Vous êtes ici :

Dossier Qualité / Fiabilité Nissan Juke I (F15) (2010  -  ... )

Le look avant tout

Avec son style tapageur et son fort tempérament, le Nissan Juke est un achat coup de cœur. Mais au-delà de l'attrait esthétique, ce SUV urbain impose des sacrifices en matière de confort et d'espace à bord. Il se rattrape sur le chapitre de la fiabilité.

Points forts

  • +Look singulier
  • +Comportement dynamique
  • +Agrément de conduite
  • +Présentation originale
  • +Equipement

Points faibles

  • -Finition bâclée
  • -Coffre ridicule
  • -Places arrière exiguës
  • -Amortissement ferme
  • -Mauvaise insonorisation

Témoignage d'internaute - croizé

+ Conso: 6.5 de moyenne. Look - fiabilité -
- Un peu sonore au dessus de 110km/h, mais je n'aime pas l'autoroute, alors je m'en fous. Réservoir un peu juste.

Tous les témoignages Donnez votre avis

Nissan Juke restylé
Fort du succès du Nissan Qashqai, qui s’est vendu à plus de 170 000 exemplaires entre 2007 et 2014, le constructeur japonais récidive sur le segment des crossovers avec cette fois le Juke. Plus petit, le gabarit de ce modèle est proche de celui d'une Renault Clio, avec laquelle il partage sa base technique, mais son look est autrement original. D'ailleurs, l'engouement des clients ne s’est pas fait attendre, puisque plus de 65 000 d’entre eux se sont laissé séduire entre 2010 et 2013. Le Juke s’est même imposé devant l'une des stars de la catégorie, à savoir le Volkswagen Tiguan en 2013. Cependant, il reste loin derrière le duo français Renault Captur et Peugeot 2008.

Si le Juke a trouvé son public, c'est en grande partie grâce à son style atypique

 
Au chausse-piedPassé l'effet de surprise lié aux formes audacieuses de ce modèle, reste à savoir si le jeu en vaut la chandelle. Au volant, force est de reconnaître que le SUV Nissan séduit par son comportement dynamique. En ce qui concerne l'équipement, la dotation de série est plutôt riche, certes. Pour autant, cela ne saurait masquer ses nombreuses imperfections…

Difficile pour le Juke d'accueillir trois adultes, des enfants seront beaucoup plus à l'aise.

Au regard de son gabarit, le Juke propose un espace intérieur décevant, surtout à l'arrière. Quant au coffre, il affiche une capacité de chargement ridicule, comparable à celle d'une… Volkswagen up !. Toutefois, sur ce dernier point, la version restylée en juin 2014 a un peu corrigé le tir. Par ailleurs, le confort n’est pas le point fort du japonais, qu'il s'agisse de l'amortissement, ferme, ou de l'acoustique, peu soignée. Bref, ce sont autant de caractéristiques qui font du Juke un modèle davantage destiné à de jeunes citadins sans enfant qu'à des familles.


La qualité ternit le tableauNissan Juke non restyléSi l'intérieur s'illustre par sa présentation tape-à-l'œil, Nissan n’a visiblement pas cassé sa tirelire dans l’achat des matériaux. Les plastiques sont de qualité basique, ce qui se traduit par une faible résistance dans le temps.
Le Juke ne brille pas davantage par la qualité des assemblages, comme en témoignent nombre d'utilisateurs, qui signalent la présence de bruits parasites.
 

Une fiabilité d’un bon niveauAprès quatre années de commercialisation, le Juke ne fait pas trop parler de lui, et aucune version n’est à proscrire. On n'en attendait pas moins d’un véhicule bâti sur une base technique connue (celle de la Renault Clio, donc). Pour preuve, les concessionnaires n’ont reçu que très peu de notes techniques.

On retiendra tout de même le bruit et le risque d’usure prématuré de la courroie de distribution du 1.5 dCi 110 sur les premiers véhicules produits entre le 27 avril 2010 et le 11 avril 2011. L’intervention en après-vente consiste à la remplacer et à repositionner la pompe à carburant haute pression qui est à l’origine du frottement.

> Courroie de distribution : des ennuis à la chaîne

Retrouvez la liste de tous les problèmes dans les différents onglets (au volant, vie à bord, mécanique).