Vous êtes ici :

Mercedes Classe C (2018) : photos et infos de la Classe C restylée

Mercedes Classe C 2018 restylée vue avant grise en studio fond noir
La Mercedes Classe C restylée prendra son premier bain de foule au salon de Genève 2018 en mars.

Lancée au printemps 2014, la Mercedes Classe C arrive à mi-parcours. Elle sera restylée au salon de Genève 2018. Découverte en vidéo de ses nouveaux atours et nouveaux atouts. Mise à jour réussie ?

Au salon de Genève 2018, en mars prochain, la Mercedes Classe C restylée prendra son premier bain de foule. Découvrons, dès à présent, les premières photos officielles et toutes les modifications esthétiques et techniques de la berline familiale premium.

Mercedes Classe C (2014) vue arrière blanche
Mercedes Classe C (2014)
Mercedes Classe C (2014)


Mercedes Classe C en vidéo


Classe C comme…  concurrencée

Mercedes Classe C 2018 restylée vue arrière grise en studio fond noir
Les feux arrière de la nouvelle Mercedes Classe C 2018 adopte une signature lumineuse simplifiée.

Commercialisée en France depuis avril 2014 en berline, puis depuis juin 2014 en break, la Mercedes Classe C arrive à mi-chemin de sa carrière.

Elle est certes plus récente que sa rivale BMW Série 3, lancée en février 2012, mais la berline bavaroise passera la main dès le printemps 2019.

>> Lire BMW Série 3 (2019) : la nouvelle Série 3 G20 vous livre ses secrets
 

audi A4 berline vue avant noire BMW série 3 berline avant noire
L'Audi A4 (à gauche) et la BMW Série 3 (à droite) sont les rivales directes de la Mercedes Classe C.

Tandis que son autre concurrente majeure, l’Audi A4, a été introduite sur le marché en novembre 2015. La « vieillissante » Mercedes Classe C réagit.


La Classe C éclaire

Mercedes Classe C 2018 restylée vue de profil grise en studio fond noir

La Mercedes Classe C est longue de 4,69 m.

Sur le plan esthétique, la refonte de la Mercedes Classe C se veut très discrète. Les boucliers sont redessinés et les optiques modernisées. A l’arrière, la signature lumineuse est simplifiée. A l’avant, la technologie monte en puissance avec un éclairage full LED composé de 84 modules indépendants.

La gestion fine de l’éclairage permet d’obtenir un puissant faisceau d’une portée de 650 mètres. Au-delà de 40 km/h et, lorsque aucune route transversale n’a été détectée -la cartographie du GPS est pour cela sollicitée- l’éclairage pleins phares est activé.

 

Le 100 % numérique… en option

Mercedes Classe C 2018 restylée vue de l'habitacle planche de bord
L'instrumentation devient 100 % numérique sur une dalle de 12,3 pouces et l'écran au sommet de la console centrale devient 16/9.

Avec ses «antiques» compteurs à aiguilles, l’actuelle Mercedes Classe C ne tenait plus la comparaison face au virtual cockpit de l’Audi A4. Le restylage apporte donc une instrumentation numérique sur une dalle de 12,3 pouces de diagonale (31,24 cm) avec une résolution d’affichage de 1920 x 720 pixels. Mercedes précise toutefois que cet équipement reste optionnel.

Les versions d’entrée de gamme conserveront une instrumentation analogique logée au fond de deux fûts. Les compteurs à aiguille encadrant un afficheur central digital de 5,5 pouces de diagonale (14 cm) d’une résolution de 383 x 600 pixels.      

 

Mercedes Classe C 2018 restylée vue de l'habitacle planche de bord
L'écran multimédia gagne en taille mais n'est pas tactile

L’autre évolution majeure concerne l’écran juché au sommet de la console centrale. En option, un équipement d’un format 16/9, d’une diagonale de 10,25 pouces (26 cm) soutient une résolution de 1920 x 720 pixels. Mais là encore, l’offre standard repose toujours sur un écran de 7 pouces (17,8 cm) avec une résolution de 960 x 540 pixels.

Refermons le catalogue informatique à destination des geeks, l’essentiel est que la Classe C se soit mise à la page. Certes le « display » n’est pas aussi moderne que celui de la nouvelle Mercedes Classe A et n’atteint pas la largeur des grandes sœurs Mercedes Classe E et Mercedes Classe S, mais la « C » restylée a fait l’effort nécessaire pour se maintenir au niveau sur son segment.


Une conduite presque autonome

Mercedes Classe C break vue arrière grise
Le break Mercedes Classe C est lui aussi concerné par la restylage.

L’autre chantier incontournable pour la Mercedes Classe C, c’est celui des aides à la conduite et plus particulièrement celui de la conduite autonome.

Le système emploie plusieurs radars placés à l’avant (portée de 500 m), sur les côtés (40 m) ainsi qu’à l’arrière (80 m), afin de cerner précisément l’environnement du véhicule.

Le régulateur de vitesse adaptatif Distronic intègre toutes les données qu’il mixe avec celles de la cartographie GPS afin d’anticiper les reliefs et les obstacles. Comme l’Audi A4, la Mercedes Classe C est dotée d’une conduite dite prédictive.

Partager cet article
À lire aussi
Mots clés
Soyez le premier à réagir
Envoi en cours
L'argus  en kiosque
Nouveau
Recevez notre newsletter !

Nos articles vous intéressent ? Abonnez-vous !

Recevez par e-mail toutes les infos de la Mercedes-Benz C