Vous êtes ici :

Dossier Qualité / Fiabilité Volkswagen Polo IV (2001  -  2009 )

Un attrait relatif

Soignée au niveau de l'assemblage et de la qualité de finition, cette quatrième génération cache derrière sa réputation des prestations moyennes qui n'ont pas d'incidences sur ses tarifs.

Points forts

  • +Avant la simple évocation de ses qualités, la Polo séduit d'abord par sa réputation et par l'image qu'elle reflète. Elle se base sur la qualité de fabrication et de finition chère à la marque allemande. Un gage d'une bonne tenue dans le temps.
  • +La fourmi de Volkswagen a pris de l'embonpoint ce qui lui permet de se transformer en une petite berline compacte. Par conséquent, sa bonne habitabilité et son coffre logeable la rendent polyvalente.
  • +Au quotidien, elle se laisse apprécier aussi par ses aspects pratiques (ergonomie soignée et nombreux rangements) ainsi que sa tenue de route sans histoire.
  • +Enfin, si l'allemande est esthétiquement assez fade avant 2005, le profond restylage lui a redonné un sacré coup de jeune.

Points faibles

  • -En termes de tarif, la Polo est devenue très accessible. Mais ne vous méprenez pas, les premiers prix concernent des véhicules qui affichent des compteurs kilomètriques très chargés. Par conséquent, les exemplaires plus frais se négocient à des tarifs plus élevés que ceux de ses rivales directes.
  • -Les motifs d'hésitation ne manquent pas. On citera en premier lieu le confort de suspension assez ferme, la pauvreté de l'équipement ou la présentation austère de l'habitacle.
  • -Les motorisations à trois-cylindres, les plus présentes sur le marché de la seconde main, sont bruyantes et proposent un agrément largement en retrait.
  • -De plus, qualité de fabrication n'est pas synonyme de fiabilité. Sur ce point, le bilan est nettement en sa défaveur.

Témoignage d'internaute - Reginaud

+ Fiabilité -Consommations (5.1l) -
- Plastiques et haut parleurs

Tous les témoignages Donnez votre avis


La fourmi de Volkswagen est un véritable best-seller du segment des citadines. Si sa première apparition date de 1975, la Polo devra, toutefois, attendre la troisième génération (1994) pour prendre son envol, grâce non seulement à une carrosserie à cinq portes, mais aussi et surtout à sa ligne. Depuis 2001, la petite allemande a vu son gabarit augmenter, ce qui la rapproche de sa grande sœur, la Golf. Ce qui est encore plus vrai avec le quatrième opus.
 

Pourtant, à sa commercialisation en 2001, l'accueil fut loin d'être euphorique. Ses quatre phares ronds, son gabarit et ses tarifs un tantinet prétentieux lui ont valu un certain désamour. D'autant que cette petite allemande n'avance clairement aucun argument lui permettant de se démarquer de la concurrence. Le constructeur rectifiera le tir en 2005 avec une nouvelle face plus expressive et en accord avec le reste de la gamme.
 

Qualités surestimées

La Polo bénéficie d'une image de sérieux et de qualité, qui se répercute sur les tarifs. Pourtant, à y regarder de plus près, ses prestations ne sont pas au niveau de celles de ses meilleures concurrentes. Le confort de suspension appelle quelques critiques. La qualité des matériaux utilisés varie en fonction des finitions et la fiabilité générale, notamment en début de carrière, n'est pas en rapport avec la réputation de la marque. Les choses s'améliorent notamment à partir de 2005.
 

Sur le marché de l'occasion, le choix est vaste et, fait assez rare, les moteurs à essence y sont le plus présents. Malgré une palette assez riche, l'offre se concentre sur les petits blocs à trois-cylindres à l'agrément décevant. Les versions les plus intéressantes se font donc rares.