Vous êtes ici :

Salon de Tokyo 2017: quels futurs modèles pour Mitsubishi ?

futurs modèles mitsubishi
Quel sera l'avenir de Mitsubishi au sein de l'Alliance Renault-Nissan ? Selon les dirigeants, il sera centré sur l'électrique et les SUV, à l'image de ce concept e-Evolution, tout juste dévoilé au salon de Tokyo.

Tombé dans le giron de l'Alliance Renault-Nissan, le constructeur japonais va bénéficier, à partir de 2020, du soutien de ses puissants alliés pour rebâtir sa gamme. En attendant, il va lancer onze modèles, dont six nouveautés.

Dans le cadre de son plan « Drive the Growth » (piloter la croissance), Mitsubishi a annoncé le renouvellement de cinq modèles existants et le lancement de six véhicules inédits d’ici à 2020, avant que n’arrivent les véhicules issus de la coopération au sein de l’Alliance Renault/Nissan.

« Ce renouvellement de la gamme va coïncider avec la croissance sur les grands marchés de l'Asie du Sud-Est, de l’Océanie, des Etats-Unis, de la Chine et du Japon », a expliqué, Osamu Masuko, le directeur général de Mitsubishi Motors. Pour forger son offre de produits, le constructeur a les yeux tournés vers ces pays prometteurs. L’Europe n’arrive qu’en cinquième position dans les priorités du constructeur.


L’Eclipse Cross arrive en concession

Rien d’étonnant à ce que le premier des nouveaux modèles, soit le XPander qui vient d’être commercialisé en Indonésie et qui n’a pas ou peu d’ambition pour le Vieux Continent.

Eclipse Cross
Eclipse Cross

Parmi ces six nouveaux modèles annoncés sont aussi comptées deux Kei-cars (petites voitures de moins de 600 cm3) prévus pour le Japon.

En revanche, à vocation plus mondiale, l’Eclipse Cross (lire notre essai) sera commercialisée dans les prochains mois à commencer par l’Europe (en France, elle arrive mi-décembre) où 20 000 commandes ont déjà été enregistrées. Pour faire le compte, manquent deux modèles inédits pour lesquels les dirigeants de Mitsubishi n’ont pas voulu donner de précisions.


Les futurs véhicules électriques 

Cinq modèles actuels subiront des changements mineurs. C’est le cas de l’i-Miev. " Ce modèle sera encore produit pendant deux ou trois ans, avant que n’arrivent les toute premières voitures électriques issus d’une plateforme commune de l’Alliance", commente Vincent Cobee, vice-président exécutif chargé des produits pour le monde.

" Progressivement, à partir de 2020, nous aurons alors, pour tous les modèles, des solutions électrifiées. Pour cela, nous avons une obligation d’engager des convergences entre les marques. Il y a un décalage entre le cycle de vie d’un modèle, qui est de 5 à 7 ans, et celui d’une batterie qui est de 2 à 3 ans. Pour ce qui est de notre programme de nouveaux véhicules électriques après 2020, je peux vous dire qu’il y aura une kei car électrique, un véhicule (que je ne nommerai pas) et une petite voiture pour la Chine".

futurs modèles électriques mitsubishi
Nissan a dévoilé au salon de Tokyo sa nouvelle plateforme électrique, celle qui servira aussi à Mitsubishi.

Il est très vraisemblable que ce véhicule prévu pour le marché chinois sera une petite Mitsubishi basée sur la Renault Kwid en cours de préparation pour le marché chinois. Mais Vincent Cobee n’a pas voulu le confirmer. 

 

Comment Mitsubishi sera-t-il positionné au sein de l’Alliance Renault/Nissan?

Au sein de l’alliance Renault-Nissan, Mitsubishi va devoir affirmer des valeurs propres, assurent à tour de rôle ses différents hauts dirigeants rencontrés à Tokyo. « Visuellement, beaucoup reste à faire pour exprimer ces valeurs au travers d’une ligne homogène et cohérente», reconnaissent-ils. Ils présentent la marque non pas comme généraliste, mais spécialisée dans les SUV et autres formes de 4x4 et les véhicules électrifiés (tout électrique et hybrides rechargeables).

Elle entend combiner « robustesse et ingéniosité », en étant très technologique. « Le défi que nous allons devoir relever est de marier nos savoir-faire dans les SUV et les véhicules électriques, a expliqué Mitsuhiko Yamashita, patron du planning au sein de Mitsubishi. A cela, nous devrons ajouter les valeurs révolutionnaires que nous apporterons la connectivité et l’intelligence artificielle ».

Concept e-Evolution dévoilé au salon de Tokyo
Concept e-Evolution dévoilé au salon de Tokyo


E-Evolution, un concentré du savoir-faire 

Ce propos, Mitsubishi l’illustre au travers d’un concept-car de SUV coupé tout électrique à silhouette basse, baptisé e-Evolution Concept qui combine le savoir-faire du constructeur en matière de quatre roues motrices et de chaîne de traction électrique, utilisant des technologies d’intelligence artificielle. « C’est une direction, une orientation, dont certaines des innovations seront reprises, ce n’est pas la préfiguration d’un modèle qui sera produit », insiste Osamu Masuko. 

Et pour cause, les futurs modèles devront s’inscrire dans le cadre de la stratégie de plateforme de l’Alliance Renault/Nissan. C’est une page à venir de l’histoire de Mitsubishi qui ne s’écrit pas en public...

Partager cet article
À lire aussi
Mots clés
Soyez le premier à réagir
Envoi en cours
L'argus  en kiosque
Nouveau
Recevez notre newsletter !

Nos articles vous intéressent ? Abonnez-vous !

Recevez par e-mail toutes les infos de Mitsubishi