Vous êtes ici :

Dossier Qualité / Fiabilité Citroën C3 II (2009  -  2017 )

Craquante à bien des égards

Originale, confortable et douce à conduire, cette deuxième génération est une citadine accomplie et pleine de charme. Comme la présentation, la fiabilité a fortement progressé.

Points forts

  • +Confort de roulage
  • +Maniabilité
  • +Pare-brise Zénith
  • +Présentation
  • +Tenue de route

Points faibles

  • -Places arrière étriquées
  • -Seuil de coffre trop haut
  • -Bruits aérodynamiques
  • -Suspensions sautillantes

Témoignage d'internaute - Daniel

+ voiture agréable à conduire ,et avec la boite piloté très agréable ,régulateur ,(achetée neuve )-plus de 118000km pour une valeur de 23409€ y compris assurance ,-(je ne reviendrai plus avec une boite de vitesse manuelle -consommation =4,5 l/100 sur 118000km
- seul petit problème un coffre et banquette arrière non rabattable complètement -boite de vitesse pilotée par moment un peu longue à répondre au redémarage-manque de poignée de maintient pour passager côté droit-coût exorbitant du filtre à gaz -oil -

Tous les témoignages Donnez votre avis



Après plus de deux millions d'exemplaires vendus, la C3 première du nom a transmis le flambeau, à l'automne 2009, à la deuxième génération. Mais compte tenu de ce succès, pas question pour Citroën de changer une formule qui a fait ses preuves…

Rappelons qu'avant la C4, première réalisation du nouveau patron du style, Jean-Pierre Ploué, la C3 et sa petite soeur, la C2, avaient donné un coup de jeune à la marque.


Elle a préservé son ADN


L'objectif avec cette deuxième génération était de moderniser le modèle sans modifier son ADN. Contrat rempli, car si elle conserve sa bouille joviale, la polyvalente de la gamme a gagné en dynamisme grâce à des traits plus tendus.

Et pour épicer la recette, le constructeur a innové avec un vaste pare-brise Zénith qui baigne l'habitacle de lumière. Il s'est également appliqué à corriger les travers de l'ancien modèle…

 

Des efforts sur la qualité perçue
En premier lieu, la finition intérieure, tant décriée. Ainsi, la nouvelle mouture affiche une qualité perçue en progrès, avec une palette de matériaux plus flatteurs. En revanche, excepté une nouvelle traverse arrière et la greffe des dernières motorisations, la C3 évolue peu techniquement. En effet, pour des raisons d'économies, elle reprend la plate-forme et l'outillage de son aînée.

De ce fait, la C3 reste en retrait en termes d'habitabilité à l'arrière et le coffre souffre encore d'un seuil de chargement haut perché.


Fiabilité, un bilan flatteur
Sur ce point, les efforts du groupe PSA ont porté leurs fruits et la C3 présente un excellent bilan. Certes, quelques bugs et problèmes mineurs ont été observés, auxquels les ingénieurs ont rapidement apporté des solutions courant 2010. Le réseau s'est chargé d'appliquer celles-ci dans le cadre de la garantie. Comme quoi faire du neuf à partir d'une base technique existante offre une meilleure sérénité d'utilisation.

Retrouvez la liste de tous les problèmes dans les différents onglets (au volant, vie à bord, mécanique).