Vous êtes ici :

Mercedes Project One : déjà victime de la spéculation

mercedes project one
Avec ses caractéristiques de voiture de course, la Mercedes Project One est la nouvelle proie des spéculateurs.

Alors qu'elle a tout juste été présentée et que les premiers exemplaires ne seront pas livrés avant 2019, la fabuleuse Mercedes Project One serait déjà la proie des spéculateurs, avec un bon de commande actuellement en vente à 4,5 millions d'euros.

Que les supercars et autres modèles d’exception soient des objets de spéculation n’est pas nouveau dans le monde automobile. Encore récemment, on a pu voir des exemplaires de la très prisée Porsche 911 R vendus le triple de leur valeur neuve, voire bien plus, alors que la voiture était tout juste sortie.

Toutefois, le phénomène prend aujourd’hui une ampleur d’un autre niveau, puisque ce sont désormais les bons de commande, que certains acheteurs peu scrupuleux tentent de revendre, bien avant la sortie du modèle en question. Et inutile de dire que les prix demandés sont nettement supérieurs aux tarifs de base, pourtant déjà assez copieux.

 

Deux millions d’euros de plus-value

Ainsi, on peut actuellement trouver sur le site allemand mobile.de un bon de commande pour l’un des 275 exemplaires de Mercedes Project One, affiché au prix de 4,5 millions d’euros. Si l’on prend en compte le tarif de départ qui se situe aux alentours de 2,5 millions d’euros, le bénéfice en cas de vente serait donc de deux millions d’euros !

mercedes project one

Plus de 1 000 ch, régime maxi à 11 000 tr/mn et 0 à 100 km/h en 2,5 s : beaucoup seraient prêts à payer des millions pour accéder à ce Graal automobile...

Et il n’est pas impossible que la supercar étoilée soit réellement revendue ce prix, la faible production du modèle ayant dû faire un certain nombre de malheureux. Malgré tout, même en l’ayant payée près de deux fois son prix de vente initial, le potentiel acquéreur devra attendre jusqu’au deuxième trimestre 2019 pour recevoir son auto.

Reste à savoir si Mercedes compte intervenir, afin d’éviter que ce genre de transactions ne se reproduise. Alors que l’un des acquéreurs de la nouvelle Aston Martin Valkyrie tentait récemment de réaliser une opération similaire, le P-DG de la marque, Andy Palmer, avait menacé les potentiels spéculateurs d’être « interdits » d’acheter une Aston neuve à l’avenir.

Partager cet article
À lire aussi
Mots clés
Soyez le premier à réagir
Envoi en cours
L'argus  en kiosque
Nouveau
Recevez notre newsletter !

Nos articles vous intéressent ? Abonnez-vous !

Recevez par e-mail toutes les infos de Mercedes-Benz