Accès pro Mon Argus®
Vous êtes ici :

MITSUBISHI OUTLANDER DiD : Camper sur ses positions

MITSUBISHI OUTLANDER DiD : Camper sur ses positions - Essai du Mitsubishi Outlander DiD

Page 1Essai du Mitsubishi Outlander DiD 

  • Disponible
  • 156 ch
  • Malus de 750 €
  • 37 500 €
 
Toujours disponible avec le moteur 2.0 de 140 ch d'origine Volkswagen (injecteurs pompe) à 29 900 € en version Invite et 32 500 € en version Intense, l'Outlander restylé prend sa vraie dimension avec le moteur Peugeot 2.2 HDi de 156 ch.
Cette motorisation n'est proposée qu'en version Instyle intégrant tous les raffinements comme la navigation, la caméra de recul ou la sellerie cuir, mais aussi un toit ouvrant électrique un peu riquiqui comparé aux toits panoramiques à la mode.
 
 
Avenant
En modifiant le dessin de la face avant, y compris le capot, des jupes de bas de caisse et du bouclier arrière, la marque japonaise maintient son best-seller au goût du jour. Le nouveau garnissage de la planche de bord fait oublier les plastiques durs si décriés, mais la banquette de troisième rangée reste infernale à déplier, difficile d'accès et confortable comme une planche de bois!
 
 
Du bien et du mal
D.R. MITSUBISHI OUTLANDER DiD : Camper sur ses positionsAu volant, on retrouve un gros véhicule un peu encombrant de prime abord et doté d'une visibilité médiocre. Il suffit de rouler pour apprécier rapidement la bonne volonté de son moteur puissant qui fait oublier le poids, un niveau sonore feutré, des performances de haut niveau et un confort de limousine exempté des trépidations propres aux 4 x 4. Aux places avant, c'est royal, en second rang, c'est bien et en troisième rangée, c'est l'horreur.
Le comportement de l'Outlander reste typé très routier avec une prise minimale de roulis, une bonne tenue de cap peu sensible au vent latéral et un comportement alerte pour ne pas dire agile en parcours sinueux.
Avec une meilleure visibilité, l'Outlander serait à l'aise en ville grâce à la douceur de ses commandes et un cadre de vie agréable enrichi de tout l'équipement souhaitable dans cette définition haut de gamme. Y ajouter la nouvelle boîte automatique à deux embrayages tout à fait actuelle et efficace oriente le prix vers les 40 000 €. Difficile!
Commentaire (0)

Mots clés

Votre commentaire

Si vous ne visualisez pas correctement le code, cliquez-ici   

À lire aussi

A lire aussi
La Cote Argus®

Calculez la Cote Argus de votre Mitsubishi en 2 minutes !

Calculer la Cote Argus de ma Mitsubishi Outlander

Recevez notre newsletter !

Nos articles vous intéressent ? Abonnez-vous !

Articles récents

Essai Fiat 500X : la Fiat du renouveau - 2014

La Fiat 500 X marque l'arrivée du constructeur italien dans un segment en pleine explosion, celui des petits crossovers et SUV. Derrière ses courbes calculées pour séduire, elle affiche un tempérament plus sérieux qu'il n'y parait. Essai de la 500X avec son diesel de 120 ch.

Audi Q3 restylé : il peaufine ses arguments

Moteurs qui gagnent en puissance comme en sobriété, équipement de série en hausse (feux xénon...), tarifs à peine augmentés. Le Q3 joue sur du velours : un leader n'a pas besoin de bouleverser son offre. Juste de continuer à montrer la voie. Essai du nouveau Q3 avec le TDI 150.
Nos partenaires
Essai Fiat 500X : la Fiat du renouveau - 2014
Audi Q3 restylé : il peaufine ses arguments
Essai BMW 218i Active Tourer :  le Scénic de Munich (vidéo)