Vous êtes ici :

Dossier Qualité / Fiabilité Peugeot 2008 (2013  -  ... )

La meilleure synthèse

Comportement, finition, confort… le Peugeot 2008 domine ses rivaux de la tête et des épaules par son homogénéité et son agrément de conduite. Ne lui manque qu’un brin de fantaisie.

Points forts

  • +Comportement
  • +Confort
  • +Finition
  • +Stop&Start
  • +Direction
  • +Coffre

Points faibles

  • -Insonorisation
  • -Commande de boîte (BVM5)
  • -Rayon de braquage
  • -Accès aux places arrière
  • -Bruits de roulement

Témoignage d'internaute - Hateb.

+ Bonne mécanique.bonne tenue de route.confortable.rapide.--
- Bruyante à une certaine vitesse.je ne vois rien d'autre pour l'instant Dieu Merci-

Tous les témoignages Donnez votre avis


Depuis son lancement en mai 2013, le Peugeot 2008 ne peut échapper à la comparaison avec son rival, le Renault Captur. Car, contrairement à ce dernier, le Peugeot ressemble davantage à un break surélevé qu’à un véritable SUV. Et pour cause, développé sur la base de la 208, le 2008 s’est vu confier une double mission : séduire les amateurs de SUV et conserver les fidèles de la 207 SW, qui reconnaîtront en lui le descendant de la version Outdoor.


Trop frileux ?Mais à vouloir faire la synthèse parfaite, le constructeur pèche par un caractère trop terne et par le manque de possibilités de personnalisation de son SUV. Une certaine frilosité compensée, en partie, par la commercialisation de séries spéciales plus hautes en couleur. Si le 2008 perd son match sur le chapitre esthétique, son succès montre qu’il possède bien d’autres talents.

Le compromis entre le comportement routier et le confort est le meilleur du segment, ce qui vaut aussi pour la présentation intérieure



Le plus homogèneAccueillant, avec un coffre spacieux et des places arrière honnêtes, le 2008 se présente comme le partenaire idéal des petites familles. Que ce soit en zone urbaine, sur route ou sur autoroute, il ne craint aucun type de parcours et, animé par les moteurs les plus puissants, le SUV Peugeot fait montre d’une appréciable polyvalence.

Outre l’agrément de conduite, le compromis entre comportement routier et confort est le meilleur du segment. Remarque qui vaut aussi pour la présentation intérieure, plus soignée que celle de ses concurrents, Nissan Juke et Renault Captur en tête.


Forte disponibilité en occasion
Bien que récent, le 2008 est déjà fortement présent en seconde main. Les premiers modèles, équipés des motorisations de base, se négocient à partir de 13 000 €. Mais les deux tiers des annonces concernent la version 1.6 e-HDi 92, un juste milieu fort convaincant.


Quelques soucis sur les dieselsQuestion fiabilité, le 2008 rend une copie honorable car certains des problèmes observés jusqu'à la mi-2014 ont dû être réglés sur la chaîne. C’est notamment le cas du système multimédia tactile SMEG, qui se distingue par de multiples dysfonctionnements jusqu’en juillet 2014, date à laquelle le constructeur a introduit un nouvel appareil.

Les premiers modèles sont aussi sujets à des soucis d’embrayage sur le 1.6 e-HDi 115 jusqu’en juin 2013 et sur le 1.4 HDi jusqu’en novembre 2013. Côté moteur, la distribution des diesels est bruyante jusqu’en juin 2014 et les tuyaux de retour de carburant fuient jusqu’en avril 2014 (1.4 HDi et 1.6 e-HDi 92). Mais le problème le plus fâcheux est lié aux injecteurs du 1.6 e-HDi 115, qui lâchent jusqu’en février 2014. Sur ce dernier point, comme pour l’embrayage sur le 1.4 HDi, Peugeot participe aux frais de réparations.
 
A lire. Les ennuis continuent pour les moteurs HDi
 
Retrouvez la liste de tous les problèmes dans les différents onglets (au volant, vie à bord, mécanique).