Accès pro Mon Argus®

Peugeot Metropolis 400, l'alternative française aux tricycles italiens

Peugeot Metropolis 400, l'alternative française aux tricycles italiens
Peugeot Metropolis 400i :

Deux ans après la présentation du concept Metropolis, Peugeot lance enfin son scooter à trois roues de 400cm3. Revendiquant le meilleur du scooter GT (finition, confort,...) et de l'automobile (frein de parking électrique,...), il affiche des arguments de poids pour affronter le Piaggio MP3 500.

Page 1L'essai du Peugeot Metropolis 400i 


Peugeot Metropolis 400, l'alternative française aux tricycles italiens
Le Peugeot Metropolis 400i, est disponible à partir de 8 899 €

Si depuis six ans Piaggio s’est imposé sur le marché du scooter à trois roues, avec sa gamme MP3, la concurrence s’est progressivement mise en ordre de bataille. Fin 2011, les créateurs du concept, la famille Marabese, lançait le Quadro 3D, un tricycle plus dynamique que le statutaire Piaggio,  et désormais  deux nouveaux venus gonflent les rangs des challenger, le Vectrix VX3 Li+ et le Peugeot Metropolis 400i.

Le premier, électrique, se révèle une bonne surprise en termes de conception (autonomie, train avant,…) et de facilité d’usages (prise en mains, autonomie,…),  mais sa diffusion risque d’être restreinte par un prix de vente élevé. Le second, se présente comme la véritable alternative au MP3. Tour du propriétaire et essai d’un modèle de présérie. 



Un train avant allégé


Peugeot Metropolis 400, l'alternative française aux tricycles italiens
Elément majeur du concept, depuis 2011, le train avant s’est allégé. Peugeot a retenu un monoamortisseur horizontal, gérant les deux triangles de suspension, assisté par deux bonbonnes hydrauliques, là où Piaggio a choisi un amortisseur indépendant pour chaque roue.



Des atouts technologiques issus du monde automobile


Peugeot Metropolis 400, l'alternative française aux tricycles italiensA contrario, Peugeot Scooters n’a que peu retouché la ligne de son concept-bike. Au niveau stylistique, ses optiques en amande trahissent toujours sa filiation à la marque automobile. Les codes esthétiques entrevus sur le concept-car SR1 persistent. La calandre « agressive »  allège la face du scooter, tout en masquant la partie mécanique  supérieure du train avant.



Peugeot Metropolis 400, l'alternative française aux tricycles italiensA l’arrière, les feux taillés en boomerang fusionnent avec la carrosserie. Côté technologie c’est à l’avenant, Peugeot se distingue de son concurrent italien en proposant  des éclairages à leds à l’avant (feux de jour) comme à l’arrière (feux de position), un frein de parking électrique, une alerte de sous gonflage des pneus (une première sur un scooter).


Peugeot Metropolis 400, l'alternative française aux tricycles italiens
Une « smart key », se substitue à  la traditionnelle clé de contact. Cet accessoire, déjà vu sur les Honda Forza 250 et Daelim S3/S300, se révèle pratique. Positionnée à moins d’1,5 mètre,  il est possible de démarrer l’engin et de déverrouiller les coffres, la boîte à gants, le frein de parking et la direction.




Le Metropolis a été pensé pour faciliter le quotidien


Peugeot Metropolis 400, l'alternative française aux tricycles italiensCôté pratique, Peugeot propose de réels atouts au quotidien. Unique dans cette catégorie, le plancher plat loge les pieds et une sacoche, voire un petit sac de voyage. Un crochet rétractable dissimulé dans le nez de  selle, permet de le retenir. Dans son vide poche supérieur, une prise 12V permet de recharger un téléphone mobile.



L’agencement des soutes est à revoir


Peugeot Metropolis 400, l'alternative française aux tricycles italiensLes coffres sous la selle s’ouvrent électriquement à partir de boutons sur le tablier. En cas de panne, une commande manuelle est disponible, dissimulée sur l’arrière de la carrosserie.  Le volume de ces deux rangements est conséquent, mais mal agencé.





Peugeot Metropolis 400, l'alternative française aux tricycles italiens Le coffre à l’arrière accepte un casque intégral ou un modulable, à condition de bien le positionner. L’espace sous la selle peut seulement loger un sac à dos de 30 litres, plus difficilement un casque demi-jet. En outre, si ces deux rangements communiquent, le passage étroit ne permet de glisser qu’un parapluie ou une raquette de tennis !

Un poste de conduite spacieux et confortable


Peugeot Metropolis 400, l'alternative française aux tricycles italiensLa selle offre une assise basse et son dosseret réglable en profondeur permet aux conducteurs de petit gabarit de bien se caler. La position de conduite est naturelle avec les pieds à plat au sol, pratique pour manœuvrer les 258 kg de l’engin. Le tablier vertical ne permet pas la conduite pieds en avant, mais il y a de la place pour les jambes et l’accès à la pédale de frein au plancher est dégagé.


Peugeot Metropolis 400, l'alternative française aux tricycles italiens
Le pare-brise est réglable manuellement sur une amplitude de 13 cm. Certes, il n’est pas électrique, mais il suffit de presser les deux « boutons » disposés sur les supports pour le baisser ou le monter.









Les commandes sont complètes


Peugeot Metropolis 400, l'alternative française aux tricycles italiensUn gros commutateur rotatif fait fonction de contacteur en l’absence de clé, smart key oblige. Le commodo droit intègre l’inverseur  phare/feux de jour (leds) et la commande de blocage d’inclinaison du train avant, utile en stationnement ou au feu rouge pour conserver le Metropolis vertical à l’arrêt. Les feux de détresse et le frein de parking électrique s’actionnent avec leurs commandes respectives au milieu du guidon.



Instrumentation de voiture


Peugeot Metropolis 400, l'alternative française aux tricycles italiensLe tachymètre et le compte-tours analogiques encadrent un écran à affichage digital de l’ordinateur de bord. Celui-ci propose des informations basiques (horloge, jauges carburant / température moteur, totalisateurs kilométriques, consommations , ….), mais aussi des données que l’on retrouve généralement sur un tableau de bord de voiture, comme des avertisseurs de  gel, de coffre ouvert et  de frein parking mais aussi une représentation du véhicule qui indique pour chaque pneu, si sa pression est bonne ou pas.

Un moteur Peugeot vif et puissant
Peugeot Metropolis 400, l'alternative française aux tricycles italiens



Une fois en selle, Smart Key en poche, il suffit d’actionner le commutateur rotatif et d’appuyer sur le démarreur pour s’élancer. Le moteur Peugeot de 400cm3, développé et fabriqué à Mandeure (Doubs), se révèle vif et vibre peu.
Peugeot Metropolis 400, l'alternative française aux tricycles italiensLes 37,5 ch, annoncé par le constructeur, répondent présent à la moindre sollicitation de  « l’accélérateur ». Idéal pour extraire vivement le tricycle français au feu, le bloc moteur se montre aussi très souple en ville dans le flot de voitures. Une fois sur autoroute, il accélère linéairement  jusqu’à 130 km/h au compteur, pour atteindre 155 km/h (relevé à 145 km/h réel). Les dépassements se font sans risques, grâce à ce monocylindre vigoureux. La consommation relevée en usage mixte (ville/autoroute/départementale) a été de 5,2 l/100 km.

Le train avant est perfectible


Peugeot Metropolis 400, l'alternative française aux tricycles italiens
Le comportement dynamique du Metropolis est proche de celui d’un MP3 à basse vitesse, et seule la direction un peu ferme du français est à relever. Au fil des kilomètres, le train avant se montre assez neutre à condition que le revêtement soit exempt de nids de poule, de rainurage ou de « patchwork » bitumeux.
Le Peugeot encaisse alors bien les chocs dès lors qu’ils interviennent simultanément sur chaque roue (ralentisseurs, …). Dans le cas contraire, le passage d’une roue dans un trou génère un retour brutal dans le guidon, ce qui a pour effet de modifier légèrement la trajectoire.  Rien de grave en ligne, mais en virage cela oblige le conducteur à tenir fermement le guidon.  Le placement en virage se révèle précis. L’engin se laisse mettre sur l’angle sans qu’il y ait à forcer sur la direction. Cependant sur notre modèle de présérie, certains accords de suspension et de direction se sont révélés perfectibles, mais ils  seront réglés sur les modèles commercialisés, assure-t-on chez Peugeot Scooters.

Un freinage intégral efficace


Entrant dans la catégorie Le5, ce tricycle à moteur dispose d’un freinage intégral commandé notamment au pied. La pédale de frein est dosable et assure un freinage relativement efficace. Les petits disques avant  assurent un freinage endurant mais manquant de mordant. Ils sont bien secondés par un élément arrière de diamètre supérieur.
Attention, à l’usage certains détails surprennent. Par exemple, il ne faut pas utiliser simultanément le frein au levier droit, sous peine de retour du circuit hydraulique dans le dit levier. De la même façon, à chaque feu rouge, une latence intervient dans l’activation du blocage de l’inclinaison, obligeant parfois à mettre un pied à terre.

Bilan de l’essai du Peugeot Metropolis 400i
Peugeot Metropolis 400, l'alternative française aux tricycles italiens


S’affichant à 8 899 euros et développant 37,5 ch, le tricycle de Mandeure  se pose en challenger direct du MP3 LT 500ie Business (8 999€, 40 ch). Et si le français fait jeu égal en termes de performances avec la référence du segment, il se distingue par une ligne moins pataude et se révèle plus pratique au quotidien (plancher plat, smart-key, frein de parking électrique, pare-brise réglable,…).



Notre avis



On aime

  • Le plancher Plat
  • Les performances
  • Les technologies automobiles

On regrette
  • Le train avant  perfectible
  • L’agencement des coffres
  • Le bouchon du réservoir placé sous la selle

Essais auto

Deux roues

Commentaires (2)
Partager cet article

Mots clés

Commentaires

Olivier -

Alucinant, Peugeot fournit une smart key pour un scooter et rien pour ses voiture.

Si vous ne visualisez pas correctement le code, cliquez-ici   

Adage

Tristounet -

Avant l'adage était simple : "trop c.. pour y aller en scooter, tu y vas en Piaggio MP3", maintenant il faut rajouter Peugeot et je ne sais quoi et c'est moins drôle.

Si vous ne visualisez pas correctement le code, cliquez-ici   

Votre commentaire

Si vous ne visualisez pas correctement le code, cliquez-ici   

À lire aussi

La Cote Argus®

Calculez la Cote Argus de votre Peugeot en 2 minutes !

Calculer la Cote Argus de ma Peugeot Metropolis

Recevez notre newsletter !

Nos articles vous intéressent ? Abonnez-vous !

Articles récents

Essai du scooter à trois roues Yamaha 125 Tricity

Le Yamaha 125 Tricity démocratise la mobilité urbaine en facilitant l'accès au scooter à trois-roues. Sans aucun concurrent de même cylindrée, le constructeur propose pour moins de 4 000¤, un véhicule léger, compact, agile mais surtout économique.

Essai du maxi-scooter électrique BMW C evolution

Trois ans après la présentation du C Concept, BMW révolutionne la mobilité urbaine avec le C evolution. Seul maxi-scooter électrique du segment accessible avec un permis B, il brille au quotidien. Reste son prix...
Nos partenaires
Essai du scooter à trois roues Yamaha 125 Tricity
Essai du maxi-scooter électrique BMW C evolution