Vous êtes ici :

Opel Insignia Sports Tourer : première mondiale à Genève

Opel Insignia Sports Tourer 2017
Dérivée de la berline éponyme, la nouvelle génération de break familial d'Opel offre une capacité de coffre honorable ( jusqu'à 1 640 l) et, surtout, une habitabilité généreuse. Ce nouvel Insignia Sports Tourer doit arriver en concession cet automne.

Coup double pour Opel qui présente au salon de Genève à la fois la berline et le break de la nouvelle gamme Insignia. La première se nomme Grand Sport, le second Sports Tourer. Dans les deux cas, la marque voit les choses en grand.

Début février, Opel dévoilait les premières photos officielles de l’Insignia Sports Tourer de seconde génération. Au salon de Genève 2017, qui se déroule du 9 au 19 mars, le nouveau break familial d'Opel prend son premier bain de foule.

 

Un cargo original

C’est l’occasion de montrer sa poupe originale qui se caractérise par un jonc chromé s’étirant sur toute la longueur du pavillon avant de traverser les feux arrière. Un motif original qui trouve son inspiration dans le concept-car Opel Monza dévoilé en 2013 au salon de Francfort. Ce thème peut de loin évoquer une Kia Optima SW et, en tout état de cause, distingue nettement le grandbreak Opel de ses rivaux nettement plus timides en matière de style.

 

Un bon volume, mais pas référent...

Opel Insignia Sports Tourer 2017

Mais, au-delà de l’originalité, ce que l’on attend d’un break familial
c’est un bon volume de soute. Sur ce point, l’Insignia Sports Tourer ne déçoit pas puisqu’il engloutit jusqu’à 1 640 litres lorsque la banquette arrière est rabattue. Une valeur respectable en soi, d’autant que c’est
100 litres de mieux que l’actuelle Opel Insignia Sports Tourer, mais par rapport à l’imposant gabarit de l’auto (4,99 m) ce n’est pas exceptionnel. Parmi les concurrentes, la Skoda Superb Combi fait mieux (4,86 m de long et 1 950 litres).

 

Un break pour voyager

Le nouveau grand break d'Opel n’a pas misé sur le volume de soute maximal pour mieux traiter les passagers de la banquette arrière. Des places de choix où l’espace n’est pas compté. La hauteur sous pavillon est correcte et, surtout, la largeur aux coudes comme aux épaules est parfaite pour les grands gabarits.

Opel Insignia Sports Tourer 2017

Partager cet article
À lire aussi
Mots clés
Soyez le premier à réagir
Envoi en cours
L'argus  en kiosque
Nouveau
Recevez notre newsletter !

Nos articles vous intéressent ? Abonnez-vous !

Recevez par e-mail toutes les infos de la Opel Insignia