Vous êtes ici :

Malus 2018 : les voitures d'occasion de plus de 10 CV sont concernées

occasion Mercedes
En 2018, le malus va s'attaquer au véhicule d'occasion en se basant sur la puissance fiscale.

Les voitures d'occasion dont la puissance fiscale dépasse 10 CV seront soumises au malus en 2018. Le montant de cette taxe s'élèvera jusqu'à 1 000 €.

Aujourd’hui, seuls les modèles d’occasion émettant plus de 200 g de CO2 par kilomètre sont soumis à un malus. À partir de 2018, le système va évoluer et ne prendra plus en compte les rejets de CO2 puisqu’il se basera sur la puissance fiscale de l’auto selon un amendement au projet de loi de finances 2018, présenté par le député Joël Giraud et adopté en commission.

À lire. Tous les prix du malus écologique 2018

Ainsi, les modèles de 10 et 11 CV seront taxés à hauteur de 100 €, ceux de 12, 13 et 14 CV de 300 €, et ceux de 15 CV et plus de 1 000 €. Cependant, le malus sera réduit d’un dixième par année entamée depuis la date de première immatriculation. Par exemple, une occasion de 15 CV qui a cinq ans subirait que 500 € de malus au lieu de 1 000 € s’il a moins d’un an.

occasion BMW

Le but du député est de « créer un véritable signal significatif visant à inciter les automobilistes à choisir des véhicules moins puissants pour une mobilité plus sobre en énergie ».

Cet amendement devra être examiné à l’Assemblée nationale et au Sénat avant d’être adopté.

Partager cet article
Mots clés
Commentaires
Voir tous les commentaires (34)
amicaljm

Les députés et les sénateurs nourrissent leur parasitisme en inventant sans cesse de nouveaux impôts

Boué

Nos politiques pourraient aussi taxer les tondeuses à gazon !... Et les millions de camions sur les autoroutes qui ne sont pas taxés, et qui bénéficient d'un gazole sous taxé ... Et les avions qui, ne sont pas taxés..... Si le coupable est le CO2, je rappelle que l'être humain, en respirant, rejette du CO2 !... Donc, mettons une taxe sur les sportifs et un bonus pour les asthmatiques.....On pourrait aussi mettre un compteur dans le cul des vaches qui rejettent du CO2, mais aussi , bien pire, du méthane !....Taxons aussi les vaches !... On peut aussi créer une super taxe sur la connerie de nos politiques.....ça renflouerait les caisses de l'état........

54petitpierre

Vivement une super-taxe sur l'imbécilité et la jalousie sociale de nos très chers politiciens.

Réagir à cet article
Envoi en cours
Annonces auto
136 139 voitures
L'argus  en kiosque
Nouveau
Recevez notre newsletter !

Nos articles vous intéressent ? Abonnez-vous !