Vous êtes ici :

Mini confirme que la baby Mini n'est pas d'actualité

mini rocketman concept
Il se pourrait que le concept Rocketman de 2011 ne débouche jamais sur un modèle de série.

Après avoir confirmé que son premier véhicule électrique sera basé en 2019 sur le modèle trois portes, Mini rejette l'idée d'une voiture de plus petite taille dans un avenir proche. Le concept Rocketman n'est pas près de voir le jour.

La chose a été confirmée tout récemment : le premier modèle électrique à faire son entrée dans la gamme Mini arrivera en 2019 et sera basé sur l’actuelle citadine à trois portes. Une déclinaison logique permettant de profiter de l’aura de cette icône de l’automobile moderne et de réduire les coûts de développement.

mini rocketman concept
Fabriquer un modèle plus petit que l'actuelle "hatch" semble pour le moment risqué sur le plan de la rentabilité.

Cette annonce a pu sans doute décevoir ceux qui rêvaient de voir arriver dans la gamme un modèle plus petit, basé sur le concept Rocketman de 2011. D’autant plus qu’un tel véhicule ne semble pas près de voir le jour, si l’on en croit les propos de Sebastian Mackensen,  vice-président de Mini.

Celui-ci a en effet récemment déclaré qu’un modèle de ce type n’était pas envisagé dans le développement de la marque, tout du moins dans un avenir proche. Et la raison principale serait le manque de rentabilité.

 

Une Mini trop chère pour sa taille

En premier lieu, la plateforme modulaire UKL, sur laquelle seront basés tous les prochains modèles de la marque, ne peut être adaptée pour des voitures de moins de 3,80 m. De plus, un véhicule de plus petite taille devra forcément être vendu moins cher que la Mini à trois portes, alors qu’il ne sera pas vraiment moins coûteux à produire.

Quant à une éventuelle voiture développée en commun avec Toyota, il semblerait que rien ne soit prévu par les deux marques pour le moment. Et pour cause, le constructeur nippon est déjà engagé en Europe avec PSA pour la production des Citroën C1, Peugeot 108 et Toyota Aygo. Un accord qui prévoit le développement d'une troisième génération.

mini rouge
Malgré ses 3,82 m de long, soit presque 80 cm de plus que le modèle historique de 1959, l'actuelle trois portes devrait rester encore longtemps la Mini la plus petite.

Malgré tout, Sebastian Mackensen ne ferme pas totalement la porte à l’arrivée d’une petite Mini dans un avenir plus lointain. Selon lui, cela pourrait être envisageable, notamment grâce au fait que les contraintes en terme d’espace sont différentes avec l’électrique. Ainsi, si une « mini Mini » devait arriver un jour, elle serait exclusivement électrique.

Enfin, les amateurs de « l’esprit Mini » seront sans doute ravis d’apprendre que la citadine trois portes ne devrait plus grandir à l’avenir. Rappelons qu’avec 3,82 m de long, l’actuelle troisième génération est déjà 20 cm plus grande que le premier modèle du renouveau, sorti en 2001.

Partager cet article
À lire aussi
Mots clés
Commentaires
shooby136

Dommage, car avec les actuelles mini qui deviennent de plus en plus maxi, cette mini là aurait été la vraie mini ... est-ce que j'me fais bien comprendre ?

Réagir à cet article
Envoi en cours
L'argus  en kiosque
Nouveau
Recevez notre newsletter !

Nos articles vous intéressent ? Abonnez-vous !

Recevez par e-mail toutes les infos de la Mini Mini