Vous êtes ici :

Dossier Qualité / Fiabilité Nissan X-Trail I (T30) (2001  -  2007 )

Nomade dans l’âme

Véhicule familial par excellence, le X-Trail séduit toujours par sa polyvalence. Bien que mis à la retraite cet été, le SUV de Nissan a encore bien des atouts à faire valoir, notamment en termes de confort et de fonctionnalités.

Le choix de L’argus®

2.2 dCi

Laquelle choisir ?

Points forts

  • +S’il n’est généralement pas un achat coup de cœur, le X-Trail de première génération est une excellente alternative aux monospaces compacts.
  • +Aujourd’hui à la retraite, ce SUV japonais séduit toujours par son côté «bon à tout faire».
  • +Son comportement routier, son habitacle intelligent et son niveau de confort en font un véhicule attachant.
  • +La forte disponibilité en occasion rend les tarifs attractifs et négociables.

Points faibles

  • -Tous les X-Trail ne sont pas bons à acheter. Même si leurs prix sont alléchants, les premiers modèles équipés du moteur diesel à injection directe 2.2 VDi ne représentent pas le meilleur choix.
  • -Plus généralement, les problèmes de turbo et d’intercooler sur l’ensemble des diesels ont de quoi rebuter l’acheteur.
  • -La prudence s’impose ! Vérifiez si le véhicule est bien repassé par les ateliers pour éradiquer ce défaut.

Témoignage d'internaute - Raphael

+ Confort (suspension, insonorisation, sièges, boîte auto)-Plaisir de rouler avec un "gros" moteur essence performant, souple et silencieux-Polyvalence-Equipement (Plazza)-Passe-partout (au propre comme au figuré)-Prix en occasion
- Consommation-Finition et matériaux intérieurs-

Tous les témoignages Donnez votre avis


Agacé par l’insolente réussite du RAV4, Nissan s’est lancé en 2001 sur le créneau porteur des SUV compacts occupé à l’époque par le Honda CR-V et le célèbre Toyota. Jusque-là, la marque s’était bâtie une réputation mondiale de fabricant de tout-terrain purs et durs, avec comme fers de lance le Terrano et le Patrol. Le passage au SUV ressemblait à une mini-révolution mais l’accueil réservé au X-Trail a conforté le constructeur japonais dans ce choix.

Néanmoins, il n’a pas usurpé ses valeurs, que l’on retrouve dans l’esthétique typée du X-Trail mais aussi dans le développement d’une transmission à quatre roues motrices inédite qui est devenue un cas d’école.

Certes, ses talents ne sont pas aussi visibles que ceux du RAV4 mais ils lui ont permis de séduire une clientèle à la recherche d’un véhicule multi-usages. Rassembler le meilleur des mondes, telle est sa philosophie.

Gros succès
Contrairement à son rival, le X-Trail n’a pas connu une réussite immédiate. Ce n’est qu’en 2003 qu’il a pris son envol. Puis l’arrivée de la version restylée à l’automne de cette même année a permis de maintenir les bons résultats jusqu’à la fin de l’exercice 2005.

Pour un coup d’essai, Nissan a réalisé une belle opération en doublant ses objectifs de ventes prévisionnels en Europe. Ainsi, sur les 800 000 exemplaires écoulés dans le monde, 300 000 ont trouvé preneur sur le Vieux Continent.

En France, plus de 41 000 modèles ont été vendus en six ans. Les modèles en occasion sont donc nombreux, et l’arrivée à l'été 2007 de la seconde mouture, fortement inspirée de son aînée, fait baisser les prix.

Généreux à toutes les places
C’est, avec le confort de roulement, l’un des points forts du nippon. Le X-Trail a le sens de l’accueil. À l’avant, les passagers bénéficient d’une belle aisance alors que les sièges vous préservent des courbatures lors des longs trajets.

S’installer à l’arrière n’est pas une punition non plus. La place aux jambes y est généreuse et le dossier de la banquette peut s’incliner pour faire une petite sieste.

Mélange peu harmonieux
Baigné de lumière, l’habitacle distille une ambiance conviviale. Dommage, l’emploi de plastiques durs et brillants gâche le tableau. Que ce soit sur les panneaux de portes ou dans le coffre, les plastiques se rayent très facilement. De plus, l’assemblage n’est pas sans reproche. Moins fréquents sur les modèles restylés (après novembre 2003), les bruits parasites sont également fréquents.

Ailes, 100% plastique
Si Renault a pour habitude d’utiliser des ailes avant en plastique, c’est totalement inédit dans la catégorie des SUV. Outre le gain de poids, cela permet d’éviter de froisser de la tôle au moindre accrochage en ville ou lors de périples sur des terrains accidentés.

Capacité minimale trop juste
Bien que 20 cm plus long que l’ancien Toyota RAV4, son rival, le X-Trail dispose d’un volume de chargement sous tablette décevant de 350 l. À titre de comparaison, c’est 10 l de mieux qu’une Peugeot 307 ! En revanche, le volume maximal atteint 1841 l, ce qui le replace dans la moyenne de la catégorie.