Vous êtes ici :

Essai Renault Zoe : une offre électrique presque acceptable

renault zoe dynamique
Premier essai de la voiture électrique Renault Zoe

Prix, ligne, autonomie : la Renault Zoe aurait pu être la voiture électrique idéale. Mais elle est prisonnière de sa Wall-Box : pas de recharge possible à domicile sans pose préalable de ce boîtier mural.



Page 1Essai Renault Zoe : une offre électrique presque acceptable 

Déception ! La Renault Zoe avait pourtant fait naître l’espoir : ligne plaisante, autonomie correcte (150 km), toit suffisamment haut (1,55 m) pour que les batteries logent sous le plancher sans restreindre l’espace habitable ni le coffre (338 l).

Pas une voiturette comme Mia ou Bolloré. Pas une voiture thermique électrifiée comme Peugeot iOn, Kangoo ZE, Fluence ZE, ou Tesla Roadster. Non, une vraie voiture, bâtie autour d’un moteur électrique et conçue pour cet usage. A l’image de la Nissan Leaf, mais avec un gabarit mieux adapté aux villes européennes (4,08 m).

Donc un moindre prix, rendu de surcroît abordable (13 700 € bonus déduit) par la dissociation des batteries (loyer mensuel de 79 €). Bref, avec la Zoe, sonnez trompettes, résonnez tambours, l’aventure électrique allait enfin débuter.
La Renault Zoe sera disponible le 15 mars à partir de 20 700 €
La Renault Zoe sera disponible le 15 mars à partir de 20 700 €


Une Wall-Box contraignante

Hélas, la mariée était trop belle, et cachait sous sa robe un fil à la patte : un câble de recharge qui restreint sa liberté, car il ne peut se connecter à une prise domestique.

Pour faire le plein d’électricité, la Zoe doit être branchée soit une borne publique, soit au domicile sur un petit boîtier mural baptisé Wall-Box. C’est une sécurité, souligne Renault : pas de risque de disjonction ou de recharge trop lente en cas d’installation vétuste.

Mais c’est aussi un coût supplémentaire. La Zoe a sans doute voulu trop bien faire : son chargeur universel, dit « Caméléon », accepte tout type de puissance électrique, en monophasé comme en triphasé, jusqu’à 43 kW. Ainsi, un seul câble suffit à recharger ses batteries, au domicile comme au bureau (90% des recharges selon Renault), ou sur une borne publique. Mais ce câble ne s’adapte pas sur une prise domestique…

A la différence de Twizy, Kangoo ZE, Fluence ZE ou de la Nissan Leaf, la Zoe exige donc la pose au domicile d’un petit boîtier mural qui n’est pas gratuit : de 849 à 2 648 € selon la configuration de l’installation électrique (conformité aux normes, distance entre garage et tableau électrique etc…).

Et surtout un obstacle pratique : impossible d’aller passer le week-end en Zoe chez des amis distants de 80 km s’ils n’ont pas de Wall-Box, investissement perdu en cas de déménagement etc… 

Une voiture électrique impose déjà suffisamment de contraintes : prix, autonomie, temps de recharge. La Zoe en rajoute une autre, avec cette Wall-Box dont elle est captive. Et, dès lors, restreint encore le champ de sa clientèle.


Une bonne voiture électrique

Dommage, vraiment, car hors cette épine qu’elle s’est plantée dans les roues, la Zoe ne manque pas de talent. Sa ligne suave en goutte d’eau suscite une sympathie immédiate, et recèle quelques effets de style inédits chez Renault : feux avant minces et longs, poignées des portes arrière dissimulées dans l’encoignure de la vitre, feux de jour à diodes disposés en petites virgules verticales qui allègent son épais bouclier.

Le fond vaut la forme. Le poids des batteries (290 kg) provoque une inertie sensible à l’inscription en courbe, sentiment accru par une direction peu consistante. Mais leur position abaisse le centre de gravité de la Zoe et concourt à son équilibre.

De toutes manières, seul un malotru aurait envie de faire crisser ses pneus : la Renault Zoe appelle spontanément une conduite apaisée, en harmonie avec le silence qui règne à bord et le confort de ses suspensions.

Vertu d’un moteur électrique, ses accélérations sont néanmoins franches et joyeuses (220 Nm de couple), et elle s’insère aisément dans le flot de la circulation sur autoroute, avec sa vitesse de pointe de 135 km/h.
La Zoe n'est pas seulement la plus belle des petites Renault. Performances, tenue de route : elle se comporte comme une vraie voiture
La Zoe n'est pas seulement la plus belle des petites Renault. Performances, tenue de route : elle se comporte comme une vraie voiture


Promesse tenue

Ce n’est pas le meilleur moyen de rouler loin. Mais les 150 km d’autonomie promis par Renault sont bien au rendez-vous, sans qu’il soit besoin de recourir au mode Eco qui atténue sa vivacité.

Sans hantise de la « panne sèche » non plus : l’écran de contrôle indique en permanence au conducteur le kilométrage que la Zoe peut encore accomplir, et le GPS le guide vers la borne de recharge la plus proche quand les batteries crient famine.
La tablette multimedia R-Link de la Zoe se pilote du bout des doigts
La tablette multimedia R-Link de la Zoe se pilote du bout des doigts


Bilan de l'essai de la Renault ZoeUne vraie voiture électrique pour le tarif d’une Clio essence, mieux équipée (climatisation, GPS), plus vaste, agréable à conduire : la proposition est séduisante. Mais le serait plus encore si la Renault Zoe n’avait pas lié son destin à une Wall-Box qui augmente son prix et complique la vie de son propriétaire.

On aime
  • La ligne, moderne et douce
  • Le confort
  • Le prix et l’autonomie pour une électrique
     
On regrette
  • Pas de recharge à domicile sans Wall-Box
  • Le graphisme simpliste du GPS
  • La banquette ne se fractionne pas
Partager cet article
À lire aussi
Mots clés
Commentaires
Voir tous les commentaires (117)
jean-pierre.coste067

Le journaliste qui a écrit l'article aurait du se renseigner avant de pondre son torchon. - 1) on peut installer la Green Up à la place de la Wall-Box (moins chère) - 2) on peut charger sur n'importe quelle prise domestique ! (à condition que l'installation soit aux normes) Pour répondre à Fred Laury, s'il calcule bien il ne se fait pas "enfiler". Avec un cout de 8000 € pour les batteries, il faudrait garder la voiture plus de 10 ans pour les amortir (dans le cas d'une location de 79€/mois). L'idée de Renault tient au fait que la majorité des conducteurs ne gardent leur véhicule que 5 ans en moyenne. On ne paiera donc que la moitié des batteries... De plus, en cas de revente, le nouvel acquéreur est assuré d'avoir toujours des batteries opérationnelles, vu qu'elles sont remplacées en cas de défaillance ou d'usure de moins de 75%. Enfin pour terminer, la voiture s'adresse essentiellement aux conducteurs dont les besoins se limitent à une centaine de km par jour. Ce n'est qu'un véhicule "utilitaire" et non pas destiné à partir avec femme, enfants et bagage à l'autre bout du continent. Comparez ce qui peut l'être ! Ne demandons pas à une voiture conventionnelle d'aller aussi vite qu'un TGV par exemple, alors ne demandez pas à un véhicule électrique d'aller aussi loin qu'un thermique ! Vous parlez d'économie, de rentabilité... alors faite donc (exactement) l'état réel de vos besoins, vous y gagnerez à n'acheter que ce dont vous avez réellement besoin.

autodeschamps450

je viens de commander une zoe pour ma compagne mais j ai deja l impression de me faire enfler par renault la voiture est belle mais je ne pourrais jamais la revendre car la moitie de la voiture c est a dire la batterie appartiendra toujours a Renault donc je devrais toujours payer une rente a vie a renault pour pouvoir circuler En plus je payerais une location pour rien car le contrat stipule que mon assurance doit prendre en compte la defaillance de la batterie En gros :je paye 79 euros pour aucun service car si je tombe en panne le reflexe va etre d appeler l assistance de" mon assureur plutot que celui de mon contrat batterie De toutes façons le contrat de batterie stipule que je dois être assuré chez mon assureur pour les batteries alors que je vais devoir payer renault pour le même service une veritable arnaque quio freine la diffusion de cette formidable voiture!

grom.soares874

Et la prise green up ??? vous l'avez oublier dans votre article !!!! qui coûte beaucoup moins chère !!!

Réagir à cet article
Envoi en cours
L'argus  en kiosque
Nouveau
Recevez notre newsletter !

Nos articles vous intéressent ? Abonnez-vous !

Recevez par e-mail toutes les infos de la Renault Zoe