Vous êtes ici :

Dossier Qualité / Fiabilité Citroën C3 (2002  -  2011 )

Servie par sa décote

Lancée en 2002, elle a rapidement eu les faveurs des automobilistes. Son esthétique reste originale. En outre, cette polyvalente est agréable à conduire et se révèle confortable. Et sans être ruineuse.

Points forts

  • +Devenue C3 Classic au catalogue Citroën depuis fin 2009, cette voiture conserve toute sa fraîcheur. Son esthétique rondouillarde commence à dater, mais elle continue de séduire.
  • +Économique à l’usage, pratique au quotidien, maniable en ville, elle est aussi plaisante sur la route à condition d’oublier les petits moteurs.
  • +Elle y ajoute un bon confort de suspensions et des blocs diesels modernes.
  • +Pleine de qualités, la C3 se négocie à des prix attractifs. L’entretien et les tarifs sont dans la moyenne de la catégorie.

Points faibles

  • -Si la mécanique de la C3 se montre relativement fiable, la petite Citroën déçoit par la qualité très moyenne de sa finition. Résultat : son habitacle est moins valorisant que celui de la Renault Clio restylée ou de la Volkswagen Polo.
  • -L’habitabilité à l’arrière n’est pas des plus généreuses et son coffre profond et rectangulaire se révèle peu pratique. Des détails qui l’empêchent de se distinguer face à la concurrence.
  • -Il est aussi dommage que cette voiture ne tienne que moyennement la cote. Ce qui est un avantage à l’achat l’est moins à la revente.

Témoignage d'internaute - Philippe Boué

+ Confort, ligne, bon moteur. Design sympa.
- Places arrières.

Tous les témoignages Donnez votre avis

Même si elle a été remplacée en octobre 2009, la C3, devenue Classic, continue sa carrière avec un seul niveau de finition et deux moteurs (1.1i 60 et 1.4 HDi 70). À son lancement, elle a dû faire face à de sérieuses concurrentes : la Peugeot 206 et l’in-détrônable Renault Clio.

Elle devra son succès à son style. Un dessin tout en rondeurs, qui n’est pas sans rappeler celui de la 2 CV. Elle séduit d’emblée la gent féminine. Son succès est tel qu’en huit ans de carrière, 623 168 client(e)s ont craqué. Un résultat flatteur qui ne lui a toutefois pas permis de venir se mesurer à ses deux concurrentes françaises précitées, même après son restylage en 2005.

Technologie dernier cri
À sa sortie, la C3 n’a pas fait qu’inaugurer une plate-forme (la même que celle de la 207). Elle a hérité d’une nouvelle génération de moteurs diesels avec le 1.4 HDi de 70 et 92 ch, développée en collaboration avec Ford. Un bloc qui a connu un certain nombre de problèmes lors de son lancement, notamment d’ordre électronique.

Le constructeur a soigné le confort intérieur, privilégiant une ambiance conviviale, sauf peut-être pour les passagers arrière. La C3 fait aussi preuve d’un comportement routier à peine entaché par un roulis légèrement prononcé, mais qui ne perturbe pas l’excellente tenue de route.

Soignée par ses concepteurs, la petite Citroën a aussi étrenné la boîte manuelle robotisée SensoDrive puis le système Stop & Start. Sa décote plus importante que celle de ces concurrentes, en fait une occasion attractive. 

 
Chiche en entrée de gamme
La C3 joue le grand écart entre la finition de base et celle de haut de gamme (Exclusive), ultra-complète. Appelée X puis C3, l’entrée de gamme offre le strict minimum (pas de vitres électriques...). On note un léger mieux sur la SX, mais pour bénéficier du confort, il faut se tourner vers les finitions Pack Ambiance et Pack Clim, voire vers les séries spéciales.

Version écolo
Le système Stop & Start a été développé par Valeo et introduit en première mondiale sur la C3. BMW et Smart s’y sont ensuite convertis. Le principe est simple : le moteur s’arrête à un feu rouge et redémarre ensuite automatiquement, économisant ainsi du carburant. Cette version est difficile à dénicher en occasion.