Vous êtes ici :

Renault Symbioz : la voiture à vivre du salon de Francfort 2017

renault symbioz concept salon francfort 2017 avant
Le concept-car Symbioz illustre le futur électrique et autonome de Renault sur le stand au Salon de Francfort 2017.

Renault présente le concept Symbioz au salon de Francfort 2017. Ce véhicule électrique, autonome et connecté se veut un espace de vie complémentaire de l'habitat et donne quelques indications sur le style des futures Renault, et notamment la prochaine Clio 5.

Pour l’édition 2017 du salon de Francfort, Renault ne se contente pas de présenter un concept-car. Il expose la maison qui va avec ! Le concept Symbioz représente la vision de l’automobile selon Renault d’ici à 2030. Plus qu’un simple véhicule, il se présente comme une pièce annexe de l’habitat. La marque renoue ainsi avec son slogan des années 80-90 : « des voitures à vivre ».

renault symbioz concept 2017

Long et large (4,70 m et 1,98 m), le prototype Symbioz prend la forme d’une berline monocorps basse. Sa partie avant reste dans l’esprit des modèles actuels, avec la large calandre entourant le logo et les feux de jour en forme de crochets. En revanche, les optiques plus effilées apportent une touche d’agressivité. A l’arrière, la signature lumineuse prend également la forme d'un crochet.

Le directeur du design, Laurens van den Acker, ouvre le deuxième volet de son style depuis la Renault Clio 4. Cela se traduit par davantage de dynamisme et de galbes, particulièrement au niveau des ailes et du hayon. Des indices que l’on devrait retrouver sur la prochaine génération de Renault Clio.

renault symbioz concept 2017

La partie haute du concept fait la part belle aux surfaces vitrées, donnant presque l’impression que les montants sont absents. L’immense pare-brise très plongeant est en forme de bulle, le pavillon et les vitres latérales ne font qu’un et s’ouvre comme des portes papillon. Les portes sont de type antagoniste.

 

Le sens de l’accueil du Renault Symbioz

Ces grandes ouvertures permettent d’apprécier pleinement l’habitacle. Très vaste grâce au grand empattement, il peut embarquer quatre passagers. Les matériaux utilisés font écho à ceux utilisés dans la maison du stand avec feutre, bois, marbre fin pour la table basse, porcelaine…

Les équipements technologiques sont évidemment de la partie avec un écran haute définition OLED (diode électroluminescente organique), d’une largeur de 80 cm situé devant le conducteur. Lors du passage en mode autonome, la colonne de direction et le volant s’escamotent, les pédales et le tableau de bord reculent d’une quinzaine de centimètre. Les sièges peuvent alors pivoter pour transformer l’auto en petit salon. Par ailleurs, de petits écrans tactiles sont intégrés à chaque ceinture de sécurité afin de garder le contrôle sur différents équipements comme la climatisation, la radio…

Le Renault Symbioz est entièrement autonome. Il est la vision futuriste du Démonstrateur Symbioz dont les essais débuteront fin 2017. Ce véhicule devrait être lancé en 2023.

 

Deux moteurs électriques

Le Symbioz est aussi 100 % électrique. Deux moteurs (un pour chaque roue arrière) développent au total 500 kW (environ 680 ch) et un couple de 660 Nm. Le concept passe de 0 à 100 km/h en moins de 6 secondes et l’autonomie est supérieure à 500 km sur autoroute.

Le Symbioz est un concept 100% électrique

Les batteries de 72 kWh peuvent être chargées par induction (80 % en 20 minutes). Le choix de positionner les moteurs à l’arrière annonce-t-il le retour de la propulsion ? Quoi qu'il en soit, cette configuration présente un gros avantage en termes d’habitabilité.

 

Renault Symbioz : une pièce à part

La maison exposée au salon de Francfort 2017 est équipée d’un élévateur qui permet de déplacer le Symbioz dans différents endroits. Avec ses grandes ouvertures et sa modularité, Renault le considère comme une pièce à vivre à part entière. Depuis le concept, il est possible de contrôler certains équipements de la maison comme l’éclairage, le multimédia... Enfin, suivant les pics et les besoins en électricité, le Symbioz et l’habitat peuvent partager leur énergie.

Partager cet article
À lire aussi
Mots clés
Soyez le premier à réagir
Envoi en cours
L'argus  en kiosque
Nouveau
Recevez notre newsletter !

Nos articles vous intéressent ? Abonnez-vous !

Recevez par e-mail toutes les infos de Renault