Vous êtes ici :

McLaren 720S : toutes les photos et infos officielles !

La nouvelle McLaren 720S sera commercialisée en France en mai 2017 au prix de 249 000 €.
La nouvelle McLaren 720S sera commercialisée en France en mai 2017 au prix de 249 000 €.

La nouvelle McLaren 720S officialise enfin son appellation et donc, sa puissance : 720 ch pour ce coupé ultra-performant et sculpté comme un galet. Découvrez tous les secrets de la McLaren 720S, dont son prix... aussi élevé que les prestations annoncées.



Entre les photos en fuite sur la toile et les multiples « teaser » orchestrés par McLaren (châssis, freinage, aérodynamisme, compteurs…), on imaginait la nouvelle 720S déjà familière.

Puis vient l’ouverture du salon de Genève 2017, et le moment où nous la rencontrons en chair et en os. Finalement ? Nous n’avions rien vu : cette 720S respire l’efficacité comme peut-être aucune autre super sportive avant elle.

McLaren 720S salon de Genève 2017
McLaren 720S

À voir. Notre diaporama complet de la McLaren 720S

De loin, sa taille basse ne la rend guère impressionnante, et certains détails dérangent même. Comme son flanc très (trop ?) lisse, dénué de prises d’air ou de poignées de portes. Ses optiques avant, quasi invisibles car noyés dans une cavité béante. Ou ses feux arrière fins comme des lames, qui peinent à dessiner une silhouette claire à la partie arrière.

Mais la McLaren 720S n’est pas venue pour remporter le concours d’élégance. Plutôt celui de la performance.

 

Un rapport poids/puissance de supercar

McLaren 720S salon de Genève 2017
Le 0 à 300 km/h est expédié en 21,4 s. L'ancienne 650S réclamait 4 secondes de plus...

Passé de 3.8 à 4.0, le V8 biturbo maison modifie 41% de ses pièces pour faire grimper toutes ses valeurs : 720 ch et 770 Nm de couple, contre 650 ch et 678 Nm sur la 650S. Bonne nouvelle, le poids fait le chemin inverse : 1 283 kg à sec, soit 18 kg de moins que sa devancière.

Les accélérations suivent la tendance, avec seulement 2,9 s pour passer de 0 à 100 km/h et 7,8 s de 0 à 200 km/h, soit respectivement 0,1 s et 0,8 s de moins que le 650S… qui ne lambinait pas sur ces exercices (voir notre vidéo d’accélération).

Merci à la nouvelle structure en carbone allégée et renforcée, qui entraîne une autre amélioration : un confort accru dans l’habitacle.

 

A bord de la McLaren 720S

McLaren 720S salon de Genève 2017
Chaque portière emporte désormais une moitié du pavillon. L'accès à bord devient plus facile.

Avec ses spectaculaires portières en élytre, l’ancienne 650S exigeait certaines contorsions pour accueillir ses passagers. Pas la 720S : pavillon très échancré, ponton latéral bien plus plongeant et angle d’ouverture supérieur des portes facilitent grandement l’accès à bord. Là, un nouvel espace de 200 l derrière les sièges vient épauler le coffre avant (150 l), et l’ergonomie fait un autre bond en avant.

McLaren 720S salon de Genève 2017
McLaren 720S
McLaren 720S salon de Genève 2017
McLaren 720S

Plus verticale, la console centrale n’oblige plus à casser son poignet pour atteindre les commandes de la boîte robotisée. Les montants en carbone, rigidifiés, se sont encore affinés pour augmenter les surfaces vitrées à l’avant comme à l’arrière.

McLaren 720S salon de Genève 2017
Le bloc d'instrumentation digital peut pivoter d'un quart de tour vers le bas pour dégager la visibilité vers l'avant. Unique !

Quant au bloc compteur 100% numérique, il peut pivoter vers le bas pour simplifier l’instrumentation et, encore abaisser le champ de vision du conducteur…

 

Qui pourra suivre la McLaren 720S ?

Voulue aussi pratique qu’une McLaren 570GT, la nouvelle 720S s’annonce aussi plus sportive que feue la 650S. Les amateurs de sortie sur piste s’enthousiasmeront des annonces faites en matière de freinage (6 m gagnés de 200 km/h à l’arrêt), de tenue de route des pneus Pirelli P Zero Corsa (adhérence accrue de 6%), et de niveau d’intervention d’antidérapage ESP, réglable bien plus finement depuis l’écran tactile.

McLaren 720S salon de Genève 2017
McLaren 720S

Le comportement routier devrait enfin jouir du centre de gravité abaissé (le V8 est implanté 12 cm plus bas qu’auparavant !), et d’un châssis proactif amélioré, qui préfère toujours des amortisseurs interconnectés hydrauliquement aux barres antiroulis classiques. En clair ? Si la vraie beauté est intérieure alors, désormais, nous trouvons la McLaren 720S sublime…

Partager cet article
À lire aussi
Mots clés
Soyez le premier à réagir
Envoi en cours
L'argus  en kiosque
Nouveau
Recevez notre newsletter !

Nos articles vous intéressent ? Abonnez-vous !

Recevez par e-mail toutes les infos de la McLaren 720S