Vous êtes ici :

Renault Scénic 4 : la star du salon de Genève 2016

Renault Scénic 4 vue avant photomontage
La quatrième génération du Renault Scénic sera dévoilée au salon de Genève 2016. Vingt ans, jour pour jour, après la Renault Mégane Scénic ...

Renault a pour habitude de lancer des modèles majeurs au salon de Genève. Kadjar en 2015, Twingo 3 en 2014, Captur en 2013, ... Mégane Scénic en 1996. Vingt ans plus tard, ce sera au Scénic 4 de célébrer l'anniversaire du premier monospace compact Renault.



Renault va célébrer, au salon de Genève 2016, les 20 ans de son monospace compact dont l’idée a été esquissée, dès 1991, par le Renault Scénic Concept dessiné par Anne Asensio.

 

Né en 1996

frise historique Renault Scénic
Le concept-car Scénic de 1991 est l'initiateur d'une longue lignée.

Mais la toute première génération du Renault Scénic a été lancée en 1996. La saga se poursuit en 2003, avec une seconde génération caractérisée par l'ajout d'une version longue : Renault Grand Scénic à 7 places. La troisième mouture a été dévoilée en 2009, elle restera au catalogue jusqu’en juin 2016, date à laquelle le Renault Scénic 4 prendra la relève dans les concessions. Mais pour célébrer comme il se doit les deux décennies de son modèle phare, Renault dévoilera, en première mondiale au salon de Genève 2016, le Scénic 4.  Lire notre article Renault Scénic (2016) : tous les secrets du futur Scénic 4.



Un monospace un peu aventurier

Renault Scénic RX-4, Renault Scénic Conquest et Renault Scénic XMOD ont tenu, tour à tour, le flambeau du monospace en livrée de baroudeur. Car, malgré les assauts répétés des SUV, le Renault Scénic a tenu bon et restera l'un des piliers de la gamme Renault.
 

Un nouveau jalon pour la Saga Scénic

Renault Scénic 4 vue arrière
Le Renault Scénic 4 arrivera en concession en juin 2016.

Cette quatrième génération du Renault Scénic ne manquera pas de drainer une foule nombreuse sur le stand du constructeur. Outre son style avenant, il attira l’attention du public par une modularité moderne. Les sièges de second rang s'escamoteront enfin dans le plancher, mais il faudra composer avec une banquette et ne plus compter sur des fauteuils indépendants...

Partager cet article
À lire aussi
Mots clés
Commentaires
N'est PAS pollueur qui veut !!!

TOUS LES VEHICULES A MOTEUR POLLUENT . RENAULT AVEC SES VEHICULES ELECTRIQUES SE DISTINGUE SUR LA VERITABLE NON POLLUTION ! UN PEU DE RÉFLEXION POSITIVE SERAIT LA BIENVENUE POUR CERTAINES CRITIQUES SYSTEMATIQUES !!!

1 réponse
Loupine -

Non mais laissez tomber. Les fameuses critiques systématiques viennent toujours du même endroit. C'est des copier/collé systématique. Avant le NOX, c'était la fiabilité qui était mise en avant... Tapez Renault sur Google et allez un peu partout, vous allez reconnaître le style dans les commentaires. Y a vraiment des gens qui ont que ça à faire de leurs journées... Pour ma part j'attends de voir le Scenic 4. La direction prise par le nouvel Espace ne me plait pas tant que ça et j'ai peur que le nouveau Scenic soit dans la même lignée. Le monospace se vend pour son confort de conduite, sa vue plongeante sur le capot, sa verrière et son habitabilité. Si demain le Scenic 4 enlève ne serait ce qu'un seul des points que j'ai cité, il risque de ne pas retenir l'attention de tout le monde et surtout des propriétaires de Scenic! Et qu'est ce qui reste à ses derniers chez Renault? Rien! Donc c'est bien de faire dans le Suv mais tout le monde n'est pas prêt à abandonner le monospace pour le Suv. Surtout si c'est pour se retrouver avec la conduite et le confort d'une berline.

Daniel

Vous disposez réellement des chiffres de tous les autres constructeurs pour écrire cela?

Antidote

Si les sièges arrières ne sont plus réglables en inclinaison se serait un retour en arrière et ne permettront plus d"avoir un confort tel que nous le connaissons à ce jour ...

2 réponses
al1ther -

...pour Phil, votre commentaire est injuste et mensonger, car il généralise un problème sur UN SEUL véhicule en mode utilisation, alors que le reste de la gamme, et dans des conditions particulières, et de plus 'il est unanimement reconnu que les gammes des trois constructeurs français sont les moins polluantes ! En tout état de cause, Renault n'a pas triché, puisque les tests d'homologation validés sous contrôle d'huissier sont corrects...

Votre commentaire
L'argus  en kiosque
Nouveau
A Lire aussi
Recevez notre newsletter !

Nos articles vous intéressent ? Abonnez-vous !

Recevez par e-mail toutes les infos de la Renault Scenic