Vous êtes ici :

Volvo XC40 T5 R-Design : notre avis sur le nouveau XC40 essence

Travelling 3/4 AV avec arbres Volvo XC40 T5 AWD R-Design
Le Volvo XC40 essence vise haut pour l'instant : 247 ch et 45 950 € minimum.

Le nouveau Volvo XC40 est disponible au lancement avec une seule motorisation essence : 247 ch et 4 roues motrices. Nous avons pris le volant de cette version T5 pour un premier essai.

Voiture à l'essai : Volvo XC40 T5 AWD 247 ch R-Design Geartronic 8

À partir de
47 970 €
3 473 € de malus

Page 1Volvo XC40 T5 R-Design : notre avis sur le nouveau XC40 essence 

Le nouveau Volvo XC40 vient grossir les rangs du marché des SUV compacts, dont la croissance semble ne devoir jamais s’arrêter. D'une longueur de  4,42 m (pour 1,86 m de large et 1,65 m de haut), le suédois s’attaque à une catégorie où les acteurs ne manquent pas, aussi bien chez les généralistes que chez les marques premiums.

Avant que n’arrivent au catalogue des versions plus accessibles, à deux roues motrices ou avec une boîte de vitesses manuelle à six rapports, le Volvo XC40 propose à son lancement deux livrées de pointe dont cette T5 à essence de 247 ch, équipée d’une transmission intégrale et d’une boîte automatique à 8 rapports.

La base mécanique est toujours la même - un moteur 4-cylindres de
1 969 cm3
monté en position transversale -, mais le T5 reçoit un turbo qui lui permet de sortir plus de 120 ch au litre. Puissant mais pas décoiffant, ce moteur permet au constructeur suédois de proposer une version à l’allure sportive.

Statique AR profil Volvo XC40 T5 AWD R-Design
Volvo XC40 T5 AWD R-Design

 

Prix Volvo XC40 T5 AWD 

Vendu au tarif catalogue de 48 820 € dans sa livrée R-Design, le Volvo XC40 T5 AWD se positionne à un tarif élevé, surtout que le malus 2018 pour cette version se monte à 5 340 € avec ses jantes de 18 pouces d’origine. Ainsi équipé, le XC40 se veut plus cher, par exemple, qu'un BMW X1 xDrive 20i (48 150 €) certes moins puissant, 192 ch, mais assorti d’un malus de « seulement » 2 300 € pour des prestations similaires sur la route et un niveau de finition supérieur.

Pour ceux qui trouvent que ce XC40 T5 R-Design n’est pas encore assez exclusif, il est possible d’opter pour la version XC 40 T5 AWD « First Edition » proposé pendant le lancement et dépenser 57 810 €, malus compris. L'équipement de cette version est princier, mais le tarif est décalé dans la catégorie et Volvo table évidemment sur le modèle XC40 D4 AWD pour imposer son nouveau SUV.

 

Au volant du Volvo XC40 T5 AWD

Volvo XC 40 T5 AWD R-Design

Avec son châssis sport et ses jantes de 20 pouces optionnelles, nous nous attendions à ce que notre modèle d’essai offre un comportement réactif mais aussi une certaine dose d’inconfort. Mais la nouvelle plateforme technique de la marque, étrennée par ce XC40, bénéficie d’une mise au point de qualité. Cette version R-Design affiche donc des prestations dynamiques affûtées sans réellement impacter son confort.

Plus vive que la version D4 AWD essayée précédemment, la T5 se veut encore plus directe en termes de direction et vire plus à plat. Ses suspensions, plutôt bien calibrées, ne sont pas disponibles en version pilotée mais donnent le change sur la route. En revanche, comme sur le diesel, un retard à l'allumage se fait également ressentir lorsqu’on accélère franchement. Indéniablement, les normes antipollution Euro 6C, la gestion de la boîte de vitesses et l’absence de compresseur (pour assurer de la souplesse à bas régime) musellent le brio mécanique.

Ce XC40 T5 est dynamique, mais il y a de la place pour une version réellement plus sportive...

Sous le capot de cette version qui se veut certes plus sportive, Volvo se contente d’offrir des sensations et de la puissance supplémentaires, mais il y a indéniablement de la place pour un XC40 réellement sportif. Mais est-ce bien nécessaire pour un SUV, même compact, alors que le label sportif de Volvo, Polestar, a pris son indépendance ?

 

Dans l'habitacle du Volvo XC40 R-Design

Planche de bord Volvo XC40 T5 AWD R-Design

La moquette orange apporte de l'originalité dans une voiture par ailleurs sérieuse. Avec un écran de 9 pouces positionné à la verticale, et un combiné d’instruments de 12,3 pouces, le Volvo XC40 adopte une approche technologique de la planche de bord. Le style est bon, la qualité des matériaux variable selon les endroits.

Coffre Volvo XC40 T5 AWD R-Design
A l'arrière l'espace pour les jambes et la garde au toit donnent satisfaction. Mais l'assise de la banquette a été raccourcie et s'adresse plus à des enfants (version photographiée en Momentum).
Le coffre du Volvo XC40 T5 AWD R-Design peut évoluer de 460 à 1 336 litres et peut se compartimenter. Il s'avère pratique à utiliser, la banquette se rabattant de manière classique, avec séparation 60/40.
Il est possible de recharger son smartphone par induction à bord du Volvo XC40 T5 AWD R-Design
La moquette orange gagne aussi les contre-portes à bord de ce Volvo XC40 T5 AWD R-Design. Les bacs de portières sont très grands
Il est possible de recharger son smartphone par induction à bord du Volvo XC40 T5 AWD, pour peu que l'ont dispose d'une coque idoine

 

Concurrence Volvo XC40 T5 AWD

Avec son moteur musclé, son équipement sécuritaire de haut niveau et son style frais, le XC40 déclare ouvertement la guerre aux Audi Q3  BMW X1 et Mercedes GLA  qui n’ont que leur statut de marque premium à opposer à ce jeune premier bien pensé.

Plus moderne qu’un Audi Q3 qui commence à vieillir (le modèle actuel est sorti en 2011 et a été restylé en 2014), le XC40 est un SUV compact urbain qui concurrence également le Range Rover Evoque lequel vit également ses derniers mois de commercialisation. Le suédois se frotte également un peu à la star française, le Peugeot 3008  à peine plus long (4,48 m) mais qui ne peut revendiquer de motorisation suffisamment musclée ou de transmission intégrale.

 

Bilan de l'essai Volvo XC40 T5 AWD

Statique AR Volvo XC40 T5 AWD R-Design

A mi-chemin entre version classique et sportive, le Volvo XC40 apporte de la fraîcheur dans le segment. Cette livrée T5 AWD ne constituera qu'une infime partie de ses ventes en France, et plus encore lorsque les autres motorisations arriveront. Mais ce modèle à quatre roues motrices et boîte de vitesses automatique a le mérite d'exister et pourra également constituer un bon choix en seconde main, à un prix plus accessible.

 

On aime

  • Le style
  • La tenue de route
  • L’équipement


On regrette

  • Le manque de réactivité de la boîte
  • Le prix + le malus
  • Des détails de finition

 

Partager cet article
À lire aussi
Mots clés
Soyez le premier à réagir
Envoi en cours
L'argus  en kiosque
Nouveau
Recevez notre newsletter !

Nos articles vous intéressent ? Abonnez-vous !

Recevez par e-mail toutes les infos de la Volvo XC40