Vous êtes ici :

Renault Mégane RS (2018) vs Peugeot 308 GTi : premier match statique !

Peugeot 308 GTi vs Renault Mégane RS 2018 profil
Teinte Coupe Franche à 1 630 € sur la 308 GTi, peinture Orange Tonic à 1 600 € sur la Mégane RS : nos compactes sportives aiment se faire remarquer...

La nouvelle Mégane RS dévoile enfin sa fiche technique, ses performances et ses prix officiels. C'est l'occasion de comparer ces données avec celles de l'autre compacte sportive française, la 308 GTi by Peugeot Sport... plus si pressée de démarrer les véritables essais comparatifs.

La précédente Mégane RS a quitté la scène le 6 juillet 2016, à peine un an après la commercialisation de la 308 GTi by Peugeot Sport. De quoi compliquer leur comparaison directe, d’autant que la Renault ne présentait qu’une seule carrosserie « coupé ».

Renault Mégane RS 2018 arrière droit statique
Mégane RS
Peugeot 308 GTi 2018 arrière gauche en statique
308 GTi

Avec ses cinq portes, sa puissance portée à 280 ch (contre 270 ch pour la Peugeot) et son habitacle tapissé d’équipements et d’Alcantara, la nouvelle Mégane Renault Sport n’a jamais été aussi proche de sa compatriote, la 308 GTi restylée en septembre 2017. Avant la commercialisation de la Mégane au printemps 2018, un premier match devenait inévitable…

A LIRE 

 

Fiche technique Mégane RS vs 308 GTi

  Mégane 4 RS 308 GTi
Moteur 4 cyl. turbo, 1 798 cm3 4 cyl. turbo, 1 596 cm3
Puissance 280 ch à 6 000 tr/min 270 ch à 6 000 tr/min
Couple 390 Nm dès 2 400 tr/min 330 Nm à 1 900 tr/min
Boîte Mécanique, 6 rapports Mécanique, 6 rapports
Poids 1 407 kg 1 205 kg
0 à 100 km/h 5,8 s 6,0 s
1 000 m. D.A. 25 s 25,3 s
Vitesse maxi 255 km/h 250 km/h
Renault Mégane RS 2018 moteur
Peugeot 308 GTi 2018 moteur

 

Performances : avantage Mégane RS

Avec 10 ch… et surtout 60 Nm de couple supplémentaires (390 Nm contre 330 Nm), la Mégane RS prend un léger avantage en matière de performances annoncées : 5,8 s de 0 à 100 km/h, 25 s au 1 000 mètres départ arrêté et 255 km/h en vitesse de pointe, contre 6,0 s, 25,3 s et 250 km/h pour la 308 GTi.

Renault Mégane RS 2018 jaune avant droit travelling
Mégane RS
Peugeot 308 GTi 2018 travelling avant gauche
308 GTi

Vu l’écart de couple, les relances devraient aussi se montrer plus efficaces en Mégane, mais rappelons que malgré son « modeste » 1.6 turbo, la 308 n’est jamais très loin des autres GTI en matière de performances pures. Ses secrets ? Un poids réduit (1 205 kg en ordre de marche, soit 200 kg de moins que la Mégane !) et des rapports de boîte assez courts (revoir notre essai extrême 308 GTi).

 

Châssis et boîtes : avantage Mégane RS

Contrairement à la 208 GTi (disponible en niveau classique ou « by Peugeot Sport »), la 308 GTi se cantonne à une version unique : une seule puissance, une seule boîte mécanique à six rapports, un seul type de châssis et une seule monte pneumatique.

Renault Mégane RS 2018 boîte mécanique
Mégane RS
Peugeot 308 GTi 2018 boîte mécanique
308 GTi

Tout l’inverse de la nouvelle Mégane RS qui se décline avec deux types de boîte à six rapports (manuelle, ou EDC à double embrayage), deux châssis (Sport, ou Cup avec suspension affermie et différentiel autobloquant mécanique), et qui accueillera fin 2018 une déclinaison Trophy portée à 300 ch.

Renault Mégane RS 2018 feu RS Vision
Mégane RS
Peugeot 308 GTi 2018 jante
308 GTi

La Peugeot embarque certes d’office le différentiel à glissement limité (option à 1 500 € sur la Mégane), mais la Renault livre de série son fameux châssis à roues arrière directrices 4Control, qui promet des miracles en matière d’agilité.

 

Prix et équipements : avantage 308 GTi

La nouvelle Mégane RS démarre au prix de 37 600 € en boîte manuelle (et 39 400 € en boîte EDC, lire notre article détaillé sur les tarifs). La 308 GTi est elle affichée à 38 700 €… mais se retrouve moins chère une fois pris en compte les malus : seulement 953 € d’écotaxe pour la 308, qui grimpe à 4 253 € pour la Mégane (voire 4 673 € avec les jantes 19’’ en option à 1 000 €).

  Mégane 4 RS 308 GTi
Prix 37 600 € 38 700 €
Malus 4 243 € 953 €

A l’arrivée, la Mégane RS culmine à 41 853 € contre 39 653 € pour la 308 GTi. Sa dotation n’est pourtant pas moins généreuse : jantes 19’’, sellerie en Alcantara et caméra de recul, livrés de série chez Peugeot, restent en supplément chez Renault.

Renault Mégane RS 2018 planche de bord
Mégane RS
Peugeot 308 GTi 2018 planche de bord
308 GTi

La Mégane offre toutefois davantage de possibilités d’options : régulateur de vitesse adaptatif (300 €), affichage tête-haute (400 €), toit ouvrant (800 €), système de télémétrie compatible avec un smartphone ou une caméra (450 €). Quant à son écran tactile, il mesure 8,7’’ de diagonale quand la 308 se contente d’un afficheur de 7’’.

 

Bilan du match Mégane RS vs 308 GTi

Inutile d’établir un classement entre la nouvelle Mégane RS et la 308 GTi, uniquement comparées sur des données « papier ». Retenons plutôt que la Renault annonce de meilleures performances, une gamme plus étoffée, un prometteur châssis à roues arrière directrices… mais que ses caractéristiques pèsent sur la balance : avec 200 kg de moins et un malus inférieur de 3 300 €, la 308 GTi pourrait créer la surprise lors du premier vrai match avec la Mégane. A suivre !

Face à la Golf GTI ? => voir match Mégane RS vs Golf GTI Performance

Renault Mégane RS 2018 échappement central
Mégane RS
Peugeot 308 GTi 2018 echappement
308 GTi

A revoir. La saga Mégane RS en 35 images

Partager cet article
À lire aussi
Mots clés
Commentaires
JJG29

Dans les deux cas...un achat passion, aucun intérêt de connaitre la puissance fiscale de ces deux véhicules et la décote, quand on aime, on compte pas. A titre personnel, de belles voitures, une petite préférence pour la Mégane mais regardant cela comme un exercice de style, 250 chevaux pour rouler à 80 km/H sur une départementale ? L'automobile sera toujours un produit particulier dans la société de consommation, comme le téléphone mobile aujourd'hui... Libre à chacun de choisir.

Bruno du 13

Quelle sera la puissance fiscale de la Megane (c'est 16CV pour la 308)? Dans les deux cas, le prix catalogue (+malus) est délirant pour des GTI généralistes qui sont loin d'être les plus puissantes de la catégorie, sont en manque d'image et souffriront d'une décote astronomique (sans compter le malus à la revente de 1.000 euros depuis 2018). Des voitures-image pour ces deux constructeurs, et que l'on verra très peu sur nos routes.

Réagir à cet article
Envoi en cours
L'argus  en kiosque
Nouveau
Recevez notre newsletter !

Nos articles vous intéressent ? Abonnez-vous !

Recevez par e-mail toutes les infos de la Peugeot 308
Recevez par e-mail toutes les infos de la Renault Megane