Vous êtes ici :

McLaren Senna : les performances annoncées

McLaren Senna
La McLaren Senna s'annonce comme l'une des voitures routières les plus performantes et les plus rapides jamais produites.

Si McLaren avait levé le voile au mois de décembre sur sa nouvelle supercar Senna, les performances de celle-ci n'avaient pas encore été annoncées. C'est maintenant chose faite.

La Senna est le deuxième modèle de McLaren après la P1, à entrer dans la catégorie des Ultimate Series, qui englobe les autos les plus radicales de la marque. Mais, contrairement à sa devancière, la Senna n’embarque pas de système hybride et s’en remet uniquement à son V8 4.0 biturbo pour faire parler la poudre.

Ce dernier développe la puissance de 800 ch à 7250 tr/mn, soit 80 de plus que dans la 720S, et surtout n’a que 1 198 kg à déplacer, en raison de sa monocoque en carbone Monocage 3 et de ses panneaux de carrosserie du même matériau. La Senna devient ainsi la McLaren la plus légère depuis la mythique F1 des années 90.

 

Encore plus rapide que la P1

Avec un rapport poids/puissance de 1,5 kg/ch, cette Senna affiche naturellement des performances de tout premier ordre. Le 0 à 100 km/h est abattu en 2,8 s et le 0 à 200 km/h survolé en 6,8 s. La vitesse maxi atteint quant à elle 340 km/h. Et si ces chiffres sont identiques à ceux de la P1, la Senna dispose face à cette dernière d’un avantage dynamique certain, qui lui permettrait de passer encore plus vite en courbe.

Car, en plus de son poids plume, cette nouvelle hypercar a pour elle un aérodynamisme très poussé, que l’on devine grâce à son énorme aileron et son double diffuseur arrière ou ses flancs très travaillés. Sa partie arrière est également la plus basse jamais vue sur une McLaren, en étant 18 cm moins haute que celle d’une 720S. La Senna peut ainsi développer 800 kg d’appui aéro à la vitesse de 250 km/h.   

McLaren Senna
L'atmosphère est digne d'une auto de course.

L’habitacle de cette auto transpire tout autant la radicalité, et le carbone est encore plus visible que dans toute autre McLaren. On remarque notamment les baquets ciselés dont seulement quelques parties sont rembourrées et recouvertes d’Alcantara. Le tableau de bord reprend quant à lui l’instrumentation amovible que l’on connait sur la 720S.

Enfin, ceux qui trouvaient les McLaren globalement trop discrètes sur le plan sonore ne devraient pas être déçus par la Senna, qui se dote d’une ligne d’échappement en alliage d’Inconel et titane, à double ou triple sortie selon les tolérances des marchés. Le son serait, selon McLaren, semblable à celui d’une moto de course, avec un volume qui augmenterait de 10 dB tous les 2 000 tr/min.

McLaren Senna

Est-ce que Ferrari répondra rapidement à McLaren avec une nouvelle supercar héritière de LaFerrari ?

Rappelons que les 500 exemplaires prévus ont déjà tous été vendus, à un prix équivalent à 850 000 €.

 

Partager cet article
À lire aussi
Mots clés
Soyez le premier à réagir
Envoi en cours
L'argus  en kiosque
Nouveau
Recevez notre newsletter !

Nos articles vous intéressent ? Abonnez-vous !

Recevez par e-mail toutes les infos de McLaren