Vous êtes ici :

Plan « Drive the future » : Renault dévoile ses projets jusqu'en 2022

renault clio 5 face avant
Renault va investir 18 milliards d'euros en R&D en 6 ans pour mener à bien son plan « Drive the future ».

Renault a dévoilé son nouveau plan d'action pour les années 2017 à 2022. Baptisé « Drive the future », il prévoit le lancement de 21 nouveaux modèles, dont huit voitures électriques. Mais également le développement de la voiture autonome et de nouvelles plateformes modulaires.

Tous les grands responsables de chez Renault étaient réunis à la Défense ce vendredi 6 octobre 2017 pour dévoiler le nouveau plan d'action du constructeur, baptisé « Drive the future ». Il s’étalera sur
6 ans, soit jusqu'en 2022. 18 milliards d'euros seront investis en R&D durant cette période.

Voici les principales choses qui ont été annoncées par Carlos Ghosn, le P-DG du groupe Renault-Nissan.

 

21 nouveaux modèles dans le groupe

D'ici à 2022, 21 nouveaux modèles seront lancés dans le groupe Renault, dont 18 en renouvellement (Clio, Captur, Kangoo...). Ce qui signifie que le constructeur proposera trois modèles inédits. Selon nos informations, l'un d'entre eux pourrait être un nouveau SUV d'environ 4,30 m, qui trouverait sa place entre le Renault Captur (4,12 m) et le Renault Kadjar (4,50 m).

renault captur
Un SUV plus grand que le Captur pourrait voir le jour chez Renault.

Par ailleurs, Renault fera fonctionner les synergies entre les différentes marques du groupe en développant de nouvelles plateformes modulaires.

 

8 nouvelles voitures électriques

Renault est le premier constructeur sur le segment des voitures électriques en Europe. Et compte bien le rester en lançant 8 nouveaux modèles électriques dans le monde à l'horizon 2022, couvrant la plupart des segments de marché. Ils reposeront sur une toute nouvelle plateforme dédiée aux véhicules électriques, qui sera utilisée pour des voitures allant du segment B (citadine type Renault Clio) au segment D (grande berline type Renault Talisman).

renault zoé bleu
La Zoé est actuellement le modèle électrique le plus vendu chez Renault.

Par ailleurs, Renault a annoncé travaillé sur une nouvelle génération de moteurs et de batteries. Avec pour objectif de proposer une autonomie supérieure à 600 km. La première application devrait être la seconde génération de la Zoé attendue pour 2020.

 

Une voiture électrique abordable

La priorité de Renault reste le marché chinois. Le constructeur va lancer 7 nouveaux modèles sur ce marché, dont un modèle électrique
« abordable ». Il s'agira d'une citadine, sûrement plus courte que la Renault Zoé. Ce modèle pourrait arriver en Europe par la suite.

 

12 modèles hybrides annoncés

En plus de l'électrique, le groupe Renault va mettre les bouchées doubles sur l'hybride. Le constructeur annonce l'arrivée de 12 modèles électrifiés (classique ou rechargeable) d'ici à 2022, soit 60 % de la gamme. Pour le développement d'un moteur hybride rechargeable, Renault pourra s'appuyer sur l'expertise de Mitsubishi.

Renault Clio 5 dessin
La nouvelle Renault Clio 5 sortira au printemps 2019 puis bénéficiera d'une version hybride classique courant 2020. © Louis Hernu

Les premiers modèles de voitures hybrides arriveront dès 2020, avec la nouvelle Renault Clio 5 et le nouveau Captur.

 

Plus de modèles low cost comme la Kwid

Renault Kwid
Renault Kwid

Face au succès de la Renault Kwid sur les marché émergents, le constructeur a décidé d'élargir la famille de ses modèles « low cost » avec l'arrivée de 4 nouveaux modèles d'ici à 2022.

 

 

15 modèles à conduite autonome

Au chapitre de la voiture autonome, Renault annonce le lancement de 15 modèles dans le monde en 2022. Cette technologie fera ses débuts sur la nouvelle Clio et l'Espace avec des fonctions de niveau 2 (conduite automatisée dans les bouchons). Les voitures autonomes de niveau 4 (conduite entièrement automatique) débarqueront en 2022.

projet renautl zoé next two
Renault va investir dans la voiture autonome.

 

Plus de moteurs à essence, moins de moteurs diesels...

Renault fera évoluer ses moteurs à essence pour répondre aux normes toujours plus strictes. Cela passera sûrement par l'arrivée d'un filtre à particules (GPF) sur certains blocs. Le constructeur développe aussi un nouveau 4-cylindres 1.3 turbo qui sera utilisé sur plusieurs modèles du groupe.

En revanche, Renault va réduire la voilure sur le diesel, passant de trois familles de moteurs (1.5, 1.6 et 2.0)  actuellement à une seule à l'horizon 2022.

Partager cet article
À lire aussi
Mots clés
Commentaires
Voir tous les commentaires (4)
shooby136

Justement Arkanik, si le M9R est aussi fiable par rapport à ses concurrents, c'est peut être aussi parce qu'il n'est pas poussé dans ces derniers retranchements, contrairement à ses concurrents ! Pour le reste, alainsimon100156, je pense que la clientèle Renault suit : Renault est numéro 1 mondial sur le premier semestre 2017 ! http://www.lefigaro.fr/societes/2017/07/28/20005-20170728ARTFIG00121-renault-nissan-premier-constructeur-automobile-mondial-au-premier-semestre-2017.php

Arkanik

Faudrait penser surtout à augmenter la puissance du 2.0 dci ! car tout le monde est au 2.0 sur les berlines ( 308, Focus, Golf, A3, Classe A, Série 1, V40... ) il y a que nous pour ne pas chercher à faire évoluer notre M9R qui est quand même très robuste, 163 cv maximum sur mégane, c'est peu ! surtout que le 0-100 km/h en 8.5 c'est un peu menti ! faudrait commencer à ce servir chez Mercedes ! comme ils l'ont fait pour le K9K et le R9M. leur 2.0 CDI 194 cv irait bien sur la Mégane 4 ! et la Talisman !

alainsimon100156

C'est beau l'ambition ! Il faut cependant que la clientèle suive, ce qui ne sera pas forcément le cas en Europe pour la marque RENAULT et dans une moindre mesure NISSAN. C.GHOSN a profité des excellentes orientations données au Groupe par Louis SCHWEITZER 1992/2005 qui a eu les riches idées entre autres, du rapprochement avec NISSAN et de la prise de contrôle du secteur lowcost avec DACIA. Il semblerait que le dernier plan de CG n'ait pas atteint les objectifs tout aussi ambitieux qu'il avait fixé, souhaitons lui de réussir même si il est patent que l'orientation majeurs du groupe est le lowcost qui permet d'éviter les coûts liés à la dépollution car ce type de véhicule est vendu très majoritairement dans des pays moins développés, mais qui respirent le même air que nous....

Réagir à cet article
Envoi en cours
L'argus  en kiosque
Nouveau
Recevez notre newsletter !

Nos articles vous intéressent ? Abonnez-vous !

Recevez par e-mail toutes les infos de Renault