Vous êtes ici :

Hyundai Nexo 2018 : découverte du remplaçant du ix35 FuelCell

julien sarboraria à côté du Hyundai Nexo
Le Hyundai nexo sera lancé en Europe d'ici à la fin de l'été 2018. En France, il devrait être affiché à environ 66 000 euros, soit 60 000 euros après déduction du bonus écologique. Hyundai promet un équipement de série très riche.

Le Hyundai Nexo est le nouveau SUV à hydrogène que le constructeur coréen lancera en Europe à l'été 2018. Voici nos premières impressions sur celui qui va succéder au Hyundai ix35 FuelCell.

Le Hyundai Nexo fait bande à part dans la gamme du constructeur coréen. C'est un SUV FuelCell, c'est-à-dire un modèle électrique alimenté à l'hydrogène. Dévoilé en début d'année lors du CES 2018 de Las Vegas, il succède au ix35 FuelCell. Si vous habitez en province, vous avez peu de chance de l'avoir croisé sur les routes, car le ix35 n'a été vendu qu'à un seul particulier en France. La très grande majorité des modèles circulant sur nos routes sont des taxis situés en région parisienne.

La France compte seulement 15 stations de recharge en hydrogène

Un échec commercial ? C'est plus compliqué que ça, car le ix35 a dû faire face à un gros handicap : la quasi absence d'infrastructures de recharge. Seulement 15 stations sont répertoriées en France...

 

Un habitacle très Mercedes

Dès lors, vous n'aurez pas plus de chance de voir le Nexo sur les routes. C'est dommage, car ce SUV fait bonne impression. Le design est soigné, à défaut d'être très original. Et certains détails font leur petit effet, comme les poignées de portes qui se rétractent à la fermeture du véhicule, l'essuie-glace caché sous le becquet arrière et la teinte mate de la carrosserie.

arrière Hyundai Nexo
Le style du Nexo est sobre mais réussi. Il ne ressemble à aucun autre modèle de la gamme. La peinture mate sera proposée en option sur le marché français.
rétroviseur avec caméra du Hyundai Nexo
Aide au maintien de trajectoire, affichage des angles morts sur l'écran de la voiture : le Nexo fait le plein de technologies.
poignée de porte du Hyundai Nexo
Certains détails font leur petit effet sur le Hyundai Nexo, comme les poignées de portes rétractables, façon Land Rover.

L'habitacle du Hyundai Nexo ne ressemble à aucun autre modèle de la gamme. Certains éléments s'inspirent fortement de l'univers Mercedes : double écran sur la planche de bord (de 12,3 pouces), volant à deux branches, dessin des contre-portes avant.

La console centrale flottante est originale mais trop massive. Surtout, elle nous renvoie quelques années en arrière avec les nombreuses commandes de réglages. Dommage pour un véhicule censé figurer l'avenir.

julien sarboraria à bord du Hyundai Nexo

La présentation intérieure est soignée et certains éléments font très Mercedes...

console centrale Hyundai Nexo
Il y a trop de boutons sur la console centrale. Difficile de s'y retrouver.
julien sarboraria aux places arrière du Hyundai Nexo
On est bien installé à l'arrière et l'espace y est convenable.

Contrairement au ix35, qu était un véhicule thermique transformé en voiture à hydrogène, le Nexo a été conçu exclusivement autour de cette technologie. Ce qui a permis de mieux intégrer les composants et donc d'améliorer la vie à bord. Ainsi, la banquette arrière du Nexo n'est plus surélevée comme dans le ix35 à cause des bonbonnes. L'habitabilité est très correcte pour un SUV de 6,67 m de long, tout comme le volume de chargement annoncé pour 461 litres.

Tableau comparatif entre le Hyundai Nexo et son prédécesseur ix35 FuelCell

  Nexo ix35 FuelCell
Longueur 4,67 m 4,41 m
Largeur 1,86 m 1,82 m
Hauteur 1,63 m 1,66 m
Empattement 2,79 m 2,64 m
Puissance 135 kW
Pile à combustible : 95 kW
Batterie : 40 kW
124 kW
Pile à combustible : 100 kW
Batterie : 24 kW
Moteur 163 ch / 402 Nm 136 ch / 305 Nm
0-100 km/h 9,5 s 12,5 s
Autonomie 800 km (estimation) 594 km

 

Bilan découverte du Hyundai Nexo

calandre Hyundai Nexo
Le Nexo est un véhicule d'image pour Hyundai.

La voiture à hydrogène, les constructeurs asiatiques y croient beaucoup. Elle présente de nombreux avantages sur le papier : grande autonomie (800 km dans le cas du Nexo), recharge en hydrogène en seulement 5 minutes. Mais le peu d'infrastructures de recharge limite fortement son utilisation en France

Le Nexo a donc pour mission de tirer l'image et la notoriété de Hyundai plutôt que de remplir des bons de commande. D'autant que son prix de vente n'est pas donné : environ 60 000 euros en déduisant le bonus écologique de 6 000 euros. Pour info, la commercialisation devrait démarrer à la fin de l'été 2018.

Partager cet article
À lire aussi
Mots clés
Soyez le premier à réagir
Envoi en cours
L'argus  en kiosque
Nouveau
Recevez notre newsletter !

Nos articles vous intéressent ? Abonnez-vous !

Recevez par e-mail toutes les infos de Hyundai