Vous êtes ici :

MirrorLink : à quoi ça sert et comment ça marche ?

Lancé dans certains modèles courant 2014, le MirrorLink a pour principe d'interfacer simplement son smartphone avec le système multimédia.
Lancé dans certains modèles courant 2014, le MirrorLink a pour principe d'interfacer simplement son smartphone avec le système multimédia.

Mirror Link, les constructeurs n'ont que ce mot à la bouche. Ce système qui permet d'afficher directement le contenu de son smartphone sur l'écran multimédia s'est incrusté à bord de quelques nouveaux modèles en 2014. A quoi ça sert ? Comment l'utiliser ? Réponses.


Après les kits mains-libres Bluetooth qui permettent de passer des appels en voiture sans lâcher le volant, la convergence entre le smartphone et la voiture atteint une nouvelle étape avec MirrorLink.

Cette technologie permet tout simplement d’afficher le contenu d’un téléphone mobile sur l’écran du système multimédia embarqué dans la voiture.

Les applications s’exécutent donc intégralement sur le smartphone et seul l’affichage est déporté ou plutôt cloné. 

L’utilisateur peut alors piloter une sélection d’applications certifiées qui auront été spécialement développées pour être utilisées via l’écran tactile de la voiture, voire à partir des boutons qui sont intégrés au volant.


Un standard ouvert

Développé à l’origine par Nokia et la société CE4A, Mirrorlink est une marque du consortium « Car Connectivity ». Outre les fabricants de téléphones mobiles, ses 56 membres comptent également dans leurs rangs les plus grands constructeurs automobiles.

Néanmoins si ces derniers sont libres, ou pas, de choisir ou d’intégrer Mirrorlink  en option
 
dans leurs véhicules, ils ne peuvent en aucun cas sélectionner les applications qui seront affichées sur l’écran de la voiture.

En effet, Mirrolink est un système ouvert et autonome qui se base sur des technologies éprouvées telles que le Bluetooth, le Wi-Fi ou encore l’USB par exemple.

La Skoda Fabia, la Toyota Aygo, les Polo et Passat de Volkswagen, la Peugeot 108, la Honda Accord, l’Opel Adam ou encore la Citroën C1 comptent parmi les premières voitures avec lesquelles MirrorLink est proposé. En 2015, le Land Rover Discovery Sport et le Suzuki Vitara allongera la liste.


Pas n’importe quel smartphone

Si le concept de Mirrorlink est très simple à appréhender, sa mise en œuvre l’est un peu moins.

Tout d’abord, il est indispensable de sélectionner cette option au moment de l’achat. Elle a toutefois l’avantage d’être beaucoup moins onéreuse qu’un système GPS/Multimédia traditionnel.

Une fois le véhicule équipé, l’installation est un jeu d’enfant : connectez le smartphone via la prise USB ou en Bluetooth et le tour est joué. On a rarement vu plus simple.

Néanmoins si vous montez à bord d’une voiture équipée de Mirrorlink, ne vous étonnez pas si vous n’arrivez pas à afficher le contenu de votre smartphone.

En effet, seuls les modèles les plus récents sont compatibles à moins de disposer d’une mise à jour un modèle spécifique.

Pour en avoir le cœur net, allez donc jeter un œil au site du  Car Connectivity Consortium qui recense tous les terminaux compatibles. Côté systèmes d’exploitation, Mirrorlink est uniquement compatible avec Android et Windows Phone.


MirrorLink dans la pratique

A l'arrêt, voici les opérations à effectuer :

  • Étape 1 : Téléchargez gratuitement l’application correspondante à votre modèle de smartphone (la création d’un compte peut être nécessaire).

  • Étape 2 : Moteur tournant, connectez votre smartphone avec le câble USB à l’écran tactile. Lancer l’application correspondante sur votre smartphone (automatique dans certains cas). Par la suite, veillez à ce que les câbles ne gênent pas la conduite.

  • Étape 3 : Depuis l’écran tactile, cliquez sur « Connecter » puis acceptez les conditions d’utilisation pour lancer le système.


Des applications dédiées

Une fois le smartphone connecté, on pourra disposer d’applications gratuites telles que les prévisions météo, un baladeur pour écouter la musique stockée sur le mobile qui pourra aussi afficher les pochettes des albums, des centaines de webradios, sans oublier le GPS.

A noter que celui-ci est consultable hors connexion afin de ne pas s’égarer dans les zones non couvertes par le réseau mobile.

Avantage du système, on
 dispose de services gratuits qui pourront être mis à jour très facilement grâce à la connexion Internet du smartphone.

Inconvénient, en cas d’appel, les autres fonctions sont mises en pause le temps de la conversation. Pas vraiment l’idéal quand on utilise le GPS.

Dernière fonctionnalité intéressante, Mirrorlink autorise la voiture à communiquer des informations au smartphone comme la consommation d’essence et la vitesse moyenne par exemple. La télémétrie à destination du grand public en quelque sorte.


La voiture connectée à moindre coût

Si les constructeurs s’intéressent à Mirrorlink, c’est aussi parce que cette option est plus abordable que les systèmes traditionnels. L’option coûte en moyenne plus de 100 euros (180 € sur la Polo, 300 € sur la Fabia...) auxquels il faut bien entendu ajouter le prix du système multimédia et du smartphone si vous n’êtes pas déjà équipé. Le reste est gratuit qu’il s’agisse des applications ou des mises à jour.

>Apple rentre dans les voitures de nombreux constructeurs


D'autres solutions existent

Reste que Mirrorlink n’est pas la seule solution et c’est une véritable guerre que se livrent les géants du web aujourd’hui avec CarPlay d’Apple ou Google Auto.

Et les constructeurs automobiles ne sont pas en reste pour garder le contrôle des systèmes embarqués dans leurs véhicules comme chez Ford qui devrait présenter Sync3 lors du CES de Las Vegas au mois de janvier 2015.

Bien malin qui saura laquelle de ces solutions s’imposera comme LE standard.

> Avec CarPlay, Volvo intègre Apple à bord
Partager cet article
À lire aussi
Mots clés
Commentaires
Boitel

Bonjour, quand j ai acheté la nouvelle 2008, j'avais ates de la recevoir pour tester toute les application de telephona avec mirrorlink, et bien je suis retombé de mon nuage car après avoir racheté un smartphone compatible (500 euro) la fonction mirroir link est inutilisable car on impose des applications et il sont très loin d etre les meilleurs (je suis gentil), pour le gps je suis retourné avec mon support de smartphone car il n est pas duplicable avec mirroirlink. Pour ma premier voiture neuve (25000euro) je pensais que peugeot avait évoluer et bien non j aurai du rester au voiture d occasion. Déçu.

jojo

Bonjour , N'arrivant pas à duppliquer mon écran de smartphone samsung s5 pourtant compatible avec mirror link dont il possède l'application d'origine , j'aimerais connaitre la liste des applications compatibles à dupliquer sur le nouveau c4 picasso .. Merci

DUCLOS Laurence

je possède un Galaxy note 2 j'ai une C3 neuve et je n'arrive pas à connecter Wase pourriez-vous m'expliquer S.V.P

FLEURY

Bonjour, J'ai acheté d'occasion une Citroën C1 première immatriculation mai 2014. Elle est équipée de mirror link. J’ai par ailleurs un smartphone HTC One A9. Je n'arrive pas à cloner l'écran du véhicule sur l'écran du smartphone. merci de me dire comment procéder. Bien à vous!

OD

Bonjour, je voudrais connecter mon samsung S4 sur l’écran de mon suzuki grand vitara de 2011. Est ce possible, et si oui, que dois faire, svp? L'appli mirrorlink est elle indispensable dans mon cas, où une autre application existe? Merci d'avance pour vos renseignement.

Votre commentaire
L'argus  en kiosque
Nouveau
Recevez notre newsletter !

Nos articles vous intéressent ? Abonnez-vous !

Recevez par e-mail toutes les infos de la Citroën C1
Recevez par e-mail toutes les infos de la Peugeot 108
Recevez par e-mail toutes les infos de la Skoda Fabia
Recevez par e-mail toutes les infos de la Toyota Aygo
Recevez par e-mail toutes les infos de la Volkswagen Polo