Vous êtes ici :

Une nouvelle RUF pour célébrer la CTR « Yellow Bird »

Ruf CTR salon genève 2017

Les glissades de la RUF CTR de 1987 sont restées dans toutes les mémoires. Pour ses 30 ans, RUF lui a concocté une héritière un peu spéciale : celle-ci a été réalisée à partir d'une feuille blanche, et n'emprunte pas sa caisse à une Porsche.

Au début de la vidéo sur Internet, lorsque Youtube et Dailymotion n’existaient pas encore, c’était l’un des clips les plus partagés par les passionnés d’automobiles, avec « Climb Dance », le film de Jean-Louis Mourey consacré à la 405 T16 Pikes Peak de Vatanen…

Cette cassette de promotion tournée à l'occasion du lancement de la RUF CTR mettait en scène le pilote-essayeur du préparateur, Stephan Roser, au volant du bolide sur la boucle nord du Nürburgring. L’homme aux chaussettes blanches s’y adonnait à l’un des plus fantastiques festivals de dérapages contrôlés de l’histoire.


710 ch sur les roues arrière

Trente ans plus tard, le préparateur spécialisé s’est diversifié, jusqu'à se lancer, comme Brabus, dans la restauration de modèles anciens. Mais il propose encore des Porsche modifiées aux performances extrêmes. Au salon de Genève, il passe même à la vitesse supérieure…

En hommage à la CTR « Yellow Bird » originelle, il lance un nouveau modèle limité à 30 exemplaires. Une production étonnamment faible si l’on considère que toute la conception est nouvelle. Sa structure en acier et carbone reprend certes le principe du moteur en porte-à-faux arrière, mais elle n’a rien à voir avec celle d’une Porsche contemporaine ou ancienne. Sa conception témoigne d'une radicalité certaine : le poids est limité à 1 200 kg et les suspensions sont à basculeurs à l’avant et à l’arrière. Dans le détail, on remarque que la ligne n’est pas tout à fait celle d’une Porsche 930, même si l’esprit est conservé.

Ruf CTR salon genève 2017

Sous le capot arrière, c’est un Flat 6 turbo de 3,6 litres qui prend place, associé à une transmission manuelle uniquement. Avec 710 ch et 880 Nm agissant uniquement sur les roues arrière et un 0 à 200 km/h en moins de 9 secondes, on peut prédire sans mal que la descendante de la CTR sera au moins aussi douée pour les glissades !

Partager cet article
À lire aussi
Mots clés
Soyez le premier à réagir
Envoi en cours
L'argus  en kiosque
Nouveau
Recevez notre newsletter !

Nos articles vous intéressent ? Abonnez-vous !

Recevez par e-mail toutes les infos de Porsche