Vous êtes ici :

Volkswagen Golf 1 GTI vs Golf 7 GTI Clubsport : c'était mieux avant ?

Volkswagen Golf GTI Mk1 noire roulant à côté d'une Golf GTI Clubsport 2016 rouge vue avant droite
La Golf GTI Clubsport 2016 est une série limitée à 200 exemplaires, disponible en carrosserie à trois portes (37 400 €) ou cinq portes (38 230 €). Elle célèbre les 40 ans de la première Golf GTI... qui l'a rejointe pour ce comparatif !

A l'occasion de ses 40 ans, la Golf GTI dégaine une série Clubsport qui fleure bon la gomme brûlée : 290 ch avec overboost, différentiel avant dynamisé, pneus Sport et jantes allégées en option. Une sportivité dont se gausse la Golf GTI 1, sûre de moucher cette curieuse descendante... En piste !

Page 1Volkswagen Golf 1 GTI vs Golf 7 GTI Clubsport : c'était mieux avant ? 

La première GTI était une Golf et c’était en 1976. Un temps que les moins de 20 ans ne devraient pas connaître, et pourtant : de la Mégane RS R26-R (pro-Nürburgring) à la Ford Focus 3 RS (et son mode de conduite Drift !), les compactes sportives les plus folles de l’histoire n’auraient sûrement jamais existé, sans cette géniale boîte à chaussures siglée GTI.

Aujourd’hui, même la Golf GTI en personne (souvent moquée pour son caractère devenu policé) perd la tête. Limitée à 200 exemplaires en France, la nouvelle GTI Clubsport ridiculise ainsi la GTI Performance de 230 ch, et s’approche même de la Golf R de 300 ch : 265 ch voire 290 ch avec overboost, sièges baquets Recaro à 1 565 €, et un Pack Racing à 2 200 € combinant suspension pilotée, jantes allégées et pneus Michelin Pilot Sport Cup 2 pour briller lors des sorties sur circuit.

Une crise de la quarantaine idéale pour convoquer la première Golf GTI, à l’image de ce sublime exemplaire, millésime 1980, qui se signalait déjà par quelques évolutions depuis sa sortie : toujours un petit 1.6 de 110 ch sous le capot (le 1.8 112 ch n’est arrivé qu’en 1982), mais une boîte à cinq rapports au lieu de quatre, et des boucliers plus enveloppants. Présentations.



Design : chacune ses attributs

Un liseré rouge entourant la calandre, un spoiler avant spécifique, des élargisseurs d’ailes en plastique et quatre jantes en tôle de 13 pouces : voilà qui transformait, en 1976, une banale Golf Mk1 en « effrayante » GTI de 110 ch ! Aujourd’hui, la timidité de l’attirail prête à sourire, surtout comparé à celui d’une Golf GTI Clubsport de 2016, tout sauf discret.

Volkswagen Golf GTI Mk1 1979 vue de la jante

Aux atours d’une Golf 7 GTI classique, cette Clubsport ajoute un bouclier avant à « lamelles » spécifique, quatre jantes de 19 pouces (ici allégées), et un becquet de toit retravaillé censé générer 18 petits kilos d’appui à… 250 km/h. A la mamie de glousser !

Volkswagen Golf GTI Clubsport 2016 gros plan sur le bouclier avant à lamelles
Volkswagen Golf GTI Clubsport 2016 gros plan sur le becquet

Une fois réunies, ces deux GTI frappent surtout par leur écart en matière de gabarit. A 4,27 m de long, la Golf 7 GTI est 57 cm plus longue et 17 cm plus large que la Golf 1 GTI. La taille des gommes suivent le même chemin : 235/35 R19 pour la jeune, 175/70 R13 pour la vieille. Pour l’anecdote, le diamètre d’un disque de frein de Golf 7 équivaut à celui d’une jante toute entière de Golf 1...

Volkswagen Golf GTI Mk1 noire garée à côté d'une Golf GTI Clubsport 2016 rouge vua arrière



Habitacle : si proche, si différent

Ces différences de mensurations s’évanouissement totalement, une fois notre séant installé dans l’habitacle. L’espace ne semble pas moindre à bord de la Golf 1, notamment à l’arrière où il est même plus facile d’accéder à la banquette : en Golf 7, avec l’option sièges Recaro, l’imposant dossier s’avance mais l’assise ne coulisse pas.

Volkswagen Golf GTI Mk1 1979 vue de la planche de bord
Volkswagen Golf GTI Clubsport 2016 vue de la planche de bord

Tôles fines, aucun airbag ni insonorisant, la Golf 1 glane facilement des centimètres-cubes à bord, aussi grâce à l’épaisseur de sa planche de bord qui apparait trois fois moins profonde que celle de la jeunette. Cette ambiance désuète inspire pourtant la bonne humeur, surtout à la découverte du sublime autoradio K7 Pioneer (écran tactile de 8 pouces en Golf 7), doublé sur ce modèle d’un égaliseur de fréquences en seconde monte. Délicieusement kitsch !

Volkswagen Golf GTI Mk1 1979 vue de l'autoradio Pioneer
Volkswagen Golf GTI Clubsport 2016 vue des réglages des modes de conduite

Bardé de technologies, l’habitacle de la Golf 7 GTI Clubsport se contente donc de simples clins d’œil à son aïeule : pommeau de vitesses façon balle de golf (sauf avec la boîte DSG à double embrayage à 1 750 €), sellerie noire à motifs gris et rouges (mais bien sûr, il existe une sellerie cuir chauffante à 1 730 € avec les sièges classiques…).

Volkswagen Golf GTI Mk1 1979 vue des sièges avant
Volkswagen Golf GTI Clubsport 2016 vue des sièges baquets Recaro optionnels

Ses infinis menus d’ordinateur de bord tranchent enfin avec l’instrumentation simpliste de la Golf GTI Mk1, qui disposait tout de même d’un indicateur de température d’huile, et d’un économètre dont la petite aiguille oscille entre 6 et 12 l aux 100 km selon la pression sur la pédale d’accélérateur… D’ailleurs, il serait temps de rouler, non ?

Partager cet article
À lire aussi
Mots clés
Commentaires
Voir tous les commentaires (5)
Anonyme

j'aimais les premières Golf, j'avais 16 18 ans ...j'ai pris une R 5 Alpine, j'ai jamais regretté ...mais la Golf était bien mieux !

mehdi.ayad24907

Excellent com

claude.deshors815

Quelques petits détails vous ont échappés. En 1976 elle valait 33000 francs et aujourd'hui 35000 euros. De plus, 40 ans après, elle marche encore, quand sera t-il de l'électronique en 2056. Un autre test serai intéressant : les 2 en 205/50/17 et des gros freins sur la 76. En tout cas, il ressort juste de ces comparatifs qu'une seule chose à disparu à jamais : le plaisir.

Réagir à cet article
Envoi en cours
L'argus  en kiosque
Nouveau
Recevez notre newsletter !

Nos articles vous intéressent ? Abonnez-vous !

Recevez par e-mail toutes les infos de la Volkswagen Golf