Vous êtes ici :

Dossier Qualité / Fiabilité Citroën C4 Picasso II (2013  -  ... )

La nouvelle référence

Moderne, confortable, technologique, original… les qualificatifs ne manquent pas pour décrire la seconde génération des C4 Picasso et Grand C4 Picasso. Sous vos yeux, le modèle le plus futuriste du segment.

Points forts

  • +Confort
  • +Habitabilité
  • +Volume de coffre
  • +Modularité
  • +Tenue de route
  • +Présentation
  • +Ambiance lumineuse

Points faibles

  • -Prise de roulis
  • -Boîte manuelle accrocheuse
  • -Détails de finition
  • -Moteurs diesel bruyants
  • -Coffre en 7 places
  • -Nombre de boutons sur le volant

Témoignage d'internaute - Bernard

+ confort global-ambiance intérieur
- prestations (nav..) offertes par les écrans trop lentes et peu intuitives-commande boîte de vitesses rugueuse -

Tous les témoignages Donnez votre avis

Jamais un monospace compact n’a été aussi original. Si Renault a inventé le genre avec le Scénic, Citroën rajeunit la catégorie en revisitant ce type de véhicule. Cette révolution est d’abord visuelle, le C4 Picasso inaugurant la nouvelle griffe esthétique du constructeur, singularisée par la double rangée de phares.

Ce physique décalé s’accompagne aussi d’un aménagement intérieur unique, la planche de bord intégrant deux grands écrans dont un tactile pour piloter du doigt l’ensemble des fonctionnalités. L’artiste se veut aussi technologique : aide au stationnement semi-automatique, régulateur de vitesse actif, caméras 360°…

Moderne et technologique, le C4 Picasso II souffle le renouveau chez les monospaces

 

Des qualités préservées…Citroën C4 PicassoLa seconde génération ne fait pas totalement table rase du passé. Elle capitalise sur les forces du premier modèle à savoir une ambiance lumineuse grâce au pare-brise panoramique, le confort de roulage, le bien-être à bord et la modularité.
Ainsi, le C4 Picasso II reprend l’ingénieux système des sièges escamotables dans le plancher que Renault a refusé au Scénic III.

…et de nombreux progrèsCitroën Grand C4 PicassoS’il a repris le meilleur de son aîné, il a surtout corrigés ses lacunes. L’emploi de la nouvelle plateforme EMP2, plus légère de 140 kg, permet au Picasso de gagner en agilité mais aussi en rigueur dans le comportement.

A défaut d’égaler le dynamisme de certains (Renault Scénic III...), il présente le meilleur compromis tenue de route/confort. Les autres progrès concernent l’habitabilité et le volume de coffre, en hausse, le niveau d’équipements et la qualité de la présentation.
 
L’embarras du choixEu égard de son succès en neuf, le monospace Citroën inonde le marché de l’occasion notamment dans la version 1.6 HDi 115. Une offre abondante qui tire les prix vers le bas en diesel. Comptez à partir de 16 000 € en HDi 90 et 17 000 € en HDi 115 (18 000 € pour le Grand C4 Picasso).

A lire. Fiabilite : les ennuis continuent pour les moteurs HDi
 
Plus fiable que l’ancien ?Fabrication du C4 Picasso à Vigo en EspagneLes propriétaires du C4 Picasso de première génération (lire le bilan Qualité/fiabilité) se souviennent encore des nombreux pépins rencontrés. Son remplaçant est donc sous surveillance rapprochée d’autant plus qu’il a inauguré une base technique inédite, de nouvelles motorisations et davantage d’électronique embarqué.

De ce fait, il n’a pas été épargné par les sempiternels pépins de jeunesse corrigés sur la chaîne de fabrication en Espagne courant 2014 et via des actions rectificatives dans le réseau. Parmi les notes techniques internes, on retiendra le problème des injecteurs sur le 1.6 HDi 115 jusqu’en février 2014 (qui fait l'objet d'une grille de prise en charge), l’encrassement de la vanne EGR du 2.0 BlueHDi 150 jusqu’en septembre 2014 et le claquement de la chaîne de distribution sur les 1.6 VTi et THP 155. La tablette tactile, baptisée SMEG, donne aussi du fil à retordre (bugs du GPS…) jusqu’en avril 2014.
 
Retrouvez la liste de tous les problèmes dans les différents onglets (au volant, vie à bord et mécanique).