Accès pro Mon Argus®
Vous êtes ici :

SCOOP : la Renault Laguna 2015 est quasiment prête

SCOOP : la Renault Laguna 2015 est quasiment prête -

Renault renouvellera la Twingo et l'Espace en 2014, avant de s'attaquer à la future Laguna en 2015. Cette quatrième génération de Laguna adoptera un style fort, mais saura aussi conserver les atouts de l'actuelle. Découverte.

La future Twingo III en mars au salon de Genève, le Renault Espace en octobre au Mondial de Paris : 2014 sera une année chargée pour Renault. En 2015, ce sera le moment de renouveler la Laguna avec cette quatrième génération.

A lire : Renault Cinq le retour



Un châssis inédit

La berline familiale Renault reposera sur une plate-forme technique inédite, baptisée CMF. Cette structure modulaire, à l’image de la MQB de Volkswagen ou encore de l’EMP2 de PSA, vient tout juste d’être inaugurée par les Nissan Qashqai et X-Trail.

Elle servira également aux futurs Renault Espace, Megane et Scénic. Cette base allégée, qui permet l’hybridation, abaisse de 30 % le coût d’industrialisation d’un modèle. Une économie non négligeable sur un segment qui séduit majoritairement les flottes d’entreprises et où les prix importent beaucoup.

A lire. SCOOP découvrez la future Renault Mégane (2016)


Double embrayage

Sur le plan technique, la nouvelle Laguna capitalisera sur les avancées de l’actuelle. La boîte de vitesses robotisée à double embrayage EDC lui permettra de rivaliser avec la technologie DSG du groupe Volkswagen, chez qui la Passat sera son principal rival.

Quid des autres concurrents ? Chez Citroën, le remplacement de la C5 n’est plus à l’ordre du jour, et chez Peugeot, la seconde génération de 508 devrait prendre l’apparence d’un coupé à quatre portes.


Quatre roues directrices

Peu connu du grand public, le châssis à quatre roues directrices, dont l’actuelle Laguna est la seule équipée sur le segment, sera reconduit.

Toutefois, pour offrir une seconde chance à cet équipement bénéfique tant pour le plaisir de conduite que pour la sécurité active, un amortissement piloté lui sera associé. Deux modes Confort et Sport seront proposés.


Diesel biturbo

La palette des motorisations diesels s’appuiera sur le nouveau 1.6 dCi, qui sera proposé à 130 ou 160 ch. La Laguna partagera la première motorisation avec la nouvelle Mercedes Classe C, tandis que la seconde emploiera la technologie twin-turbo, comme le 2.0 dCi de 200 ch, qui coiffera la gamme et remplacera le V6 3.0 dCi. Mais l’entrée de gamme diesel reposera toujours sur le 1.5 dCi de 110 ch, afin d’établir des valeurs record de basse émission de CO2.


Un bloc essence inédit

L’offre essence sera probablement moins diffusée, mais comptera néanmoins sur le 1.2 TCe d’environ 115 ch et aussi sur un 1.6 turbo de 150 ch. Un moteur 1.8 turbo proche de 200 ch est par ailleurs à l’étude.

Au-delà, tout dépendra de la politique haut de gamme que Renault réservera à la Laguna. Cette politique pourrait s’appuyer, pour la berline, sur une exclusive version Initiale Paris (appellation déposée par Renault), et sur un coupé dont le successeur pourrait être commercialisé sous la griffe Alpine.


Style plus dynamique

Question style, la future Laguna fera oublier l’originalité du modèle actuel, notamment au niveau de la poupe. Elle restera toutefois fidèle à la formule à cinq portes, en conservant le hayon, mais la robe sera plus élégante.

Les feux reprendront une hauteur standard. Et pour jouer les coupés à quatre portes, silhouette automobile qui relance activement le marché sinistré des berlines familiales, les poignées de portes pourraient fort bien être dissimulée dans la custode, comme sur la Clio.

Le visage s’intègrera dans la mouvance initiée par la Clio, avec un généreux logo au centre et une calandre subtilement enchâssée entre des projecteurs très horizontaux. Un design sobre et valorisant, évidemment en harmonie avec la nouvelle identité de la marque.

Souffrant toujours de la fiabilité désastreuse de la seconde génération, l’actuelle Laguna n’a pourtant jamais démérité, mais la question de la conservation du patronyme s’est bien évidemment posée…


Made in France

La future Laguna sera, comme l’actuelle, assemblée dans l’usine de Sandouville (76), site de production des prochaines générations d’Espace et de Scénic.

À bord, une interface tactile, utilisant une technologie comparable à celle de l’iPhone, fera son apparition avec de généreuses dimensions.

L’écran sera disposé verticalement dans les Espace et Laguna et horizontalement sur les futures Megane et Scénic. Mais, pour que la clientèle « traditionnelle » conserve ses habitudes et ne soit pas trop dépaysée par cette nouvelle technologie, le satellite de commande, positionné entre les sièges avant, et les boutons qui l’entourent seront conservés.

Au chapitre sécurité, la future Laguna disposera des aides à la conduite suivantes : stationnement automatisé, détection d’angle mort, reconnaissance des panneaux de signalisation routière, régulateur de vitesse actif, détection et protections des flancs en cas d’obstacles non vus. La Laguna bénéficiera également d’un affichage tête-haute.

 

Mots clés

Commentaires

Regret

GIRARD Hervé -

Je regrette qu'il n'y ait plus de Diesel V6 ( 240 CV) Comment font les allemands qui continuent à en produire sans taxes assommoir ??

Si vous ne visualisez pas correctement le code, cliquez-ici   

Correction

Sylvain -

Petite correction à cet article. Ces véhicules seront fabriqués sur le site de Douai. Pas de version prévue a ce jour...

Si vous ne visualisez pas correctement le code, cliquez-ici   

pas de souci avec Renault

tyboon -

J'aime bien Renault, jamais eu de souci( vivement que la nouvelle laguna coupé sorte) par contre peugeot j'en ai dépensé du fric, d'ailleurs j'ai une peugeot 807 qui à même pas 150000 km qui pourrie dans ma cour depuis 2 ans car j ai décidé d'arrêter les frais!!

Si vous ne visualisez pas correctement le code, cliquez-ici   

les voitures françaises sont fiables

prédent andré -

je posséde une saxo diésiel de 1999 elle a 355870kms et tourne comme une horloge quelques petites réparations sans plus . je connais des gens qui ont eu des audi vw et bmw avec pas mal de problémes alors qu'on arréte de dire que les voitures françaises ne sont pas fiables

Si vous ne visualisez pas correctement le code, cliquez-ici   

QUI DIT MIEUX

Jean Claude MORIN -

J'ai acheté 20 RENAULT de la dauphine en passant par les R8 puis R 12 4 R21 puis 7 LAGUNA, 2 ESPACE, 2 SCENIC, 1 LATITUDE V6 et la dernière à nouveau 1 LAGUNA FOR CONTROL J'ai parcouru 2 500 000 km sans aucun problème mécanique avec toutes mes RENAULT. C'est vrai que certaines étrangères sont plus esthétiques voir moins gourmandes en carburant mais pourquoi changer de marque lorsque tout va bien. J'attend avec beaucoup d'impatience le nouvel ESPACE mais aussi la remplaçante de la LAGUNA. Enfin RENAULT va rivaliser avec ses concurrents.

Si vous ne visualisez pas correctement le code, cliquez-ici   

Votre commentaire

Si vous ne visualisez pas correctement le code, cliquez-ici   

À lire aussi

L'argus  en kiosque
Nouveau
La Cote Argus®

Calculez la Cote Argus de votre Renault en 2 minutes !

Calculer la Cote Argus de ma Renault Laguna

Recevez notre newsletter !

Nos articles vous intéressent ? Abonnez-vous !

Articles récents

[Scoop] Rolls Royce aura un SUV en 2018 !

Limousine, coupé, cabriolet et bientôt SUV : la palette de Rolls Royce s'étendra immanquablement vers ce segment de marché qui séduit les grands de ce monde.
Nos partenaires
[Scoop] Rolls Royce aura un SUV en 2018 !
Les futures Audi de 2015 à 2020