Vous êtes ici :

Marc Lichte, patron du design Audi, parle des futures A8, A7 et A6

Marc Lichte nous montre sa stratégie design.
Marc Lichte nous montre sa stratégie design.

Cet été, la nouvelle Audi A8 incarnera une évolution notable du style de la marque. Nous avons rencontré Marc Lichte, le patron du style Audi. Il nous en donne les détails.

L’argus.fr  Audi a toujours cultivé la continuité esthétique, comment alors imprimer votre empreinte au style des futurs modèles de la marque ? Est-ce facile de concilier tradition et modernité ?

Marc Lichte Oui, c’est facile de concilier les deux. Depuis début 2014, nous travaillons avec mon équipe sur la nouvelle A8 (NDLR : qui sera dévoilée à l’été 2017). Ce vaisseau amiral définira le nouveau langage formel de la marque qui, depuis l’A8, descendra progressivement la gamme jusqu’à l’A1.
 

Audi A6 C6 2004

L'A6 (C6) de 2004 fut le modèle initiateur de la calandre Single Frame dans la gamme Audi.

Je m’appuie bien évidemment sur le travail de Walter de Silva et sur la calandre Single Frame qui fut une étape très importante en 2004.

Cette calandre emblématique est aujourd’hui connue dans le monde entier. Ce thème permet de connecter avec précision les différents éléments qui composent la face du véhicule (capot, phares, entrées d’air). Je vais en proposer la troisième évolution avec plus de sportivité.
 

 

L’argus.fr  La sportivité, c’est le maître mot ?

Marc Lichte Oui. Je vous montre ma stratégie sur cette planche (photo). L’A8, l’A7 et l’A6 auront toutes les trois une calandre single frame sportive, mais chacune avec une personnalité différente. L’A8 sera statutaire, fière et altière avec de grandes entrées d’air et du chrome. L’A7 sera différente, sans aucun chrome pour incarner la vision la plus sportive des trois avec une calandre très large et très basse. Elle se distinguera très nettement de l’A8.
 

Marc Lichte nous montre sa stratégie design.

Marc Lichte nous montre sa stratégie design.

Enfin, l’A6 sera un entre-deux combinant le côté statutaire et la sportivité. Nous soulignons chacune de ces personnalités par un traitement spécifique des détails à l’image du design intérieur des phares. Sur l’A8, le thème est un élargissement visuel des projecteurs comme de la prise d’air inférieure, ce qui compense la hauteur de la calandre.


Je vous promets que les futurs modèles Audi ressembleront bien à ça !    
 

Audi Prologue concept-car 2014

Le concept-car Audi Prologue (2014) a initié le thème du bandeau arrière avec du chrome et un éclairage à LED ultra-fin.

On a fait de même à l’arrière avec un thème très horizontal, un large bandeau chromé sur l’A8, aucun chrome sur l’A7 et un jonc plus fin sur l’A6. En outre, les modèles du sommet de la gamme, A8 et Q8, recevront un très fin bandeau à LED pour disposer d'une signature lumineuse encore plus raffinée.
 

Marc Lichte directeur du design Audi
Marc Lichte nous esquisse le museau de la future Audi A8 de 2017

L’argus.fr  Cela est caractérisé par six facettes pour la gamme classique (A et R) et huit facettes pour les SUV de la gamme Q ?

Marc Lichte Oui, c’est cela. Une singleframe hexagonale sur les berlines, les break et les coupés. Tandis que la proue plus haute des SUV cadre bien avec l’octogone et les barrettes verticales. Un habillage que l’on trouve aussi sur les modèles allroad. Le prototype Q8 Sport dévoilé au salon de Genève, qui lui incarne une vision sportive du SUV, n'a pas de barrettes verticales. L'Audi SQ7 n'en dispose pas non plus...

 

Partager cet article
À lire aussi
Mots clés
Commentaires
shooby136

quelque chose me dit qu'on n'aura pas droit à une révolution esthétique !

Réagir à cet article
Envoi en cours
L'argus  en kiosque
Nouveau
Recevez notre newsletter !

Nos articles vous intéressent ? Abonnez-vous !

Recevez par e-mail toutes les infos de la Audi A8