Vous êtes ici :

Test pneus toutes saisons : la bonne alternative aux pneus hiver ?

Test pneus quatre saisons Laponie finlandaise
De nombreux manufacturiers ont lancé leur profil toutes saisons durant l'année 2015 Sont-ils aussi performants sur le sec, le mouillé et la neige ?

Le pneu hiver est bien évidemment le plus adapté pour affronter la période hivernale. Mais il a deux inconvénients : le coût et le stockage. Le pneu quatre saisons ou toutes saisons a sur le papier le profil idéal pour rouler toute l'année en limitant les frais. Mais est-ce une bonne solution ?



Page 1Test pneus toutes saisons : la bonne alternative aux pneus hiver ? 

Michelin, Goodyear, Nokian, Pirelli ou encore Uniroyal, nombreux sont les manufacturiers à avoir lancé un nouveau profil « quatre saisons » dans le courant de l’année 2015. Pourtant, ce type de pneumatique ne représente qu’une faible part du marché : 1 % en France. Mais selon les manufacturiers, le marché européen est en pleine expansion. Ils misent sur une croissance annuelle à deux chiffres sur la période 2013-2018.

Mais qu’est-ce qu’un pneu toutes saisons ? En théorie, c’est un produit capable d’évoluer aussi bien en été (à des températures élevées) qu’en hiver (par temps froid et sur la neige). Dans les faits, il ne peut être excellent dans les deux domaines mais il doit offrir un certain compromis et des performances équilibrées.

Par ailleurs, les manufacturiers précisent qu’un pneu quatre saisons ne peut pas être aussi bon qu’un profil été lors des températures élevées (+ de 30°), ni aussi bon qu’un pneu hiver sur route fortement enneigée. Difficile de s’y retrouver…

À lire. Test exclusif : quel est le meilleur pneu hiver 2014/2015

 

Un marquage insuffisant

Marquage pneu 3PMSF et M+S
Marquage 3PMSF et M+S

Les pneus toutes saisons testés possèdent le marquage M+S (Mud and Snow) et 3PMSF (3 Pics Mountain Snow Flake). Ce dernier certifie que le pneu assure une motricité ou un freinage satisfaisant sur la neige. Mais cette auto-certification n’est qu’une simple formalité pour ce type de pneu.

Logo 3PMSF
Logo 3PMSF

L’argus a voulu en avoir le cœur net en organisant un test complet. Nous avons opposé les nouveautés majeures du marché tout en ajoutant un profil été et hiver. La première partie de ce test s’est effectuée à Melk (à 50 km de Vienne en Autriche) sur des pistes indépendantes permettant de tester sur sol sec et mouillé. Seul Nokian y finalise leur produit en fin de développement. Malgré la période (début octobre), les températures étaient douces, entre 13° et 20°.

La seconde partie s’est déroulée en Laponie finlandaise début décembre 2015, sur le site de développement et d'essais de Nokian. Les températures ont oscillé entre -3,5° et -4,5° (comportement routier) et entre -8° et -10° (freinage et motricité).

Pour tous les tests, nous avons utilisé une Volkswagen Golf VII 1.4 TSI de 150 ch. La pression des pneumatiques est de 2,4 bars.

 

Mieux vaut tard que jamais

La parution relativement tardive de ce test s’explique pour plusieurs raisons. Tout d’abord la météo puisqu’il faut de la neige, des températures froides et surtout des conditions stables pour obtenir des résultats fiables. Le mois de mars est aussi propice pour ce type de test. Malheureusement, les profils étaient en cours de production, et donc impossible à obtenir dans le marché traditionnel. Hors, nous nous efforçons à tester uniquement des pneumatiques qui proviennent du marché.


Présentation des pneus testés

Goodyear Vector 4Seasons Génération 2 (90 €*)

Présent depuis 30 ans sur le marché du quatre saisons, Goodyear maîtrise son sujet. Après trois ans de recherche et développement, le Vector Génération 2 est lancé. Ce pneu possède des lamelles 3D, que l’on retrouve habituellement sur les profils hiver. Le dessin en V, déjà vu sur l’ancienne génération, assure une bonne évacuation de l’eau et la bande de roulement profite d’un nouveau mélange de gomme. Dimension : 205/55 R16 94V

 

 

Michelin CrossClimate (86 €*)

Le manufacturier se défend d’avoir dans sa gamme un profil toutes saisons. Le CrossClimate s’adresse à ceux qui rencontrent occasionnellement de la neige. Cependant, Jean-Dominique Sénard, président de Michelin, annonce que "ce pneu est sans compromis et fusionne deux mondes : celui des pneus étés et celui des pneus hivers". À noter que c’est le seul pneu du test à ne pas posséder de lamelles. Dimension : 205/55 R16 94V XL

 

 

Nokian Weatherproof (88,50 €*)

Le manufacturier finlandais est un spécialiste du pneu hiver. Nokian assure que son pneu présente de très bonnes propriétés d’adhérence en période hivernale, notamment sur la neige fondue. Il doit aussi offrir une conduite précise en période chaude grâce à la rigidité des épaules. Afin d’améliorer sa résistance à l’aquaplaning, le fond des rainures est poli. Avec sa large gamme, ce profil s’adresse également aux possesseurs de SUV. Dimension : 205/55 R16 94V XL

 

 

Pirelli Cinturato All Season (87 €*)

Pirelli présente son nouveau profil comme le pneu idéal pour les grandes villes, là où les conditions hivernales ne sont jamais extrêmes. Sa plage d’utilisation se situe entre - 2° et + 30 ° et il est le seul à proposer une solution anti-crevaison Seal Inside. Lors de sa présentation en début d’année 2015, son comportement routier sur sol sec et mouillé nous avait convaincu. Sera-t-il à la hauteur face à ses concurrents ? Dimension : 205/55 R16 91V

 

 

 

Uniroyal Allseason Expert (76 €*)

C’est le seul profil de seconde ligne de ce comparatif. La bonne notoriété d’Uniroyal en France et son arrivée récente sur le marché justifient sa présence dans ce test. De par son positionnement, ses performances devraient être légèrement en retrait. Cependant, les profils Uniroyal sont généralement performants sur sol mouillé. Il pourrait donc créer la surprise. Dimension : 205/55 R16 94V XL

 

 

 

Pneu été  : Michelin Primacy 3 (90 €*)

Ce pneu été va permettre de mesurer les différences de performance entre celui-ci et les profils quatre saisons sur le sec et le mouillé. Il ne pourra évidemment pas luter face à eux sur la neige. Le Primacy 3, commercialisé depuis 2012, s’adresse plutôt aux possesseurs de berlines familiales. Il se place un cran au-dessus de l’Energy Saver + de par ses tarifs et dimensions. Dimension : 205/55 R16 94V XL

 

 

Pneu hiver : Nokian WR D4 (79 €*)

Comme le pneu été, le profil hiver va permettre de connaître les différences entre ce profil et les toutes saisons. Le WR D4, nouveauté du spécialiste du pneu hiver, remplace le WR D3. Disponible dans les tailles allant du 14 au 20 pouces, il s’adresse à un grand nombre de véhicules différents. Va-t-il être meilleur que le profil quatre saisons sur la neige ? Dimension : 205/55 R16 91H

 

 

 

(*) Le tarif ici établi est une moyenne des prix relevés sur Internet et dans les enseignes spécialisées. Prix TTC pour un seul pneu, qui n'intègre ni le montage, ni l'équilibrage.

Partager cet article
Commentaires
jack

erreur sur tableau comportement Michelin classé 6 éme avec 1' 35" 5 alors que PIRELLI et 1'35"9 et UNI ROYAL et à 1'36"4

Pascal77

@chess je ne suis pas trop d'accord sur le fait qu'un pneu bas de gamme a 50€ revient au même qu'un Michelin à 80€ en fonction de la longévité... de nombreux bas de gamme sont classés dangereux, donc le prix ne suffit pas à justifier de très grosses lacunes, sécurité avant tout et ensuite on peut commencer à comparer !

chess

Super idée de donner un temps au tour qui résume tous les paramètres (freinage, tenue en courbe, motricité) sans subjectivité. Cela démontre que tous les pneus sont dans un mouchoir de poche. Car franchement qu'est-ce que cela change de gagner 1 seconde au tour pour un usage tourisme ??? ----------------------------- Pour moi le choix d'un pneu c'est son rapport prix + montage / longévité : par exemple un jeu de pneus bas de gamme à 50 euro qui fait 40 000 km revient au même qu'un Michelin à 80 euros qui fait 60 000 km. C'est environ 62 centimes aux 100 km. ----------------------------- Ensuite il fait ajouter la classe d'efficacité énergétique, par exemple sur une conso de 6 litres de diesel : - B +1.4% c'est + 11 centimes aux 100 km - C + 3.4% c'est +26 centimes - E + 5.4% c'est +42 centimes - F + 7.5% c'est + 58 centimes C'est loin d'être négligeable dans le choix.

Apffel JP

bonne idée de tester pour le grand public ces pneus 4 saisons, pour lesquels les constructeurs ont forcément choisi leur option du compromis comme d'autres lecteurs, je m'étonne de la palette réduite proposée, sachant que ces pneus sont bien plus en vogue chez nos voisins, dont les organismes, genre ADAC ou ÖAMTC, testent aussi des marques moins connues en France, et les classent parfois devant les "prémiums" : Vredenstein, Hankook, Bridgestone ou Continental, par ex, avaient sans doute leur place dans ce comparatif reste qu'un pneu très bon partout, dans toutes les conditions, été comme hiver, n'existe pas c'est à chacun de choisir en fonction de ses critères personnels, et de ses usages principaux, et pour ce choix, votre article est précieux

1 réponse
blaireauchinois -

Depuis 4 ans j'utilise les Vredenstein quatrac 3 et j'ai été bluffé par leur adhérence sur la neige !! Les good year ultragrip 7 n'étaient pas meilleurs ! Seul défaut : un petit peu sonores ...

MEGACONCEPT

J'ai fais monté 4 Michelin CrossClimate sur ma Classe B pour partir cette année aux Ménuires et heureusement car route enneigée pour arriver jusqu'à notre résidence (forte pente) mes chaînes sont restées dans le coffre! La motricité est bluffante, évidement il faut rester prudent en courbe, pas de soucis de freinage. C'est vraiment une bonne option quand on vie dans une région où il neige rarement et pour une semaine par an à la montagne (malheureusement).

Votre commentaire
Annonces auto
162 259 voitures
L'argus  en kiosque
Nouveau
Recevez notre newsletter !

Nos articles vous intéressent ? Abonnez-vous !