Vous êtes ici :

Dossier Qualité / Fiabilité Peugeot 5008 (2009  -  2017 )

Une bonne synthèse

Arrivé sur le tard, le premier monospace compact de Peugeot séduit par son homogénéité. En plus d'une modularité ingénieuse et d'un habitacle spacieux, le 5008 choie aussi le conducteur.

Points forts

  • +Le 5008 est sûrement le monospace compact qui présente aujourd'hui la plus belle synthèse. Sa botte secrète est de concilier les attentes des familles et celles des conducteurs. Ces derniers se plaignaient de s'ennuyer au volant de ces véhicules de « ramassage scolaire ».
  • +Le 5008 propose un comportement dynamique et un réel plaisir de conduite grâce aux qualités de son châssis et aussi à sa position de conduite.
  • +Et pour préserver la paix des ménages, son habitacle offre une belle habitabilité et une modularité très ingénieuse. Que demander de plus ?

Points faibles

  • -Si le plaisir au volant est indéniable, l'efficacité se fait au détriment du confort. Sans être rédhibitoire, le 5008 avoue une certaine fermeté à basse vitesse, encore plus sensible avec les jantes de 17 pouces.
  • -Les sièges du second et du troisième rangs manquent de moelleux.
  • -Par rapport à certains de ses rivaux, la capacité des rangements est un peu juste.
  • -Autre petit désagrément, le diamètre de braquage s'avère important en ville et lors des manœuvres.
  • -Enfin, si l'offre en occasion commence à augmenter, les tarifs sont tout sauf bradés.

Témoignage d'internaute - Florian

+ Le couple Moteur / Boîte très agréable-Moteur qui a une grande disponibilité -Dynamisme global avec un toucher de route de berline-Niveau d'équipement global sur finition Allure-Modularité des sièges et plancher plat-7 Places pratiques
- Consommation à 7,2l en moyenne-Manque de rangements à bord-Système multimédia digne des années 90!-Rangement central pas assez compartimenté qui devient vite un fourre-tout-Look arrière un peu utilitaire

Tous les témoignages Donnez votre avis

Mieux vaut tard que jamais. Il n'empêche que l'arrivée d'un vrai monospace compact dans la gamme Peugeot s'est faite attendre pour les clients de la marque : treize ans séparent la première génération du Renault Scénic du 5008. Question de stratégie !

En effet, au sein du groupe PSA, les monospaces compacts demeuraient la chasse gardée de Citroën. Pour ne pas voir ses fidèles disparaître dans la nature, Peugeot a déguisé les breaks 307 puis 308 en version SW agrémentée d'une once de modularité. Ce qui s'est révélé insuffisant pour faire trembler le roi du marché, le Renault Scénic. Avec le vieillissement du 807 qui ne sera pas remplacé, Peugeot n'avait d'autre choix que de se lancer.

A lire. Fiabilité : les ennuis continuent pour les moteurs HDi
 

Se démarquerMais sur un segment où la concurrence semble déjà avoir tout inventé, le constructeur sochalien se devait d'apporter un plus par rapport à ses rivaux. Fidèle à son principe de plaisir au volant, il tente de redonner le sourire aux conducteurs avec une ambiance et un comportement plus proches de ceux d'une berline.


Pour développer son 5008, Peugeot a largement repris les éléments du Citroën Grand C4 Picasso, notamment son ingénieuse modularité. Pourtant, excepté cette dernière, les deux monospaces présentent des caractères bien distincts. Au confort moelleux du Citroën, le Peugeot oppose son comportement dynamique, sa présentation élégante et sa position de conduite de berline.

Avec une seule carrosserie, contre deux pour ses rivaux, le 5008 a fait une entrée remarquée qui se concrétise par 132 000 ventes en moins de deux ans. De quoi alimenter le marché de la seconde main, dont les prix restent pour l'heure assez élevés.


Présentation éléganteDepuis la 308, Peugeot a mis la qualité perçue au centre de ses préoccupations. L'habitacle du 5008 affiche ainsi un certain standing, caractérisé par des matériaux valorisants et un soin du détail.La finition reste encore à parfaire au niveau des assemblages. D'un modèle à l'autre, ceux de la console centrale sont irréguliers et les grincements agaçants.