Vous êtes ici :

La future McLaren P1 dévoilée le 10 décembre 2017

La supercar P1 lors de son développement, avant sa commercialisation en 2013. Sa remplaçante, révélée le 10 décembre 2017, en est certainement au même stade...
La supercar P1 lors de son développement, avant sa commercialisation en 2013. Sa remplaçante, révélée le 10 décembre 2017, en est certainement au même stade...

Une triple sortie d'échappement en octobre, un feu arrière en novembre : McLaren livre au compte-gouttes les photos de sa future sportive « Ultimate Series » qui deviendra, selon la marque, la voiture de route la plus radicale jamais conçue. Vivement le 10 décembre !

McLaren ne conçoit pas seulement de redoutables sportives. Il manie l’art du « teasing » avec un talent certain : depuis quelques mois, chaque amateur attendait la McLaren BP23, une « hyper-GT » à moteur hybride inquiétant déjà les Bugatti Chiron et Mercedes-AMG Project One.

De menues informations lui faisaient prendre corps : une commercialisation attendue en 2019, un poste de conduite central comme la mythique F1, un mulet déjà en piste aux alentours de Woking.

McLaren BP23 habitacle

Et puis, le 18 octobre 2017, vers 15H, le monde reçoit dans sa boîte aux lettres virtuelle une info supplémentaire : la BP23 ne sera pas seule. Elle aura une petite sœur, commercialisée avant elle… et tout aussi prometteuse.

Une annonce envoyée avec la photo d'une sortie d'échappement intimidante (ci-dessous à gauche), aujourd'hui suivie par celle d'un nouveau détail de carrosserie : un feu arrière fin comme une lame (ci-dessous à droite), jouxtant de nombreux éléments en carbone...

Trois sorties d'échappement et un feu arrière à LED : voici les seuls éléments connus de la future McLaren.

 

La remplaçante de la P1 en filigrane

McLaren précise que ce nouveau modèle appartiendra à la galaxie « Ultimate Series », dont faisaient déjà partie les P1 (916 ch) et P1 GTR (1 000 ch).

Sa mission ? Devenir « la McLaren de route la plus extrême et focalisée circuit jamais conçue par la marque, en flirtant avec les limites des dispositions légales de circulation routière »... Une bête de piste donc, mais toujours homologuée pour la route, comme la P1 et contrairement à la P1 GTR.

McLaren P1
916 ch pour l'ancienne P1, 1 000 ch pour sa déclinaison GTR. Leur remplaçante ira t-elle encore plus haut ?

Reste à savoir si cette fusée partagera son architecture avec la future BP23 (à trois places et technologie hybride), ou s’il s’agira d’une « super 720S », dénuée d’hybridation et de tout équipement de confort.

Le public l’apprendra le 10 décembre 2017 lors de sa révélation officielle mais, inutile d’attendre cette date pour se décider : la poignée d’exemplaires de cette série ultra-limitée a déjà été attribuée.

> A RELIRE. La McLaren 570S Spider à l'essai !

Partager cet article
À lire aussi
Mots clés
Soyez le premier à réagir
Envoi en cours
L'argus  en kiosque
Nouveau
Recevez notre newsletter !

Nos articles vous intéressent ? Abonnez-vous !

Recevez par e-mail toutes les infos de McLaren