Vous êtes ici :

Dossier Qualité / Fiabilité Renault Clio III (2005  -  2014 )

Modèle d'homogénéité

Accueil, comportement et confort, cette icône du segment des citadines présente de nombreux atouts, et très peu de faiblesses. La fiabilité n'est plus une faille.

Points forts

  • +L'homogénéité est le maître mot de la Clio III. En réelle polyvalente, l'habitabilité est satisfaisante, le confort de suspension d'un bon niveau, tout comme l'insonorisation. Il est donc possible de parcourir de longues distances dans de bonnes conditions. Elle reste tout de même à l'aise en ville malgré son gabarit généreux.
  • +Le nombre important de motorisations et de finitions permet d'affiner son choix selon ses besoins.
  • +Enfin, la fiabilité n'est plus son talon d'Achille et l'entretien ne requiert pas un budget important.

Points faibles

  • -Franchement, les motifs d'hésitations tiennent plus de l'affaire de goûts, la française n'affichant pas de défauts criants.
  • -Certes, ses mensurations supérieures la rendent moins urbaine et moins facile à manœuvrer en ville.
  • -On regrette également que les matériaux choisis soient inégaux, suivant la finition, passant du basique au cossu.
  • -Enfin, si la douceur de conduite est au rendez-vous, cela se fait au détriment des sensations. Une direction plus communicative serait la bienvenue.

Témoignage d'internaute - Arezki

+ Consommation, habitabilité, coffre, consommation.
- Après 1 mois d'utilisation je ne trouve pas encore de points faibles espérant que ça reste comme ça.

Tous les témoignages Donnez votre avis


Trois générations, plus de dix millions d'exemplaires vendus à ce jour, deux fois élue Voiture de l'année, (en 1991 et en 2006), la Clio est le best-seller de Renault. La dernière version s'est écoulée à plus de 700 000 exemplaires en France depuis 2005. Pourtant, tout ne fut pas toujours rose dans la vie de ce véhicule, comme en témoigne la seconde génération, avec laquelle certains clients ont vite déchanté face aux problèmes de fiabilité.

Pas question pour le constructeur de réitérer les mêmes erreurs pour sa troisième génération. Afin de limiter les risques, nombre d'éléments fiabilisés, à l'image des motorisations, sont repris de la seconde génération. Même s'ils existent encore, les problèmes rencontrés sont moins graves et, surtout, moins récurrents.
 

Crise de croissance
En termes de prestations, les progrès sont constants, mais cette troisième mouture marque un tournant. En tutoyant les quatre mètres de long, elle ne joue plus dans la cour des voitures de ville.

Désormais, elle est très à l'aise sur de longues distances en offrant un réel confort, et propose des équipements autrefois réservés à la catégorie supérieure. Elle peut devenir la voiture principale d'un couple avec deux enfants grâce au break Estate.

Avec une telle diffusion, la disponibilité sur le marché de l'occasion est riche et variée. Il ne faut pas hésiter à faire jouer la concurrence. Tout en étant plus homogène que la Peugeot 207 ou que la Volkswagen Polo ancienne génération, les tarifs plaident en sa faveur. Voila pourquoi la Clio est une véritable star sur le marché de la seconde main.