Vous êtes ici :

Peugeot 508 SW : nous avons roulé à son bord

Peugeot 508 SW camouflé
Les premiers essais de la Peugeot 508 SW sont prévus fin novembre 2018 mais nous avons pu monté à son bord.

Avant la révélation de la 508 SW, Peugeot nous a conviés à une « mission de synthèse » afin de pouvoir évaluer le niveau de confort de son nouveau break familial.

Le 5 avril 2018, soit deux mois avant la révélation officielle de la nouvelle 508 SW, Peugeot nous a conviés au centre technique de PSA à Belchamp (25) afin de pouvoir rouler à bord de son nouveau break familial encore totalement camouflé.

Il s’agit de participer à une « mission de synthèse ». Pour Olivier Desserprit, le responsable de la synthèse clientèle, cet exercice à son importance. Le but est d’évaluer de façon subjective le nouveau modèle pour transmettre les retours aux différents métiers afin d’effectuer des ajustements. Journalistes, mais aussi membres du personnel de l’entreprise donnent ainsi leurs avis.

Peugeot 508 SW camouflé
Passer d'un modèle à l'autre sur le même parcours, c'est l'idéal pour se rendre compte des différences. La 508 SW se révèle plus confortable que la Volkswagen Passat SW et plus logeable que la BMW Série 3 Touring.

Deux Peugeot 508 SW sont proposées : une équipée d’une suspension pilotée, l’autre d’amortisseurs classiques. Afin de mieux comparer la française, deux concurrentes effectuent le même parcours et nous sommes évidemment invités à monter à bord. Il s’agit d’une Volkswagen Passat SW et d’une BMW Série 3 Touring.

 

Suspension pilotée bien calibrée

Le parcours varié, mêlant autoroute et route sinueuse et bosselée, permet de bien juger du niveau de confort de la Peugeot. Elle se révèle supérieure à ses deux rivales du jour. La Passat engendre beaucoup de trépidations, qui deviennent vite fatigantes, et la BMW se montre un poil ferme.

Peugeot 508 SW place arrière
Peugeot 508 SW

La 508 SW équipée d'une suspension classique procure un bon confort, avec un bon compromis entre l’absorption des irrégularités de la route et la tenue de la caisse. Roulis et effet de plongée sont bien maîtrisés. Ces deux phénomènes deviennent plus amplifiés avec l’amortissement piloté, en mode Confort. Cependant, les mouvements sont bien contenus et surtout les passagers profitent d’un meilleur « moelleux ». En mode Sport, la caisse est plus fermement maintenue, mais les remontées de la route sont plus franches. Pour autant, la 508 SW ne devient pas inconfortable. Le châssis de cette Peugeot 508 SW semble être bien né.

Quant au bruit de roulement, ils sont parfaitement maîtrisés, même à l’arrière. Discrétion bienvenue également pour les mécaniques.

Au chapitre habitabilité, elle se situe entre ses deux rivales et la garde au toit est supérieure de 7 cm par rapport à la berline. La Passat en offre plus et la Série 3 se montre exigüe. Deux adultes se sentiront à leur aise même si les appuis de lombaires de la banquette sont un peu prononcés. Cependant, l’inclinaison de la banquette n’était pas encore définitive. Les assises sont assez longues et il est possible de glisser les pieds sous les sièges avant pour gagner en aisance.

 

Le coffre de la Peugeot 508 SW

Peugeot 508 SW camouflé

La capacité de chargement est d'une grande importance pour un break : 530 l sous tablette en configuration à 5 places. C’est 30 l de moins que l’actuelle 508 SW. En revanche, banquette rabattue, le volume atteint 1 780 l et, là, c’est 182 l de plus que le modèle remplacé !

Peugeot 508 SW camouflé

La Passat est plus généreuse banquette en place avec 650 l mais fait jeu égal lorsqu'elle est rabattue avec 1 780 l. La BMW Série 3 Touring ne peut suivre la comparaison : de 495 à 1 500 l au maximum.

Cette carrosserie break SW est importante pour Peugeot puisque sur le segment D (berline familiale), elle est retenue par 54 % des clients.

 

Les essais en fin d'année

Les essais de la Peugeot 508 berline seront publiés dès mardi 12 juin 2018. En revanche, il va falloir patienter fin novembre 2018 pour découvrir ce que vaut sur la route la variante break SW.

 

Partager cet article
À lire aussi
Mots clés
Commentaires
Al-Ar-H

" nous avons pu monté à son bord." Ça fait autant mal aux yeux que le camouflage!

Réagir à cet article
Envoi en cours
L'argus  en kiosque
Nouveau
Recevez notre newsletter !

Nos articles vous intéressent ? Abonnez-vous !

Recevez par e-mail toutes les infos de la Peugeot 508