Vous êtes ici :

Dossier Qualité / Fiabilité Opel Zafira Tourer (2011  -  2016 )

La modularité ne fait pas tout

En adoptant le patronyme « Tourer », le Zafira s'est mué en un grand monospace familial. Les progrès en habitabilité et en confort s’accompagnent d’une modularité repensée. Mais l’agrément de conduite n’a pas progressé dans la même mesure…

Points forts

  • +Esthétique agréable
  • +Modularité ingénieuse
  • +Espace à bord
  • +Capacité de chargement (5 places)
  • +Équipement

Points faibles

  • -Comportement pataud
  • -Agrément du diesel
  • -Finition perfectible
  • -Insonorisation
  • -Ergonomie des commandes

Témoignage d'internaute - JBP

+ Espace interieur-Design-Moteur
- Pas de barre de toit sur le tourner à cause du toit en verre-Sièges arrières un peu durs et non inclinables pour les petits

Tous les témoignages Donnez votre avis

Si Renault a inventé l’Espace et le Scénic, le concept du monospace compact à sept places revient au constructeur allemand. Grâce à ses deux sièges d’appoint logés dans le plancher du coffre, la première génération du Zafira a, dès 1999, emballé les familles. Six ans plus tard, Opel a remplacé son best-seller sans en revoir la formule. Sauf qu’entre-temps, la concurrence s’est réveillée, améliorant la recette en termes de modularité, ce qui a eu pour conséquence la baisse de ses ventes. Pour le troisième opus, lancé fin 2011, le constructeur a changé son fusil d’épaule.


Taille XXLDésormais, le Zafira joue dans la cour des grands : avec une longueur de 4,66 m (+ 19 cm), il devient l’égal du Renault Espace. En toute logique, habitabilité et capacité de chargement deviennent ses principaux atouts.

Le Zafira en fait toujours plus mais seule la finition haut de gamme peut accueillir sept personnes



Mais l'allemand s’est également remis à niveau dans le domaine de la modularité. En s’inspirant de son petit frère, le Meriva, le Tourer s'impose comme l’un des champions dans la catégorie. Tous les sièges s'escamotent dans le plancher, mais surtout, les deux fauteuils latéraux du deuxième rang peuvent être recentrés, une fois rabattu celui du milieu.

En revanche, la configuration à sept places n’est plus disponible sur toutes les finitions et il faut opter pour la livrée de haut de gamme, Cosmo Pack, pour en jouir.

Places business ou pour toute la famille, le Zafira Tourer sait s'adapter.L'accès aux places du troisième rang est difficile.


Poids lourdSa taille majorée n’est pas sans conséquences sur le poids. Affichant 200 kg de plus que ses concurrents, il accuse sur la balance entre 1 600 et près de 1 850 kg. De ce fait, les motorisations d’entrée de gamme paraissent hors de propos et obligent à voir plus grand. Le poids se ressent aussi sur le comportement routier. Neutre et plutôt stable, le Zafira se révèle sûr, à défaut d’être dynamique.

Avec son embonpoint, le Tourer rend indispensables les motorisations les plus puissantes



Du mieux en fiabilitéÀ la lecture des différentes notes techniques que nous nous sommes procurées, cette troisième génération présente un bilan fiabilité satisfaisant, comparé à celui des aînés. Les aléas électroniques et mécaniques demeurent assez limités, mais les problèmes du système antipollution sur les moteurs diesels sont toujours à déplorer. Ainsi, le filtre à particules comme la vanne EGR sont sujets à l’encrassement. Si le véhicule que vous convoitez évolue principalement en zone urbaine, méfiance.

Retrouvez la liste de tous les problèmes dans les différents onglets (au volant, vie à bord, mécanique).