Vous êtes ici :

Opel Crossland X (2017). Le Meriva se transforme en un crossover

Photo teaser vu de dessus de l'Opel Crossland X 2017 remplaçant du Meriva 2
Probablement dévoilé avant le salon de Genève, l'Opel Crossland X mêle les aspects pratiques de l'actuel Meriva 2 et le look d'un SUV urbain. Il sera commercialisé avant l'été 2017, quelques mois avant son cousin technique le futur Citroën C3 Picasso qui pourrait s'appeler C3 Aircross.

Adieu Opel Meriva, bienvenu à l'Opel Crossland X. Avant sa présentation début 2017, le constructeur officialise son nom grâce à une première photo teaser sans guère plus d'informations. Mais nous avons pu voir en avant-première ce monospace mâtiné de SUV, cousin du futur Citroën C3 Picasso II.

L’Opel Meriva change tout, et même de nom ! Si le Crossland X affichera des mensurations voisines, soit une longueur légèrement inférieure à 4,30 m pour une hauteur également proche (environ 1,60 m), il représente un tout nouveau véhicule qui remplacera avantageusement un modèle en perte de vitesse.

Meriva I
Meriva I
Meriva II
Meriva II

Vendu à 600 000 exemplaires depuis son lancement en 2003, le Meriva a d’abord eu beaucoup de succès grâce à son format très compact (4,04 m de long). Mais l’évolution du marché au profit des crossovers et SUV a mis un coup d’arrêt aux ventes de la version lancée en juin 2010,  beaucoup plus longue (4,29 m) et dont les portes antagonistes resteront la principale originalité.

A lire. Sept nouvelles Opel en 2017


De monospace à crossover

Et pourtant, au départ, Opel avait prévu de remplacer le Meriva par un autre monospace.  Mais le constructeur allemand a réalisé deux virages importants au cours du développement de son futur modèle. D’abord technologique, en adoptant une plateforme technique d’origine PSA (la PF1 des Citroën C3 Picasso et Peugeot 2008), fruit d’un partenariat maintenant avorté entre les deux groupes.

Opel Crossland X 2017 remplace l'Opel Meriva
L'Opel Crossland X partage sa plate-forme avec le futur Citroën C3 Picasso (C3 Aircross ?) mais ce dernier sera fabriqué dans l'usine espagnole de son cousin allemand.

Ensuite stylistique, constatant que l’avenir du segment des SUV était bien plus florissant que celui des petits monospaces. Une voie que Citroën a aussi empruntée pour le futur Citroën C3 Picasso II, développé en commun avec Opel et qui sera dévoilé au salon de Genève 2017 sous la forme d'un show-car.

Photo teaser de l'Opel Crossland X 2017 remplaçant du Meriva 2

Problème, en donnant naissance au Crossland X, Opel risquait de cannibaliser son Mokka X, fraîchement restylé et qui représente une bonne partie de ses ventes. Alors, il a décidé de différencier les deux véhicules par un look plus baroudeur pour le Mokka X, et des attributs plus haut de gamme et un caractère familial évident, davantage dans un esprit crossover, pour le Crossland X.

A noter que les deux voitures sont fabriquées dans l’usine General Motors de Saragosse, en Espagne. Logiquement dévoilé avant le salon de Genève, le Crossland X devrait également se différencier du Mokka X par un tarif plus élevé, même si les responsables d’Opel ont refusé de se prononcer sur le sujet.

 

Des lignes originales

Pour le moment, Opel entretient le suspens avec un cliché teaser du véhicule. Mais, nous avons eu le privilège de pouvoir observer, en détail et en avant-première, le Crossland X. De prime abord, le véhicule souffle un vent de nouveauté et ne ressemble à aucune autre Opel.

Opel Crossland X remplace le Meriva 2 à l'été 2017
Opel Crossland X en phase de développement

D’une part, parce qu’il est 100 % nouveau et remplace un véhicule qui appartient à une autre catégorie, et d’une autre parce qu’il apporte de l’originalité au segment, avec un arrière qui le distinguera de tous. Il reprend en partie la recette de la petite Adam, avec un large jonc chromé qui descend le long de la carrosserie et qui arrive sur la partie supérieure des feux arrière, lesquels affichent par ailleurs une géométrie particulière.

Le toit bicolore (noir en haut et brun en bas concernant le modèle que nous avons pu approcher) renforce son caractère premium. Dessiné avec audace, le Crossland X jouit d’une bonne surface vitrée, y compris à l’arrière, et se distingue en cela d’autres modèles également nouveaux et stylés tels que le Toyota C-HR, légèrement plus long mais équipé de vitres arrière en meurtrières.

 

En production dès le mois d’avril

Commercialisé avant l’été 2017, le Crossland X aura également pour mission d’offrir des marges financières plus importantes à son constructeur. Selon les déclarations de Karl-Thomas Neumann, CEO d’Opel et vice-président de General Motors Europe, l’actuelle génération d’Astra se vend en moyenne 4 800 € plus chère que l’ancienne, ce qui représente une augmentation de 25% de son prix moyen.

L’idée est donc de renouveler l’opération avec le Crossland X, alors que le Meriva s’écoule aujourd’hui grâce à de fortes remises. Sous son capot, le chic Crossland X accueillera très certainement des moteurs PSA (1.2 PureTech et 1.6 BlueHDi) , mais également peut-être des blocs d’origine Opel, comme par exemple le nouveau 1.5 Turbo de 165 ch.

Opel Crossland X le nouveau Meriva des champs
L'Opel Crossland X ne conserve pas les portes à ouverture antagoniste de l'actuel Meriva. D'une part, parce que la base technique de PSA n'est pas adaptée et d'autre part, parce qu'elles pénalisent le poids du véhicule.

 

Intérieur soigné

D’une manière générale, les habitacles des Opel qui sortiront en 2017 témoigneront d’une montée en gamme, avec des matériaux de bonne constitution et un dessin moins austère. Le grand écran central de l’actuelle génération d’Astra va se généraliser aux gammes inférieures. A bord du Crossland X, un affichage tête haute par lamelle fait son apparition, mais ce sera la seule touche numérique.

Hormis sur l’Insignia Grand Sport, qui pourra se doter d’un pavé numérique de 8 pouces (entouré d’aiguilles, néanmoins), aucune des Opel qui seront lancées en 2017 ne profiteront d’un compteur à affichage digital ou d’une dalle numérique.

Côté équipement, le Crossland X sera plus au goût du jour avec tous les équipements de confort et de sécurité en vogue aujourd’hui (détection des piétons, freinage autonome d’urgence, régulateur de vitesse adaptatif), avec toujours le service Opel OnStar, qui est à la fois un assistant efficace en cas d’accident mais aussi un hot-spot wifi et une application smartphone pour surveiller différents critères de sa voiture.

Partager cet article
À lire aussi
Mots clés
Soyez le premier à réagir
Envoi en cours
L'argus  en kiosque
Nouveau
Recevez notre newsletter !

Nos articles vous intéressent ? Abonnez-vous !

Recevez par e-mail toutes les infos de la Opel Crossland X