Vous êtes ici :

Mondial de l'automobile (2014) : l'hybride rechargeable a la cote

Le Mondial de l'automobile met en lumière les technologies de demain. Pour cette édition 2014, l'hybride rechargeable est à toutes les sauces.
Le Mondial de l'automobile met en lumière les technologies de demain. Pour cette édition 2014, l'hybride rechargeable est à toutes les sauces.

Alors que l'édition 2012 du Mondial avait consacré le véhicule électrique, deux ans plus tard la tendance est à l'hybride essence rechargeable. Les constructeurs allemands mènent la course en tête même si PSA et Renault s'engagent aussi dans cette voie.

Le prototype Renault Eolab embarque un hybride rechargeable inédit et astucieux. Mise en orbite programmée pour 2018.
Le prototype Renault Eolab embarque un hybride rechargeable inédit et astucieux. Mise en orbite programmée pour 2018.
Signe des temps, même Renault délaisse sa Zoé au profit d’un concept Eolab équipé d’un ingénieux système Z.E. Hybrid dont l’ambition est de rendre cette technologie accessible au plus grand nombre.

Un vœu pieux ? Au contraire, le constructeur français annonce une première application en 2018 sur des véhicules des segments C et D.

A lire. Renault Eolab : les secrets du système hybride rechargeable


Tous logés à la même enseigne

Qu’ils soient généralistes ou d’exception, les constructeurs sont logés à la même enseigne : respecter l’objectif des 95 g de CO2 par km en 2020, décidée par l’Europe, avec une projection à 50 g pour l’ensemble de la flotte à l’horizon 2030.

Si le concept Asterion ne sera pas produit, la technologie hybride rechargeable est sur les rails chez Lamborghini.
Si le concept Asterion ne sera pas produit, la technologie hybride rechargeable est sur les rails chez Lamborghini.
Chez Lamborghini, Porsche et Volvo, la prise électrique est aussi de sortie.

Stephan Winkelman, le patron de la marque italienne, résume d’ailleurs bien la situation : « pour améliorer les consommations d'une voiture, l'un des secrets réside dans l'allègement. Mais si vous souhaitez aller plus loin, vous n'avez guère le choix : la solution, c'est l'hybride rechargeable ».

De son côté, Mercedes a annoncé le lancement de 10 modèles d’ici 2017. Le premier est la Classe S 500 Plug in à partir de cet automne. Suivront les Classe C et E… Quant à Hyundai et Kia, ce sera pour 2015.

A lire. Le Porsche Cayenne restylé passe à l’hybride rechargeable


Hybride Plug in…mais essence

Mitsubishi Outlander PHEV Concept S
Mitsubishi Outlander PHEV Concept S
Nombre de constructeurs généralistes font la part belle à l’hybride rechargeable… équipé d’un moteur à essence.

Excepté Volvo et sa S60 hybride plug in diesel, tous les autres misent sur l’essence en raison du rayonnement mondial de ce carburant.

De plus, le diesel est pénalisé par le coût de sa dépollution qui s’ajoute à celui de l’hybridation.

Porsche Cayenne S E-Hybrid restylé.
Porsche Cayenne S E-Hybrid restylé.
Parmi les nouveautés, Mitsubishi a dévoilé son concept Outlander PHEV Concept-S alors que Volkswagen complète sa gamme hybride de la Golf GTE et de la Passat GTE.

Pour que cette technologie se généralise, les constructeurs font des efforts sur les tarifs. A titre d’exemple, la Volkswagen Golf GTE de 204 ch est vendue 1 900 € (avec le bonus de 4 000 € déduit) moins chère que la version diesel GTD de 184 ch. En raison des incitations fiscales, les entreprises sont la première cible de ces modèles plug in.

A lire. La Volkswagen Golf GTE à l’essai


Essentiel pour la Chine

Si la Chine est absente de ce Mondial, son ombre plane sur la stratégie des constructeurs européens via  le programme NEV (New Energy
Concept Peugeot Quartz avec technologie hybride rechargeable et moteur 1.6 THP à essence.
Concept Peugeot Quartz avec technologie hybride rechargeable et moteur 1.6 THP à essence.
Vehicle). Le vice-premier ministre chinois Kai a pu récemment confirmé à Carlos Tavares, PDG de PSA, que seuls les véhicules électriques et hybrides électriques bénéficieraient d’incitations fiscales dans le cadre du NEV.

Recalant par la même occasion l’Hybrid Air. Juste avant l’été, M.Tavares a ainsi donné son feu vert au programme hybride rechargeable (comme le confirme le concept Peugeot Quartz) et rendra sa décision au premier trimestre 2015 sur la technologie retenue.

A l’inverse, l’Hybrid Air reste suspendu au bon vouloir d’un autre partenaire, Dong Feng (actionnaire de PSA) n’étant pas pressé de mettre la main à la poche. Et on comprend mieux pourquoi.

A Lire. Concept Peugeot Quartz hybride rechargeable


Le meilleur des deux mondes

Pourquoi la technologie hybride rechargeable va s’imposer ? Si le véhicule électrique tiendra un jour ses promesses, il est pour l’heure limité par son autonomie, son prix et un réseau de bornes de recharge à construire.

Porsche Cayenne S E-Hybrid restylé.
Porsche Cayenne S E-Hybrid restylé.
D'autre part, les constructeurs ne pourront en aucuns cas respecter les futurs objectifs de réduction de la pollution avec les seuls moteurs thermiques notamment sur les gros véhicules.

Pour preuve, le champion des émissions en 2013, Renault, se situe à 114,7 g/km en moyenne. Il lui reste donc six ans pour baisser de 20 g/km les rejets de CO2 de sa flotte.

Mitsubishi Outlander PHEV Concept S
Mitsubishi Outlander PHEV Concept S
L’hybride rechargeable présente de nombreux avantages. Il autorise un roulage 100% électrique sur une cinquantaine de kilomètres, suffisant pour les déplacements urbains quotidiens. Surtout qu’à terme les centres-villes pourraient n’être accessibles qu’aux véhicules propres. 


Porsche Cayenne S E-Hybrid restylé.
Porsche Cayenne S E-Hybrid restylé.
Côté constructeurs, c’est tout bénéfice ! Avantagés par ce mode électrique sur le cycle d’homologation NEDC, ces modèles affichent des consommations très basses mais pas franchement réalistes dans la vraie vie.

Mais contrairement à l’électrique, ils épargnent aux conducteurs la peur de la panne sèche et bénéficient d’une réelle polyvalence puisqu’il suffit de faire  le plein à la station-service pour continuer son chemin. De plus, l’hybridation des deux moteurs permet de réduire la consommation des moteurs à essence et de recharger la batterie sans fil à la patte.

Le seul frein demeure encore le prix de vente proche d’une version équipée d’un diesel puissant, aide fiscale déduite. La prochaine étape sera de démocratiser cette technologie en la vendant à des prix proches d’un diesel de moyenne de gamme.
Partager cet article
À lire aussi
Commentaires
Voir tous les commentaires (9)
alain.wagner1968653

En terme de carburant et d'émission CO2 en France, je suis tout à fait d'accord que cela est une avancée.Mais lorsque nous payerons le vrai prix du KW/H, cela changera. Toutes ces nouvelles voitures n'ont du sens que si le courant qui sort de nos prises est propres.C'est loin d'être le cas.

mi.barraud085

Pas un mot sur le surpoids (300 kg ?) et la diminution de volume du coffre ou de l'habitacle. J'aurais aimé comprendre pourquoi les moteurs diesel ne sont plus concernés. La fonction hybride est indépendante du carburant utilisé.

christophe.billon795

+ 100% d'accord. Toyota a montré la voie d'un véhicule novateur et compétitif. Il y a certainement encore des choses à améliorer. Espérons que nos diesélistes nationaux arrivent à prendre le train en marche, après une décennie de retard à l'allumage !

Réagir à cet article
Envoi en cours
Annonces auto
160 265 voitures
L'argus  en kiosque
Nouveau
Recevez notre newsletter !

Nos articles vous intéressent ? Abonnez-vous !