Vous êtes ici :

Peugeot 508 vs Volkswagen Arteon : déjà le match depuis Genève 2018 !

Comparatif Peugeot 508 vs Volkswagen Arteon
Silhouette « deux volumes et demi », vitres sans encadrements, équipements et présentation bien plus haut de gamme : la nouvelle Peugeot 508 s'inspire de l'Audi A5 Sportback... et surtout de la Volkswagen Arteon, seul autre coupé à cinq portes de marque généraliste. Rencontre par stands interposés.

Silhouette « deux volumes et demi », vitres sans encadrements, équipements et présentation bien plus haut de gamme : la nouvelle Peugeot 508 s'inspire de l'Audi A5 Sportback... et surtout de la Volkswagen Arteon, seul autre coupé à cinq portes de marque généraliste. Rencontre par stands interposés.

Lancée en 2011, la première 508 prolongeait fidèlement la longue lignée des familiales Peugeot. Pas sa remplaçante : hayon en pente douce, pavillon abaissé de 6 cm, longueur réduite de 8 cm. Et un habitacle au traitement bien plus haut de gamme, accueillant des équipements inédits (système de vision nocturne, écran 10 pouces...).

Peugeot 508 profil
Peugeot 508
Volkswagen Arteon profil
Volkswagen Arteon

Un changement de statut qui place la 508 en face de nouvelles concurrentes : A5 Sportback plutôt qu’A4 chez Audi, Série 4 Gran Coupé plutôt que Série 3 chez BMW et, de manière plus pragmatique, Arteon plutôt que Passat chez Volkswagen… Entre les deux seuls coupés à cinq portes « semi-premium » du marché, le match devient donc inévitable : Peugeot 508 ou Volkswagen Arteon ?

 

Style Peugeot 508 et VW Arteon

Grandes roues de 19 pouces, voies larges, élégante chute de pavillon, vitrages latéraux façon coupé : nos deux familiales ne partagent pas tout à fait le même gabarit (la 508 mesure 4,75 m de long et l’Arteon, 4,86 m), mais emploient les mêmes techniques pour séduire les amateurs de berlines élégantes.

Peugeot 508 avant gauche
Peugeot 508
Volkswagen Arteon avant gauche
Volkswagen Arteon

Toutes deux s’appuient aussi sur une face avant expressive mais ici, chacune aura ses adeptes : calandre extra-large reliée aux optiques pour l’Arteon, grandes « virgules » de LED (servant de feux de jour et de clignotants) encadrant le museau pour la 508. De série sur les niveaux GT Line et GT, ces « crocs » lumineux seront toutefois remplacés par des éléments chromés sur les niveaux d’équipement inférieurs, alors que les feux arrière perdront leur effet 3D. Espérons qu’ils ne dénaturent pas les jolies lignes de la 508…

 

Planche de bord Peugeot 508 et VW Arteon

Entamée par les SUV 3008 et 5008, la « révolution intérieure » des habitacles Peugeot prend toute sa dimension sur la nouvelle 508. Aux originalités des SUV précités (petit volant, compteurs 100% numériques rejetés en hauteur, afficheur central souligné de touches « piano »), la 508 ajoute une assise basse, une console centrale encore plus enveloppante et un écran tactile agrandi, passant à 10 pouces de diagonale sur cette finition GT Line.

Peugeot 508 planche de bord
Peugeot 508
Volkswagen Arteon planche de bord
Volkswagen Arteon

Ambiance plus classique dans l’Arteon, malgré ses curieuses grilles d’aération occupant toute la largeur de l’habitacle. Reprise de la Passat, la planche de bord est fidèle à la réputation Volkswagen mêlant belle qualité perçue, rangements nombreux et, en finition haute, une paire de grands écrans pour les compteurs (12,3 pouces) et le système GPS multimédia (9,2’’). Seule supériorité, par rapport à la 508 : une meilleure sensation d’espace.

 

Places arrière/coffre 508 et Arteon

Sensible à l’avant, l’habitabilité plus généreuse de l’Arteon se retrouve sur la banquette. La garde au toit suffit pour les grands gabarits (ce sera juste, au-delà d’1,80 m, en 508), l’espace aux jambes rappelle celui d’une routière, et le pavillon impose de moins plier la tête pour accéder à bord. La 508 ne fait mieux qu’en place centrale, avec un plancher bien plat et un dossier moins ferme (haut tunnel de transmission en Arteon).

Peugeot 508 banquette
Peugeot 508
Volkswagen Arteon banquette
Volkswagen Arteon
Peugeot 508 coffre
Peugeot 508
Volkswagen Arteon coffre
Volkswagen Arteon

Grâce à longueur supérieure de 11 cm, la Volkswagen accueille aussi davantage de bagages, avec un volume de coffre qui pointe à 563 l contre 487 l pour la Peugeot. Malgré leur statut de « coupé » enfin, nos deux familiales se montrent toutes deux très pratiques à charger, grâce au grand hayon emportant la plage arrière à l’ouverture.

 

Moteurs et transmissions 508 et Arteon

Commercialisée en septembre 2018, la Peugeot 508 laissera le choix entre cinq motorisations (deux essence et trois diesels), toutes compatibles avec la dernière boîte automatique Aisin à huit rapports. En face, l’Arteon ne propose qu’un bloc à essence supplémentaire, mais grimpe plus haut en matière de puissance :

  Peugeot 508 Volkswagen Arteon
Moteurs
diesel
1.5 BlueHDi 130
2.0 BlueHDi 160
2.0 BlueHDi 180
-
-
2.0 TDI 150
2.0 TDI 190
2.0 BiTDI 240
Moteurs
essence
-
1.6 PureTech 180
1.6 PureTech 225
-
1.5 TSI 150
2.0 TSI 190
-
2.0 TSI 280
Boîte de
vitesses
Auto. 8 rapports
(BVM6 possible
sur BlueHDi 130)
Robotisée 7 rapports
(BVM6 possible sur
TSI 150 et TDI 150)

L’autre force de l’Arteon concerne sa disponibilité en version 4x4 (4Motion), livrée d’office sur le TDI 240 et le TSI 280, et en option sur le TDI 190 (+ 3 200 € malus compris). La 508 ne pourra s'y convertir, même dans sa future déclinaison hybride-rechargeable de 220 ch attendue en 2019.

 

Equipements et prix 508 et Arteon

Pour l’heure, Peugeot a seulement communiqué les tarifs de 508 First Edition, une série de lancement suréquipée : 48 750 € avec le PureTech 225, et 49 900 € avec le BlueHDi 180. La Volkswagen Arteon équivalente vient à 53 870 € en 2.0 TDI 190 DSG7 R-Line, et doit encore ajouter quelques options pour égaler la dotation de la 508 First Edition.

Peugeot 508 arrière gauche
Peugeot 508
Volkswagen Arteon arrière droit
Volkswagen Arteon

Toit ouvrant (1 360 €), peinture métallisée (650 €), ouverture de coffre mains-libres (585 €), suspension pilotée (1 190 €), caméras de stationnement à 360° (505 €) et système audio haut de gamme (1 050 €) sont autant de suppléments à cocher dans l’Arteon, malgré ses nombreux équipements de série communs avec la 508 (sièges chauffants et massants, compteurs à affichage numérique, clef mains-libres, jantes 19’’…).

A dotation égalisée, l’écart de prix atteint donc plus de 7 000 € en faveur de la Peugeot 508, qui devra toutefois révéler les prix de sa gamme complète pour rendre la comparaison plus objective avec la Volkswagen Arteon… A suivre.

A LIRE. Peugeot 508 vs Renault Talisman : le match depuis Genève

Partager cet article
À lire aussi
Mots clés
Soyez le premier à réagir
Envoi en cours
L'argus  en kiosque
Nouveau
Recevez notre newsletter !

Nos articles vous intéressent ? Abonnez-vous !

Recevez par e-mail toutes les infos de la Peugeot 508
Recevez par e-mail toutes les infos de la Volkswagen Arteon