3008 HYbrid4 : unique en son genre !
habillage
banniere_haut

3008 HYbrid4 : unique en son genre !

La 3008 HYbrid4 est la première voiture au monde à combiner motorisations diesel et électrique. Une voie d'avenir ?

Par Didier Laurent, Photos : Thomas Antoine /Ace Team
Publié le Mis à jour le

ACE - Team

Hybride diesel 200 ch
Lancement en décembre
37 400 euros




Si l’on s’en tient strictement aux chiffres d’homologation, cette Peugeot ne fait pas mieux, en termes de rejets de CO2, que le tout-terrain Lexus RX 450h lui aussi hybride, mais à essence, plus gros et plus lourd: 200ch et 104g pour la Peugeot, 300ch et 148g pour le Lexus. Mais le prix n’est pas le même et, qu’on le veuille ou non, dans la vraie vie un quatre cylindres diesel consomme moins qu’un six cylindres à essence.

Pour Peugeot, le diesel a toujours été, avec l’aide des équipementiers, son cheval de bataille européen. Le sublimer par l’hybridation électrique l’emmène au bout de sa logique, à défaut de lui faire passer les frontières européennes. Car aux États-Unis, en Chine, en Russie ou sur d’autres marchés d’importance, c’est le sansplomb qui domine. D’ailleurs, le groupe PSA produira plus tard des hybrides à essence pour la Chine, et donc peut-être aussi pour l’Europe!



Extérieurement, rien ne distingue réellement cette livrée spécifique d’une autre. À l’intérieur non plus. Ou presque. Au volant, le compte-tours est remplacé par un écran qui renseigne sur le mode de fonctionnement du système hybride.

Dans le coffre, le fond adaptable sur trois hauteurs est maintenant bloqué sur l’étage supérieur, ce qui confère au 3008 un plancher plat en toutes circonstances. Un espace de rangement sous plancher a néanmoins pu être sauvé, l’autre partie de ce double fond étant occupée par les batteries.

Le système hybride génère au total un surpoids, somme toute contenu, de 120kg. Ce qui donne encore plus de relief aux performances réalisées sur les économies de carburant!













200ch et 4l aux 100km


C’est en tout cas ce qu’annonce Peugeot en cycle mixte avec des jantes de 17pouces (livrées en série). De notre côté, en variant les allures et les parcours, nous avons consommé 4,8 litres en moyenne, ce qui est parfait compte tenu des dimensions, des performances et du poids de l’engin !

Mais pour profiter pleinement des 200 ch à l’accélération, il faut impérativement positionner la molette qui gère la cartographie moteur sur Sport, les autres positions (Auto pour une gestion optimisée thermique/ électrique, ZEV pour rouler seulement en électrique pendant 3 à 4 kilomètres et 4WD pour être en 4 roues motrices permanentes) fonctionnant sur d’autres critères et n’offrant jamais la puissance maximum. À noter que sur route, et malgré le surpoids, les prestations dynamiques restent de premier plan, grâce à quelques adaptations.













Boîte BMP6 améliorée


Nous l’avons signalé à maintes reprises dans nos différents essais : cette boîte automatique robotisée à simple embrayage est trop lente au passage des vitesses comme au rétrogradage, et la rupture de couple fait plonger la tête des occupants vers l’avant entre deux rapports. Sur le 3008 HYbrid4, ce phénomène est gommé, compensé par l’apport d’un petit boost électrique, qui maintient la voiture dans son élan entre deux vitesses, et ce jusqu’à 120km/h, vitesse à laquelle la fée électricité n’intervient plus.



Bilan
Cette 3008 HYbrid4 prouve que la technologie hybride/diesel est au point, voire efficiente. Les relevés de consommation effectués durant notre essai le démontrent. Vendue plus de 35 000 € bonus déduit et hors options, elle n’est pas beaucoup plus chère que la version thermique la plus huppée. Alors si votre choix s’était porté sur un haut de gamme, pourquoi ne pas franchir le pas ? L’expérience est intéressante, et les économies en carburant bien réelles.

On aime
L’agrément de conduite
La discrétion du système
Le tout électrique en milieu urbain
Le positionnement prix (pas si loin des diesels)

On regrette
L’augmentation du poids, techniquement inévitable
Le diamètre de braquage  



Pour quel bénéfice ?
La technologie HYbrid4 apparaît donc aujourd’hui sur la 3008, mais elle équipera également la Citroën DS5, puis la 508 et son dérivé RXH, ce grand break de loisirs rehaussé présenté fin juillet dans nos pages. Techniquement, la partie avant de cette version hybride évolue peu : seuls les câbles orange qui sortent à gauche du moteur indiquent la présence d’un système Stop&Start.

En revanche, la partie arrière a nécessité quelques modifications structurelles: d’origine, les 3008 thermiques sont livrées avec un train arrière équipé d’une traverse déformable et d’un système de ressort transversal qui contient le roulis. L’ensemble est ici remplacé par un train arrière multibras de 407, plus compact, mais aussi plus à même d’offrir du dynamisme à un modèle logiquement alourdi (+120 kg par rapport à la version 2.0 HDi 163 BVA). Par ailleurs, la voie arrière a été élargie de 8mm, pour améliorer la stabilité, mais aussi mieux intégrer le moteur électrique.

Aujourd’hui proposé en version 104g/km de CO2, le 3008 HYbrid4 sera disponible début 2012 en livrée 99 grammes au tarif de 35 200 €, hors bonus. Soit un tarif inférieur à celui de certaines versions thermiques bonus déduit (33 200 €), mais avec un équipement plus chiche:  jantes de 16 pouces au lieu de 17, toit en tôle et non en verre, suppression du GPS et du Distance Alert (aide au respect des distances de sécurité) qui intègrent la liste d’options. Le principal avantage de cette version sera donc son homologation à 99 g (consommation moyenne: 3,8l aux 100km) qui, en plus du bonus de 2 000 €, permettra aux sociétés de bénéficier d’une TVS réduite.



1. Moteur électrique. 2. Batterie. 3. Onduleur et convertisseur.
4. Système Stop&Start. 5. Boîte de vitesses BMP6. 6. Moteur
thermique. 7. Train arrière multibras. 8. Train avant pseudo McPherson.

Étiquettes
Soyez le premier à réagir
Envoi en cours
un pseudo libre Le 27/10/2012 - 17:01
trés déçu , rayons de braquage nul, les 37 ch électrique mais quand se déclanche t'il !!!!! sur 2 km à peine !!!!la promesse d'économie !!!7/8 l au 100
un pseudo libre Le 25/10/2012 - 12:44
C'est vrai que 200 ch ne semble pas utile pour rouler en ville et sur autoroute, mais habitant à la réunion avec des cotes à plus de 10 pour 100, 200 ch c'est pas mal, et en descente (puisqu'il faut bien descendre à un moment donné), non seulement les batteries se rechargent, mais en plus on a un frein supplémentaire qui permet d'économiser les plaquettes. Et comme la vitesse max autorisée sur l’île est de 110 km/h, c'est tout benef.
arnaudq498 Le 03/11/2011 - 12:22
Diesel + électricité = non sens. je rejoins l'avais de Fioung. les japonais, avec le développement de l'hybride essence, l'ont compris ; pas PSA et c'est bien dommage. S'entêter dans un modèle économique et industriel fondé sur le diesel, carburant polluant voué à être surtaxé à terme, est tout simplement débile.
Voir tous les commentaires (11)