newsletter !

Nos articles vous intéressent ? Abonnez-vous !

Articles récents

Essai Volkswagen Scirocco restylé : si, il change !

Rien de bien neuf au premier coup d'½il sur ce Scirocco restylé. Pourtant, le coupé 4 places de Volkswagen change vraiment et revoit ses mécaniques. Explications et essai du nouveau Scirocco avec le 2.0 TDI de 150 ch.

La nouvelle Ford Mondeo à l'essai !

Commercialisée depuis deux ans aux Etats-Unis, la quatrième génération de Ford Mondeo excuse son retard avec une large gamme de moteurs, de carrosseries et un équipement pléthorique.
Nos partenaires
Essai Volkswagen Scirocco restylé : si, il change !
La nouvelle Ford Mondeo à l'essai !
Essai nouveau BMW X6 (2014) : plus confiant que jamais