Vous êtes ici :

Rétromobile 2017 : Youngtimers fête les années turbo chez Renault !

Les Renault Turbo R21 Safrane Biturbo R5 GT Turbo R5
De la Renault 5 Turbo à la Safrane Biturbo, le stand Youngtimers retrace la saga des modèles "turbocompressés" de la marque au losange, une époque haute en couleur.

Le « turbo » est indissociable de l'histoire de Renault. Depuis les débuts en F1, il y a quarante ans, nombreux ont été les modèles de série ainsi « dopés ». Retour sur neuf d'entre eux sélectionnés par nos confrères du magazine Youngtimers.



Découvrez notre diaporamaRétromobile 2017 : les Renault Turbo s'invitent chez "Youngtimers"
 


Renault 5 Turbo

Renault 5 Turbo couleur rouge vue arrière
Renault 5 Turbo

Dans les années 1980, le culturisme était à la mode ! Tous muscles bandés, la Renault 5 Turbo témoigne de ce goût prononcé de l’effort par le sport. Ailes avant, capot, et surtout ailes arrière largement aérées, le prouvent. Dans le dos du pilote, le turbo Garrett T3 fait grimper la puissance à 160 ch et assortit le ramage au plumage. Outre l’exemplaire exposé sur le stand du magazine Youngtimers, quatre autres Renault 5 Turbo seront présentes à Rétromobile 2017 dans le cadre de la vente aux enchères. L’une d’entre elles a été la propriété du célèbre pilote de rallye Jean Ragnotti.

Voir notre diaporama : Rétromobile 2017 : les sportives françaises aux enchères

La Renault 5 Turbo est désormais un collector mondial, comme en attestent les résultats de la récente vente aux enchères Bonhams à Scottsdale en Arizona. 


 

Renault 18 Turbo

Renault 18 Turbo couleur bleue vue avant
Renault 18 Turbo

Avant l’arrivée des monospaces, et bien avant la déferlante des SUV, les berlines familiales étaient fort en vogue. Au firmament de leur popularité dans les années 1980, elles adoptaient alors parfois une livrée sportive. Avec, pour seul mot d'ordre, la mention « turbo » affichée en toutes lettres sur la calandre, le spoiler de coffre - un must à l’époque – ou sur toute la longueur des flancs, comme sur certaines versions de la Renault 18 Turbo. Son moteur a développé de 110 à 125 ch, avec une  fougue dépassant bien souvent les capacités du châssis.

 

Renault 9 Turbo et Renault 11 Turbo

Renault 9 Turbo vue avant couleur grise
Renault 9 Turbo
Renault 11 Turbo 3 portes couleur rouge vue avant
Renault 11 Turbo 3 portes

Prenant la relève de la R18 Turbo, la R11 Turbo  a été proposée en carrosserie à trois portes et à cinq portes. Vous vous souvenez peut-être de l’exclusive version confiée au préparateur allemand Zender (série limitée lancée en mai 1985) ? Autre temps, autre mœurs, aujourd'hui le tuning n'est plus. Et pour que l’offre soit complète, la variante à quatre portes Renault 9 a elle aussi été proposée en version Turbo. Puissance : de 105 à 115 ch.

 

Renault 5 GT Turbo

Renault 5 GT Turbo vue arrière couleur blanche
Renault 5 GT Turbo

C’est l’héritière non pas de la Renault 5 Turbo, mais de la Renault 5 Alpine Turbo. Kit carrosserie suggestif et stickers caractérisent cette bombinette qui n’a eu de cesse de croiser le fer avec sa grande rivale,
la Peugeot 205 GTI. Son moteur turbocompressé développait de 115 à 120 ch. Elle céda sa place à la Renault Clio 16S qui apparut en 1991 et qui marqua la fin de l'ère turbo dans cette catégorie.

Lire notre article Renault 5 Alpine Turbo (1982) VS Clio RS (2007) : avec ou sans fumée ?



Renault 25 V6 Turbo

Renault 25 V6 Turbo vue arrière couleur marron
Renault 25 V6 Turbo

Vaisseau amiral de la gamme du losange et voiture officielle du président de la République de l’époque, la Renault 25 est passée elle aussi par la case turbo, mais avec la noblesse de son moteur V6 ! Sa carrière commerciale s’est étalée de 1985 à 1992 avec, en point d’orgue, une luxueuse déclinaison Baccara. La puissance n’a cessé de grimper : de 182 à 205 ch.
 



Renault Alpine V6 Turbo

Alpine V6 Turbo vue arrière couleur rouge
Alpine V6 Turbo

A moins d’un mois du retour de la marque avec la berlinette Alpine A110 2017, flashback sur une lointaine aïeule : l’Alpine V6 Turbo. Au faîte de sa gloire, elle distilla jusqu'à 250 ch. Une version poussée à 280 ch a été étudiée, mais elle ne fut jamais commercialisée.

 

Renault 21 2L Turbo

Renault 21 Turbo couleur blanche vue avant
Renault 21 Turbo

La Renault 21 2.0 Turbo c’est l’anti-BMW M3 de l’époque ! Aujourd’hui, la comparaison fait au mieux sourire : une Renault Talisman plafonne péniblement à 200 ch quand une BMW M3 contemporaine en revendique plus du double (450 ch pour la série limitée 30 ans). Mais à l’aube des années 1990, les 175 ch de la Renault étaient proches des 195 ch de la BMW M3 E30. Une version à quatre roues motrices Renault 21 Turbo Quadra a même coiffée l’offre.   

Lire notre article Essai insolite : Renault Laguna GT vs Renault 21 Turbo

 

Renault Safrane Biturbo

Renault Safrane Biturbo couleur bleue marine vue avant
Renault Safrane Biturbo

La grande routière française au zénith, telle est la carte de visite de la Renault Safrane Biturbo. Son moteur V6 dopé par deux turbos revendique 268 ch, domptés par une transmission intégrale et un châssis offrant un amortissement piloté pour concilier puissance et efficacité. La Safrane Biturbo, c'est le chant du cygne de la grande routière à hautes performances tricolore, un concept qui est désormais la chasse gardée des marques premiums.

Partager cet article
À lire aussi
Mots clés
Commentaires
capitainejeronimo216

Bonjour. Bel article bien que la photo de la Renault 25 ne soit pas la bonne. Il s'agit d'une baccara v6 atmosphérique et non turbo... cf jantes bbs en 16 pouces sur turbo et non les galaxy en 15 pouces des atmosphèriques...

Réagir à cet article
Envoi en cours
L'argus  en kiosque
Nouveau
Recevez notre newsletter !

Nos articles vous intéressent ? Abonnez-vous !

Recevez par e-mail toutes les infos de Renault