Accès pro Mon Argus®
Vous êtes ici :

Le nouveau BMW X5 30d à l'essai (2014)

Le nouveau BMW X5 30d à l'essai (2014) - Essai du BMW X5 2014

Normes Euro VI respectées, malus ramené de 5 000 ¤ à 1 500 ¤ ; même sans sa version 4 cylindres diesel 4x2, le BMW X5 génération 3 se plie aux contraintes environnementales tout en rehaussant ses prestations. La concurrence peut se méfier...

Page 1Essai du BMW X5 2014 

Essai du nouveau BMW X5 2014 diesel de 258 ch disponible à partir de 66 400 €


Deux tonnes, 4,89 m de long, 258 ch : sans être fin expert en matière d'émissions de CO2, il est facile d'imaginer que le nouveau BMW X5 ne sera pas l'ami du malus écologique. Mais BMW ne reste pas les bras croisés.

Malgré 13 ch et 20 Nm de couple glanés depuis l'ancienne génération, le nouveau BMW X5 3.0d rejette 33 g de CO2/km de moins, et ramène son écotaxe de 5 000 à 1 500 € (2 200 € avec les nouveaux barèmes 2014).

Et pour ne pas laisser au récent Mercedes ML le leadership du segment, il offre comme lui une inédite version à quatre cylindres (218 ch et 400 € de malus), même disponible en deux roues motrices !

La marque ignore comment le marché va réagir aux nouvelles grilles d'écotaxe, et table toujours sur une plus forte demande du 3.0d 4x4. C'était le cas sur la génération précédente, dont la finition la plus haute « Exclusive » représentait aussi 40 % des ventes. BMW X5, SUV d'épicurien donc...


2 070 kg de dynamisme

Sur la route, les 6,2 l aux 100 km annoncés en cycle mixte se transforment rapidement en 9,5 l à l'ordinateur de bord. Rien d'étonnant pour un véhicule de ce poids et ce gabarit (stables, hormis 3 cm supplémentaires sur le porte-à-faux avant dédiés à l'absorption des chocs piéton), et finalement logique vu l'agrément procuré par le 3.0d.

Vivant dès 1 500 tr/min, nerveux ensuite et même musical en haut du compte-tours, ce diesel est idéalement secondé par la boîte automatique à huit rapports aussi douce que réactive.
Le nouveau BMW X5 30d à l'essai (2014)
Le nouveau BMW X5 2014 présente une planche de bord mieux finie que celle de l'ancienne version

Les options présentes sur notre modèle d'essai permettaient d'en profiter sans retenue (contrôle du roulis, direction à démultiplication variable, roues de 20 pouces avec pneus Dunlop Sport Maxx en 315 de large à l'arrière!), et effaçaient les 2 tonnes de l'engin dans les virages ouverts ou plus serrés. 


4x4 ou monospace ?

Reste un amortissement perfectible, malgré le confort en progrès : le mode normal laisse « pomper » les suspensions sur les successions de bosse, le Sport génère des mouvements transversaux peu agréables pour les passagers.
Le nouveau BMW X5 30d à l'essai (2014)Le nouveau BMW X5 30d à l'essai (2014)

Dommage, car ils ont de l'espace, peuvent être nombreux (sept places en option à... 2 450 € car elle entraîne la suspension pneumatique à correcteur d'assiette), et évoluent dans un SUV modulable comme un monospace : espace plat de chargement, hayon électrique dès le premier niveau, et banquette coulissante sur 8 cm avec dossiers inclinables en option à 550 €. Cette dernière vient automatiquement avec les sièges de 3e rang ou la finition xLine, mais les cadeaux restent rares : si le nouveau X5 devient mieux équipé, les options se multiplient encore.
Le nouveau BMW X5 30d à l'essai (2014)Le nouveau BMW X5 30d à l'essai (2014)

Outre la navigation toujours plus intuitive grâce au pavé tactile et aux commandes vocales très fiables, le BMW X5 propose la vision à 360° (bien utile en ville vu le gabarit), un système de stationnement entièrement automatique (en maintenant un bouton appuyé, le X5 gère le volant mais aussi le frein et l'accélérateur), une fonction embouteillage qui, sur autoroute sous 40 km/h, conduit presque tout seul (maintien de distance et dans la voie), sans oublier les feux 100 % LED qui savent « flasher » les piétons ou le gibier de nuit lorsque la caméra thermique est cochée. Où s’arrêtera t-il ? 


Bilan de l'essai du nouveau BMW X5
Le nouveau BMW X5 30d à l'essai (2014)Mieux insonorisé, mieux présenté à bord et plus confortable, le BMW X5 III offre aussi plus d’équipement pour le même prix grâce aux malus réduits. Un renouvellement réussi !

On aime
Le rapport performances/poids/malus
L’espace et la modularité à bord
L’agrément de conduite
La présentation intérieure en progrès

On regrette
L’amortissement (roues de 20’’)
Le troisième rang cher et étriqué
Les équipements modernes en option
Commentaire (0)

Mots clés

Votre commentaire

Si vous ne visualisez pas correctement le code, cliquez-ici   

À lire aussi

A lire aussi
La Cote Argus®

Calculez la Cote Argus de votre BMW en 2 minutes !

Calculer la Cote Argus de ma BMW X5

Recevez notre newsletter !

Nos articles vous intéressent ? Abonnez-vous !

Articles récents

Essai Fiat 500X : la Fiat du renouveau - 2014

La Fiat 500 X marque l'arrivée du constructeur italien dans un segment en pleine explosion, celui des petits crossovers et SUV. Derrière ses courbes calculées pour séduire, elle affiche un tempérament plus sérieux qu'il n'y parait. Essai de la 500X avec son diesel de 120 ch.

Audi Q3 restylé : il peaufine ses arguments

Moteurs qui gagnent en puissance comme en sobriété, équipement de série en hausse (feux xénon...), tarifs à peine augmentés. Le Q3 joue sur du velours : un leader n'a pas besoin de bouleverser son offre. Juste de continuer à montrer la voie. Essai du nouveau Q3 avec le TDI 150.
Nos partenaires
Essai Fiat 500X : la Fiat du renouveau - 2014
Audi Q3 restylé : il peaufine ses arguments
Essai BMW 218i Active Tourer :  le Scénic de Munich (vidéo)