Vous êtes ici :

Mazda. Un moteur essence révolutionnaire et une alliance avec Toyota

mazda 3 rouge
La prochaine génération de Mazda 3 sera dotée de nouveaux moteurs essence Skyactiv-X révolutionnaires.

Mazda annonce sa stratégie future pour le développement de modèles thermiques plus propres, ainsi que de véhicules électriques. Cela passe par la création d'un tout nouveau type de moteurs, mais également par un accord avec le géant Toyota.

Alors que certains constructeurs semblent tout miser sur l’électrique pour réduire la pollution des véhicules, d’autres continuent de croire au moteur thermique et trouvent encore des solutions pour améliorer son rendement.

mazda moteur skyactiv G
Les actuels moteurs Skyactiv-G font déjà partie des blocs essence les plus innovants.

Parmi ceux-ci, Mazda est certainement celui qui a le plus fait avancer le moteur thermique ces dernières années, avec son procédé Skyactiv. Ce dernier permet pour les blocs essence de se passer de suralimentation, notamment en augmentant le taux de compression.

Et il semblerait que la marque d’Hiroshima ne soit toujours pas décidée à abandonner ce type de motorisation puisqu’elle vient d'annoncer l’arrivée d’un nouveau type de moteur, baptisé Skyactiv-X.

 

De l'allumage sans les bougies

Encore plus révolutionnaire que le Skyactiv-G, ce moteur peut se passer d’allumage par bougie sur certains régimes et devient ainsi le premier moteur essence à allumage par compression. Les bougies demeurent toutefois nécessaires, pour l’allumage sur les régimes les plus bas.

Ce procédé permettrait ainsi de bénéficier d’un rendement énergétique 20 à 30% meilleur que l’actuel Skyactiv-G, très proche de celui des blocs diesel.  Les nouveaux moteurs Skyactiv-X, qui font partie du plan de développement technologique « Sustainable Zoom-Zoom 2030 », feront leur apparition dans la gamme Mazda en 2019, mais pourraient être présentés sur un concept d’ici la fin de l’année.

 

De l’électrique avec Toyota

Mazda a également annoncé tout récemment avoir signé un accord industriel et capitalistique avec Toyota, notamment dans le but de réduire les coûts de production aux Etats-Unis et de développer conjointement des véhicules électriques.

Cette alliance se concrétise par une entrée au capital de chacun des deux partenaires, à hauteur de 380 millions d’euros. Toutefois, si le montant de la participation est équivalent pour les deux acteurs, il représente d’un côté 0,25% du capital de Toyota et de l’autre 5,05% de Mazda. Mais il est précisé que les deux sociétés conserveront une totale indépendance.

toyota mirai bleue
Le seul modèle électrique actuel de Toyota est la Mirai à hydrogène.

Sur le plan industriel, les deux marques prévoient de construire aux Etats-Unis une usine de production commune, dont la capacité sera de 300 000 véhicules par an. Toyota y produira sa Corolla tandis que Mazda y fabriquera des crossovers.

Enfin, cet accord portera également sur le développement conjoint « de technologies dédiées à la structure de base de véhicules électriques compétitifs ». Il est vrai que l’électrique est un domaine sur lequel les deux marques ne sont pas encore très avancées par rapport à certains de leurs concurrents. Le partage des coûts sera alors un atout non négligeable pour son développement rapide.

Partager cet article
À lire aussi
Mots clés
Commentaires
king kong

bonjour, Mazda n'a plus de lien avec Ford ? Et le GPL, il n'y a plus que Dacia qui en fait ? C'est bien de se remettre à développer des moteurs essence, en esperant une meilleurs fiabilité par rapport au Diesel qui coûte une fortune en réparation. Sinon les Mazda ont l'aire pas mal, mais on en croise pas beaucoup sur nos routes.

Rody 76

bonjour Opel fait aussi bien aussi bien sur ses models en ce moment entre cinq litres cinq et six litres.

damien.buot180

Le Skyactiv G 2 litres 120 chevaux de ma Mazda 3 de 2014 est déjà très performant en terme de consommation: 6.2 l/100 de moyenne au tableau de bord après environ 27000 km. 5.5 l/100 sur un parcours mixte routier de 700 km avec certes peu d'autoroute... cela dépasse mes attentes à l'achat, époque où j'hésitais à attendre le 1.2 Puretech. Un peu moins de punch à bas régime sans turbo, mais une poussée linéaire franche et disponible sur une belle plage de régime. J'attends le Skyactiv X avec curiosité et impatience... Mazda, si vous cherchez des béta testeurs en France :)

Réagir à cet article
Envoi en cours
L'argus  en kiosque
Nouveau
Recevez notre newsletter !

Nos articles vous intéressent ? Abonnez-vous !

Recevez par e-mail toutes les infos de Mazda